Chronique cinéma : Rouge rubis

4

Aujourd’hui, nous allons parler cinéma avec un film qui n’est jamais sortie dans les salles obscures (et c’est bien dommage). Je veux bien entendu parler de l’adaptation cinématographique du roman « Rouge Rubis » de Kerstin Gier. Je vous avais présenté une chronique il n’y pas très longtemps sur le roman qui est un énorme coup de cœur. Alors est-ce que le film est du même niveau que le roman ?

Rouge rubis film

Synopsis

Gwendolyn est une jeune londonienne ordinaire. Un jour, elle est transportée en 1900 par une force inconnue. De retour dans le présent, elle est approchée par une société secrète qui depuis des années surveille sa cousine car elle a le gène. Sauf que sa cousine n’a pas le gène; c’est elle qui l’a : elle est le rubis, la dernière voyageuse. Aux côtés de son charmant partenaire Gideon de Villliers, le diamant, elle devra voyager à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions…

Bande annonce

Mon avis

Adapter un roman est toujours une épreuve difficile. Souvent on est déçu de l’adaptation parce que les acteurs choisis ne reflète pas l’image des personnages que nous avions imaginé, des scènes importantes dans le livre n’apparaissent pas dans le film, certains éléments de l’histoire ont été changés,… Il est vrai que faire tenir un roman de 300 pages dans un film d’1h30 est une entreprise risquée. Mais quelque fois, nous avons de bonnes surprises. Et l’adaptation de Rouge Rubis est une bonne surprise. Bon je n’ai pas été aussi emballé par le film que par le livre mais après avoir vu la bande annonce, je m’attendais franchement à une catastrophe cinématographique.

Rouge Rubis film

Dans un premier temps, revenons sur l’histoire. Pour ceux qui n’ont pas lu le livre, Rouge rubis est le premier volet d’une trilogie parlant de voyage dans le temps. Dans la famille de Gwendolyn, chaque génération possède une femme qui à le gêne qui lui permet de voyager dans le temps. Pour la dernière génération, tout le monde est persuadé que c’est Charlotte, la cousine « miss parfaite » de Gwendolyn qui est porteuse du gêne. Jusqu’à ce que Gwendolyn se retrouve brusquement dans le Londres au début du XXième siècle et devienne la nouvelle voyageuse, le Rubis.

Si Charlotte a été préparé depuis sa naissance pour être le Rubis, Gwendolyn entre dans un monde complètement inconnu et mystérieux. Elle va découvrir qu’elle doit accomplir une mission avec l’aide d’un autre voyageur, Gideon de Villiers : récupérer quelques gouttes de sang de tous les voyageurs dans le temps afin de compléter le chronographe (le chronographe initial ayant été volé par la cousine de Gwendolyn).

J’avais adoré cette histoire lors de la lecture du roman Rouge Rubis qui est toujours un gros coup de cœur. Comme je l’ai déjà dit en introduction, après ma lecture du roman, j’avais regardé la bande annonce qui m’avait totalement découragé de regarder le film. Je trouve que cette bande annonce ne donne pas du tout envie de découvrir le film, pire elle laisse présager ce que j’appelle un gros navet. Mais parfois, il est bon de ne pas juger un livre à sa couverture, enfin de ne pas juger un film à sa bande annonce.

Rouge Rubis film

Rouge Rubis est un film sympathique, pas le film de l’année je vous l’accord mais il est plaisant à regarder tout de même. On sent que ce n’est pas une grosse production et c’est ce qui donne tout son charme au film. L’histoire est fidèle au livre, je n’ai pas noté de grosses incohérences, ni de modification de l’histoire. Bien sur, il manque des petites choses mais rien de bien grave. Les acteurs ont été plutôt bien choisis. J’imaginais totalement Charlotte (Laura Berlin) comme ça, et Gwendolyn (Maria Ehrich) aussi.  Par contre, j’ai eu un petit pincement au cœur en découvrant Gideon (Jannis Niewöhner) qui n’est pas aussi beau gosse que dans mon imagination. C’est peut être les cheveux longs… Mais il me semble qu’il les abandonne dans le second film.

Dans les points négatifs de ce film, j’ai noté que deux petites choses qui m’ont dérangées (ce qui n’est vraiment pas grand-chose). Tout d’abord, la prestation de Tante Maddy (Katharina Thalbach). En tant qu’actrice, elle n’est pas mauvaise mais alors son jeu quand elle simule une vision… On frise le ridicule ! Le second point est que le film dévoile le début du tome 2 que je n’ai pas lu ! Bon c’est vraiment un tout petit bout mais quand même !

Pour conclure, une adaptation cinématographique plutôt réussie. J’ai retrouvé les éléments principaux de Rouge Rubis même si le film n’est pas un coup de cœur comme le livre. D’ailleurs, le deuxième film de la saga sort tout bientôt !

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

4 commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé les livres et heureusement j’avais lu la trilogie avant de voir le film car bonjour le spoiler du début de film (on s’en doutait mais quand même ^^). J’ai quand même passé un moment sympa avec le film et je regarderais les autres.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :