Ciné club #22

8

Aujourd’hui, on se retrouve pour le premier ciné club de l’année ! Vous pouvez faire une danse de la joie ! Bon en fait, ce ciné club était prévu depuis de longues semaines mais je suis tellement en retard dans mes chroniques que je ne peux vous le présenter que maintenant. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop… Mais vous avez bien fait d’attendre puisque ce ciné club est garantie sans navet !

ciné club 22

Des hommes sans loi (bande annonce)

Lapin sait que je suis amoureuse de Shia LaBeouf (mais il n’est pas jaloux) alors quand un soir on s’est retrouvé sans rien à regarder, il m’a fait découvrir Des hommes sans loi. Et c’est le coup de coeur ! L’histoire se passe aux Etats-Unis pendant la période de la prohibition, trois frères veulent faire fortune en produisant et vendant de façon clandestine de l’alcool dans le comté de Franklin en Virginie. Sauf que ce business ne plait pas à tout le monde… La police corrompue, des mafieux rivaux, des gangsters de la ville, tous vont essayer de tuer les frères Bondurant afin de s’approprier leur petit trafic florissant.

J’ai adoré ce film du début à la fin ! L’histoire est prenante et intéressante, les personnages sont tous très bien travaillés, bref je n’ai aucune critique à faire. Profitez en parce que ça n’arrive pas souvent ! Ce film en plus d’avoir une histoire parfaite possède également un casting impressionnant : Shia LaBeouf (que j’aime d’amour), Tom Hardy (Rock’n’rolla), Noah Taylor (Charlie et la chocolaterie), Gary Oldman (Harry Potter), Jessica Chastain (Interstellar) ou encore Mia Wasikowska (Stoker). A voir de toute urgence !

Vol au-dessus d’un nid de coucou (bande annonce

Dans la catégorie film culte que je n’avais jamais vu, le gagnant est… Vol au dessus d’un nid de coucou ! Ce n’est pas la peine de me huer, j’ai déjà assez honte d’avoir attendu aussi longtemps avant de voir ce film de Milos Forman. Si comme moi, vous n’avez jamais visionné ce film, je vais faire un petit rappel de l’histoire. Randle P. McMurphy se fait interner dans un asile en se faisant passer pour fou afin de ne pas avoir à aller en prison. Très vite, il entre en guerre contre Mlle Ratched, l’infirmière en chef qui fait régner sa loi sur l’asile. Randle va alors tout faire pour imposer ses règles aux autres patients et lancer une véritable révolution ! Bien que j’ai beaucoup aimé ce film, il m’a tout de même manqué un petit quelque chose pour en faire un coup de coeur mais je ne regrette pas de l’avoir enfin vue ! J’ai beaucoup aimé l’histoire mais surtout les patients de l’asile qui m’ont beaucoup fait rire et touché à la fois. Bien sur on ne peut que saluer la prestation de Jack Nicholson qui signe un de ses meilleurs rôles et une de ses plus belles performances ! A voir bien sur si vous êtes passé à côté de ce film culte !

Du goudron et des plumes (bande annonce)

Les films français et moi, ça fait 50 à peu près ! Je n’apprécie pas du tout sauf quelques exceptions qui sortent heureusement du lot. Du goudron et des plumes ne m’aurait pas forcément attiré mais je suis tombée sur la bande annonce en allant voir un autre film au cinéma et j’ai été intriguée. Bon, pas au point d’aller le voir en salle (vu le prix de la place de cinéma, il faut malheureusement faire des choix) mais à sa sortie en DVD, j’ai jeté un coup d’oeil à ce film surprenant. Christian est un commercial aux techniques vraiment pas très honnêtes qui vit à Montauban avec sa fille. Pour renouer des liens avec sa fille en pleine crise d’adolescence, il accepte de participer au « Triathlon de l’été », une compétition diffusée à la télévision.

Bon autant vous dire que ce n’est pas l’histoire qui m’a séduite. Quoique elle reste sympathique et pleine de bonnes intentions. Mais ce qui est réellement intéressant dans ce film, c’est la réalisation de Pascal Rabaté. Il a choisi le orange comme couleur dominante et vous pourrez vous amuser pendant le film à retrouver tous les objets et vêtements de cette couleur. Oui, c’est plutôt puérile comme jeux mais ça nous a occupé pendant 1h30. Dans ce film, vous pourrez retrouver un acteur que j’aime beaucoup, Sami Bouajila mais aussi Isabelle Carré et aussi Daniel Prévost. Du goudron et des plumes est à voir à l’occasion mais pas indispensable à votre culture cinématographique.

Dracula Untold (bande annonce)

Comme certains le savent déjà, je suis une grande fan de vampires (bien que j’ai eu une overdose après la déferlante Twilight). Alors j’ai tendance à me jetersur tout ce qui sort à ce sujet, que ce soit en livre, en film ou même en série. Et le film Dracula Untold n’a pas fait exception. Bien que la bande annonce ne m’a pas donné envie de mettre 10 € dans une place de cinéma, je l’ai regardé dès sa sortie DVD. L’histoire est celle du prince Vlad III de Valachie qui règle sur la Transylvanie. Tout se passe pour le mieux jusqu’à ce que l’empire Ottoman demande au prince de sacrifier 1 000 jeunes hommes afin que les turques continuent de laisser la Transylvanie tranquille. Le prince va donc devoir choisir entre sacrifier 1 000 garçons, dont son fils, ou entrer dans une guerre qu’il est sur de perdre. Face à ce choix impossible, Vlad Tepes va faire appel à un vampire reclus dans une grotte qui va lui donner la possibilité de devenir un être extraordinaire en mêlant force, rapidité et pouvoir. Mais tout cela à un prix, Vlad devra résister à l’appel du sang pendant 3 jours. S’il réussi, il redeviendra humain, s’il échoue il sera condamner à se nourrir de sang humain pour l’éternité.

Je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas le film du siècle ! Si vous souhaitez un film traitant des vampires, regardez plutôt Entretien avec un vampire ou le Dracula de Coppola. Ce film plaira plutôt aux amateurs de film fantastiques et d’action. Pour ma part, je l’ai trouvé plus long qu’autre chose. Il se laisse regarder mais prévoyez peut être une activité annexe comme du coloriage. Côté acteur, on retrouve Luke Evans qui joue Bard dans Le Hobbit et Charles Dance qui incarne le grand Tywin Lannister dans Game of Thrones. Un film à voir si le sujet vous intéresse mais pas inoubliable.

Cloverfield (bande annonce)

Bizarrement, je n’avais jamais vu ce film que tout le monde semble avoir vu. Est-ce que je regrette de ne pas l’avoir regardé avant ? Non. Déjà, je ne suis pas du tout fan des films utilisant une caméra subjective. Ça bouge dans tous les sens et ça me donne envie de vomir. Mais Cloverfield semblait avoir une histoire intéressante alors je me suis tout de même laissée convaincre de le regarder. Tout commence à une fête chez Rob, un jeune homme qui par vivre au Japon. La fête bat son plein quand soudain c’est l’apocalypse à l’extérieur. La sol tremble, il n’y a plus d’électricité et la tête de la statut de la liberté est au milieu de la rue. Une ombre terrible rode dans la ville détruisant tout sur son passage. Non, ce n’est pas le retour de Godzilla bien que cela ne m’aurait pas surpris. J’ai été déçu par le scénario que je n’ai pas du tout trouvé original mais aussi par la révélation de ce que cache cette fameuse ombre… Je m’attendais vraiment à autre chose. Ajoutez à ça, une histoire d’amour bateau et vous avez Cloverfield ! Dommage parce que le casting n’était pas trop mal avec notamment Mike Vogel (Under the dome, Bates Motel) et Lizzy Caplan (Masters of sex).

Mister Babadook (bande annonce)

Je termine ce ciné club avec ma grande déception… J’avais tellement entendu parler de ce film que je m’attendais à un film d’horreur exceptionnel, un renouveau du genre. Mais j’avais placé mes espérances un peu trop haut puisque je me suis surtout ennuyée pendant mon visionnage de ce film… Mister Babadook c’est un peu l’histoire du croque-mitaine, en tout cas il m’a beaucoup rappelé cette histoire. Mais l’intrigue est surtout centrée sur Amelia qui tente en vain d’élever seule son fil après la mort de son mari. Samuel, c’est une tête à claque qui passe son temps à hurler et à tout faire pour embêter tout le monde. Un jour, il découvre un livre de conte intitulé Mister Babadook et se met en tête que le monstre du livre existe réellement. Il se met à parler tout seul et à avoir des terreurs nocturnes. Tout aurait pu s’arrêter là si Amelia ne sentait pas elle aussi cette présence maléfique dans la maison.

Je ne sais pas trop quoi vous dire sur ce film… L’histoire est assez banale je trouve, il y a beaucoup de longueurs, je n’ai pas eu peur à un seul moment ni même sursauté… Je mets quand même deux étoiles à ce film pour le côté psychologique entre la mère et l’enfant terrible que j’ai bien aimé. Mais sinon je n’en garde pas un souvenir impérissable. Bon, ce n’est pas non plus un navet, loin de là mais ne le regarder pas en vous attendant à voir le film d’horreur de l’année !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

8 commentaires

  1. En effet dracula untold n’est pas terrible terrible, mais j’ai l’impression qu’il y aura une suite? la suite serait plutôt intéressante à voir, même si ce n’était pas le film de l’année.

    c’est sûr dans le genre, entretien avec un vampire, est vraiment LE film de vampire pour moi, car plus philosophique.

  2. Pingback: Ciné Club #42 : Immigration Game, Les fils de l’homme, l’odyssée de Pi ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :