Chronique lunaire : Tome 1, Cinder

6

Aujourd’hui je vais vous parler du livre de Marissa Meyer, Cinder qui est le premier tome de la saga des chroniques lunaires. J’avais plusieurs fois vu passer la couverture de ce livre mais je n’étais pas du tout intéressée par l’histoire. Et puis j’ai commencé à regarder les vidéos de nombreux youtubeurs et j’ai entendu les mots magiques : Réécriture de contes.

cinder

Synopsis

Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

Mon avis sur Cinder

Bon alors oui peut -être que j’aurai du m’en rendre compte avant que Cinder était une réécriture de contes … Cinder … Cinderella … Cendrillon. Mais j’ai été complètement bloqué par le résumé qui parlait d’androids, d’épidémie, de gens venant de la lune … Parce que oui je suis une amoureuse inconditionnelle des contes et du concept de réécriture. J’en ai dévoré une grande partie et adorée (Le pays des contes, Les contes du royaume …) mais je suis complètement hermétique aux robots. Toutefois, à force d’en avoir entendu parler en bien, je me suis dit qu’il était dommage de passer à côté et qu’il était temps de sortir des sentiers battus.

Cinder est une jeune femme, moitié humaine, moitié cyborg qui vit chez sa belle-mère avec ses deux demie-soeurs. Elle est une mécanicienne reconnue et va même faire la connaissance de l’empereur grâce à ce biais. Toutefois elle n’est qu’un cyborg et n’a aucune importance aux yeux du monde. De plus, les temps sont durs, une épidémie frappe la Nouvelle-Pekin, les habitants de la lune et la reine Levana menace la terre … Le jour où sa belle-mère la vend pour servir de cobaye à un professeur, Cinder devra faire face à son destin et prouver qu’elle n’est pas un simple cyborg sans importance.

Je dois avouer que quand j’ai commencé ce livre, je ne savais absolument pas dans quoi je m’embarquais. Dés les premières lignes, j’étais complètement perdu dans cet univers si éloigné du notre. Et quand l’auteur débute ses descriptions sur les cyborgs, elle commençait vraiment à me perdre surtout que du coup, je ne voyais pas le côté réécriture de contes. Mais j’avais vraiment envie d’aimer ce livre ou du moins de comprendre pourquoi autant de personnes en parlaient. Et bien j’ai eu raison de continuer parce que ce roman est vraiment une pépite d’inventivité.

Passé mes préjugés sur le monde futuriste que je n’affectionne pas vraiment, on est totalement happé par l’univers créé par l’auteur. J’ai vraiment aimé que l’on se retrouve du côté asiatique et je trouve ça assez intelligent. Une fois qu’on rentre dans l’histoire, on en ressort plus et on a vraiment envie d’en savoir plus sur chaque personnage.

D’ailleurs en parlant de personnages je trouve qu’ils tiennent tous leur promesse, à commencer par Cinder. Celle-ci est forte combative mais également fragile et ignore totalement tout de son passé, ce qui l’a rend totalement mystérieuse. J’ai beaucoup aimé également le personnage d’Iko qui elle est totalement un android mais se révèle plus humaine que certains hommes. La belle-mère et l’une des demi-soeur de Cinder sont détestables à souhait mais c’est grâce à elle que l’on retrouve l’aspect du conte. Enfin, je sais que beaucoup ont eu un petit faible pour le prince Kai mais je trouve qu’il n’a pas été beaucoup exploité et je trouve cela dommage.

Je dois dire que le personnage qui m’a le plus marqué, c’est la reine Levana. Elle est sombre et méchante mais elle me fascine complètement. Elle est la reine de la lune et peut être comparer à un dictateur. Les habitants de la lune ont le pouvoir de soumettre les autres à leur volonté et c’est comme cela qu’elle arrive à contrôler son peuple. C’est vraiment celle que j’aimerais connaitre le plus et découvrir ses fêlures. Un roman compagnon va d’ailleurs sortir en janvier aux USA et même si habituellement je ne suis pas fan des nouvelles, je pense que je vais complètement craquer dessus.

Il y a quand même une chose que j’ai trouvé dommage dans ce roman, c’est la façon dont l’intrigue principale est menée. Je ne peux pas vraiment développer pour ne pas spoiler mais le sujet de l’intrigue arrive assez rapidement et j’ai assez vite compris … Tellement vite que j’ai cru que c’était fait exprès et que la révélation se ferait rapidement. Mais non elle arrive à la fin du bouquin … Du coup j’espère un peu plus de suspense pour les autres tomes.

Pour conclure je dirais que je suis ravi d’être sortie de ma zone de confort livresque et de mettre lancer dans un livre qui traitait d’un sujet qui ne me parlait pas du tout. Je trouve que c’est la réécriture de contes la plus originale que j’ai eu à lire et j’ai terriblement hâte de lire la suite qui sera consacrée au petit chaperon rouge.

Julia Pan

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

6 commentaires

  1. Pingback: Chronique cinéma : Gone Girl | Smells like rock

  2. Pingback: Chronique cinéma : les nouveaux héros | Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :