Journal d’une emmerdeuse

0

Aujourd’hui, on parle littérature avec une BD coup de cœur ! Même plus qu’un coup de cœur, j’ai eu un coup de foudre pour « Journal d’une emmerdeuse » d’Agustina Guerrero publié aux éditions Marabout dans la collection Marabulles. Cette BD est une ode à la vie et la bonne humeur, elle m’a fait beaucoup rire et m’a totalement séduite avec ses dessins magnifiques que je vous propose de découvrir dans la suite de cet article.

Journal d'une emmerdeuse

Synopsis

« Le journal d’une emmerdeuse » est issu d’un blog créé en 2011 par Agustina Guerrero, une jeune dessinatrice argentine vivant à Barcelone. « L’emmerdeuse » est une trentenaire sympathique, immature et complexée. Petit bout de femme, toujours vêtue de son pull à rayures, elle nous fait partager le quotidien de sa vie de couple avec humour et tendresse. Si l’autodérision est au rendez-vous, il n’y a jamais de méchanceté gratuite. Ce journal intime et autobiographique est illustré avec un talent graphique qui n’est pas sans rappeler la poésie du trait de Quino, le génial créateur de « Mafalda ». 30% des illustrations composant cet album sont inédites et n’ont jamais été publiées sur le blog.

Mon avis sur Journal d’une emmerdeuse

Journal d'une emmerdeuse

Comme je lis beaucoup en ebook sur ma liseuse Kobo, j’ai tendance à beaucoup moins craquer sur des romans en librairie (vous sentez le mensonge ? Je craque toujours autant mais j’essaie de me persuader du contraire). Alors quand je me retrouve à flâner au milieu des rayons remplis de livres, je me dirige maintenant beaucoup plus vers le rayon BD. J’ai essayé d’en lire en Ebook mais je n’arrive pas du tout à m’y faire. Autant lire des romans sur liseuse ne me dérange pas, autant les BD ce n’est pas possible ! Surtout que ma liseuse Kobo possède un affichage uniquement en noir & blanc alors j’ai très vite laissé tomber ! Pour en revenir aux BD, j’ai un très gros faible pour les BD pour « femmes » avec des dessinatrices comme Diglee, Penelope Bagieu, Margaux Motin,… Alors quand j’ai vu « Journal d’une emmerdeuse », j’ai hésité moins d’une demi-seconde avant de passer à la caisse.

« Journal d’une emmerdeuse » raconte le quotidien d’une trentenaire tout à fait banale. Ce petit bout de femme au pull rayé c’est vous, c’est moi (surtout moi en fait même si je ne suis pas encore passée du côté obscure de la force à savoir l’âge fatidique des 30 ans). Les illustrations oscillent entre humour et poésie, il y a des pages contenant uniquement une grande illustration, d’autres avec plusieurs petites histoires, j’ai beaucoup aimé ces changements de format tout au long de la BD. Par contre, je regrette que des pages entièrement blanches soient présentes à certains endroits…

Journal d'une emmerdeuse

J’ai commencé cette BD 10 minutes après être rentré à la maison et je l’ai terminé en moins de 30 minutes. J’ai tout adoré ! Je trouve Agustina Guerrero parfaite dans son interprétation de la vie quotidienne, tout sonne juste, les scènes nous rappellent des souvenirs, et les dessins sont absolument magnifiques. Oui, je sais je me répète mais je suis vraiment tombée amoureuse de cette BD ! « Journal d’une emmerdeuse » est une bouffée d’air frais, un shot de bonne humeur et une ode au bonheur ! Cela faisait très longtemps que je n’avais pas autant ri en lisant une BD, d’ailleurs je tiens à m’excuser auprès de lapin qui a du supporter mes fous rires alors qu’il tentait de suivre l’épisode de Top Gear à la télé…

Journal d'une emmerdeuse

Pour conclure, est-ce que j’ai vraiment besoin de vous conseiller de lire ce roman ? Vous l’aurez compris, « Journal d’une emmerdeuse » est THE BD à avoir dans sa bibliothèque afin de pouvoir la lire pendant les jours « sans » et les petits coups de blues. Donc lisez cette BD, relisez-là, prêtez-là, offrez-là ! Parole de Smells like rock, vous ne le regretterez pas !

Journal d'une emmerdeuse

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :