Biographie de Robin Williams par Emily Herbert

4

Je sais, je vous entends dire « mais elle n’a pas bientôt fini avec Robin Williams« … Pour ma défense, il se trouve que je suis tombée sur ce petit bijou très récemment et qu’après l’avoir dévorée, il me fallait vous en parler. En effet je pensais connaitre Robin Williams, l’acteur mais après avoir lu cette biographie, je me suis rendu compte que je ne connaissais pas du tout Robin Williams, l’homme.

Robin Williams livre

Synopsis

~~  » Ô capitaine ! Mon capitaine !  » Fils unique et enfant solitaire, délaissé par une mère bigote alcoolique et par un père distant et amer, Robin Williams s’invente des vies. Le jour où il dit à son père qu’il veut être acteur, ce dernier lui lance :  » OK, vas-y, sois heureux.  » Dix années durant, Robin Williams va investir cabarets, théâtres, plateaux télé. Il invente des gags inédits, des personnages jamais vus, des sketches stupéfiants et devient un acteur de génie. Pendant près de quarante ans, il tourne avec les plus grands (Steven Spielberg, Gus Van Sant, Woody Allen, Christopher Nolan… entre autres) et il est récompensé par les plus belles distinctions : un Oscar et deux Emmy Awards. Avec ses yeux pétillants, son énergie, son humour et son enthousiasme enfantin, Robin Williams émeut toutes les générations. Ami de la famille (Madame Doubtfire, Jumanji, Hook, Aladdin), maître à penser (Le Cercle des poètes disparus, Will Hunting, Good Morning, Vietnam), clown (Flubber, Mork et Mindy), ou encore personnage tourmenté (Insomnia, Photo Obsession, Final Cut), ce comédien jovial cache pourtant un homme rongé par le mal-être. Première biographie de Robin Williams depuis son suicide qui ébranla la planète, ce livre nous plonge dans son incroyable carrière caméléon mais aussi dans ses combats contre la dépression, l’addiction à l’alcool et aux drogues dures, ainsi que dans la débâcle financière qui le mina.

Mon avis

C’est en me promenant dans un supermarché qu’un jour j’ai aperçu une belle couverture avec un visage familier. Et là de suite je me suis dit JE LE VEUX. Vous le savez déjà suite à mon article sur trois de ses films, que j’aime Robin Williams en tant qu’acteur et homme car je le trouvais brillant, engagé et qu’il mettait toujours un sourire sur le visage de ceux qui pouvaient le voir en vrai ou pas. Mais je me suis dit en voyant son livre que je ne savais strictement rien de sa vie, ni de son mal être. En effet, si vous ne le savez pas encore Robin Williams s’est suicidé et pour moi ça a été un choc. Après avoir réfléchi plusieurs jours sur le pourquoi du comment, j’ai décidé d’acheter ce livre.

Je ne suis pas une grande fan des biographies, je trouve qu’en général c’est très (trop) chronologique et qu’il n’y a pas beaucoup de charme à en lire une, sauf si c’est un personnage extraordinaire. J’avais d’ailleurs lu la biographie de Patrick Swayze (groupie un jour …) écrit par sa femme mais justement parce que c’était écrit par elle mais je n’avais pas été transcendée par ma lecture.

Pour tout vous avouer, je ne sais pas grand chose sur l’auteur du livre mis à part qu’elle n’a écrit que des biographies. Du coup j’ai eu peur que même Robin Williams ne soit pas un sujet assez intéressant pour me faire aimer cette lecture et pourtant j’ai tout simplement été transportée par son histoire. Le livre est rédigé comme si tous les proches avaient participé à l’écriture. On trouve tout d’abord énormément de texte en hommage à Robin Williams, des textes des proches, des critiques aussi de journaux sur ses films. C’est du coup très facile à lire et fluide.

Sur le fond même, comme je vous l’ai dit, je connaissais très peu sa vie et tout ce que j’ai pu lire m’a surprise mais pas tellement. C’était un homme avec énormément de blessures qui puisait sa force dans ceux qui l’entouraient. J’ai été étonnée d’apprendre qu’il était un souffre douleur quant il était plus jeune mais surtout que de son vivant, les critiques cinémas on été très dur avec lui et qu’il a été considéré comme un grand acteur que très tardivement. Je suis d’ailleurs assez choquée de voir la différence entre les commentaires de son vivant et ceux après sa mort.

En ce qui concerne le style même de la biographe, j’ai apprécié le fait qu’elle se base surtout sur les dires des proches de Robin Williams puis qu’après tout, ce sont eux qui le connaissaient le mieux et qui peuvent parler de ses tourments. Finalement la biographe intervient très peu et c’est appréciable. J’ai juste été un peu dérangée par les commentaires très personnels d’Emily Herbert sur les film de Robin Williams, comme pour Docteur Patch qu’elle qualifie de « film mièvre ». Alors d’accord, je ne suis pas très objective mais je préfère qu’un biographe reste impartial sur ses dires.

Pour conclure je dirais que ce livre intéressera tous ceux qui appréciaient Robin Williams et qui désirent en savoir plus sur sa vie. Vous serez touché par son histoire et ses combats au quotidien. Ça ne donne jamais dans le pathos et permet en 285 pages de retrouver un peu de l’acteur qui est partie bien trop tôt.

Et comme c’était un homme qui vouait sa vie à faire rire les autres même si son sourire était triste, je voudrais partager avec vous quelqu’une de ses histoires drôles :

* Vous ne croyez pas que Dieu se drogue ? Moi si. Prenez l’ornithorynque par exemple …

* Tenter de vivre normalement quand on est alcoolique, c’est comme essayer de faire un lap-dance quand on est paraplégique. On y arrive, mais moins bien que les autres. Vraiment moins bien.

* Je crois qu’il est temps d’aborder le très sérieux sujet de la schizophrénie… « non pas du tout », « la ferme, laisse-le parler ».

Julia Pan

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

4 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :