Les éditions Lumen

14

Aujourd’hui j’ai envie de vous faire partager mon coup de coeur pour une maison d’édition : Lumen. Cette maison d’édition est apparue depuis un an déjà et a déjà tout d’une grande. Ce n’est que très récemment que j’ai découvert les livres de Lumen et j’en suis depuis tombée complètement amoureuse. Je vous propose donc de découvrir pourquoi je les aime tant mais surtout de vous faire part de mon avis sur les livres que j’ai lu jusqu’ici.

Lumen

Mon avis

Si vous suivez la blogosphère assez assidûment, vous avez sans doute entendue parler de cette toute jeune maison d’édition qui commence à faire beaucoup de bruit. Cela pour une raison principale, la plupart des livres qui sont sortis sont devenues des coups de coeur pour les lecteurs.

Alors avant de vous dire pourquoi j’aime cette maison d’édition une rapide présentation s’impose. Lumen est une maison d’édition destinée aux adolescents et young adult mais également à la jeunesse à partir de 9 ans. Les titres proposés sont destinés à divertir et proviennent de différents genres littéraires tel que l’action, la fantaisie, l’aventure, la dystopie, thriller et fantasy et s’adapte aussi bien aux garçons comme aux filles.

Ce que j’aime dans cette maison d’édition c’est tout d’abord la proximité de celle-ci avec les lecteurs. Je ne saurais pas vraiment vous l’expliquer puisque je ne suis pas en lien avec eux mais quand je vais sur leur page Facebook, quand je trouve une interview sur leur travail, je me sens proche de ce qu’ils proposent et j’ai vraiment le sentiment qu’ils ont pour objectif de nous faire plaisir mais également de se faire plaisir. J’ai presque le sentiment de quelqu’un qui me conseille une lecture quand je tombe sur l’une de leur future sortie. Ensuite, j’aime évidemment les lectures qu’ils proposent. Je trouve que les livres qu’ils choisissent sortent de l’ordinaire et cela même s’il s’agit de dystopie. Les thèmes abordés sont toujours très forts et abordés de façon très mature. Quant aux livres fantastiques, je découvre toujours un univers particulier qui me transporte loin et m’enchante totalement. Et enfin, j’ai lu six livres publiés par Lumen dont cinq ont été des coups de coeur, ce qui est quand même assez surréaliste.

Trêve de bavardage je vais donc vous parlez de ces livres et vous dire pourquoi j’ai aimé :

Les gardiens des cités perdues tome 1 et 2 de Shannon Messenger

Synopsis 

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !

Pourquoi j’ai aimé 

Le tome 1 a été le tout premier livre que j’ai lu des éditions Lumen et je pense qu’il a été la raison de mon amour pour eux. J’ai vu ce livre apparaître sur plusieurs chaines et j’avoue que la couverture me tentait énormément. Et puis j’ai entendu certaines personnes le comparer à Harry Potter et forcément j’ai été intriguée. Je dois dire que les gens n’ont pas tout à faire tort, on retrouve bien l’ambiance d’Harry Potter et c’est très agréable mais Les gardiens des cités perdues à son propre univers. On ne s’ennuie pas une seule seconde et on est complètement transporté dans leur monde. Bien que les personnages soient jeunes, je n’ai pas ressenti une distance envers eux et j’ai d’ailleurs mes chouchous. Le deuxième tome est tout aussi bon que le premier et gagne en intensité. Les deux sont donc des coups de coeur.

Witch song de Amber Argyle

Synopsis 

Dans les profondeurs de la forêt, à l’abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu’elle est une sorcière, une des Gardiennes de la nature qui contrôlent les éléments par la force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l’abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule.

Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre. Les Chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l’amener à bon port.

La dernière des sorcières parviendra-t-elle à empêcher leur chant de s’éteindre ? Sous la plume ensorcelante d’Amber Argyle, suivez Brusenna sur les routes d’un monde menacé, dans une quête où ses choix peuvent sauver ou condamner les Hommes !

Pourquoi j’ai aimé 

J’ai découvert ce livre en librairie et j’ai de suite été attirée par le titre. Je suis une grande fan de sorcière et je rêve d’aller dans la forêt de chênes à côté de chez moi à la pleine lune avec des fleurs dans les cheveux pour faire des potions et tout ça. Et comme je trouve assez peu de livres sur ce thème, je me suis dit pourquoi pas. Bon autant le dire de suite ce livre est le seul à ne pas avoir été un coup de coeur mais pas à cause de l’histoire parce qu’il y a là encore beaucoup d’action et l’univers de sorcellerie m’a totalement emballée, mais bien à cause de l’héroïne. Pour le coup j’ai ressenti que c’était un livre plus jeunesse et je me suis sentie moins proche d’elle. Toutefois à la fin du roman elle prend en maturité et du coup j’ai eu envie de me procurer le tome 2 Witch born qui se trouve dans ma PAL.

The book of Ivy de Amy Engel

Synopsis 

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? À la suite d’une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s’est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s’est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L’objectif, c’est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu’un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu’un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu’en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l’enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d’Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d’amour torturée.

Pourquoi j’ai aimé 

J’ai découvert ce livre quelques jours avant sa sortie et pour le coup je n’étais pas spécialement emballée. C’était encore une dystopie, encore une fille qui vivait dans un monde critiquable et comme je venais de lire plusieurs romans dans le même genre, je n’avais pas envie de m’y plonger. Et puis j’en ai encore entendu parler, beaucoup … Et du coup je l’ai voulu dès sa sortie (faible un jour, faible toujours). Et sincèrement, je suis contente d’avoir craquée parce que ce livre est un véritable coup de coeur. Je suis passée par toutes les émotions possibles pendant ma lecture et cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Pourtant il ne se passe pas grand-chose et on pourrait presque qualifier ce roman de huis clos entre Ivy et Bishop et pourtant il se lit très vite et pas une seule fois je me suis ennuyée. Et puis Bishop … Je veux le même pour noël s’il vous plait ! Le seul défaut de ce roman ? Le fait qu’il va falloir attendre la fin de l’année, voir l’année prochaine pour avoir la suite et fin de l’histoire.

In the after et In the end de Demitria Lunetta

Synopsis 

Ils entendent le plus léger des bruits de pas. Ils sont plus rapides que le plus rapide des prédateurs. Et ils ne renonceront pas… tant que vous serez vivant ! Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroit dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ? Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais ils ne fait que commencer !

Pourquoi j’ai aimé 

Alors là mes amis … Ces livres sont une véritable tuerie. Je n’ai jamais lu de livres sur ce genre de thématique avant et je dois dire qu’en tant que grande fan de The walking dead, j’ai adoré retrouver cette ambiance avec d’autres prédateurs. Et puis l’héroïne … Mais qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir une vraie wonder woman qui ne se pose pas quinze mille questions et qui se bat pour survivre tout en ayant une certaine humanité. Je ne peux que vous conseiller ces livres qui ne vous laissent aucun temps mort et vous propose tout même une belle réflexion sur notre monde et sur les hommes en général. Le deuxième est encore meilleur que le premier et pousse la noirceur des hommes un peu plus loin.

Pour conclure je vous dirais que Lumen est une maison d’édition à suivre parce que les livres publiés sont tous de véritables bombes. Si vous voulez des livres qui touchent un peu tous les sujets et tous les styles, je vous conseille ceux de cette maison d’édition. Il me tarde de me plonger dans Le secret de l’inventeur et Wizard qui se trouve encore dans ma PAL et surtout de pouvoir enfin lire Let the sky fall de Shannon Messenger qui sortira normalement en juin. En plus les livres sont à 15 euros ce qui reste abordable pour du grand format.

Julia Pan

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

14 commentaires

  1. J’ai craqué aussi pour cette maison d’éditions ! J’aime beaucoup ce qu’il propose. Comme toi j’ai lu les deux premiers tomes des Gardiens des Cités perdues et j’ai adoré ! Witch Song et In the End m’attendent bien sagement dans ma PAL, et pour The Book of Ivy l’attente va, en effet, être très longue ^^

  2. Franchement, j’ai un gros coup de coeur pour cette jeune maison d’édition. Je n’ai pas eu le temps de discuter avec eux au Salon du livre mais ce n’est que partie remise. On risque d’entendre parler de Lumen encore un bon p’tit moment ^^ (In the after & In the end sont 2 ENORMES coup de coeur !)

  3. Je n’ai pas lu tous leurs livres mais j’entends beaucoup de bien de « The Book of Ivy ». J’ai acheté « Le secret de l’inventeur » au Salon du livre et j’espère vraiment qu’il me plaira !!!!
    En tout cas, en peu de temps, Lumen s’est bien implanté dans l’édition française !!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :