« Femen » de Galia Ackerman & Femen

5

Aujourd’hui, nous allons parler littérature avec un livre que je voulais lire depuis très longtemps, Femen écrit par Galia Ackerman. Le mouvement Femen m’a toujours attiré par leurs idées et cela bien avant qu’il devienne très médiatique, et ce livre était une bonne alternative à tous les reportages pas toujours objectifs pour en savoir plus sur ce mouvement sextrémiste.

"Femen" de Galia Ackerman & Femen

Synopsis

« L’Ukraine n’est pas un bordel ! » fut le premier cri de rage de Femen au moment de l’Euro 2012. Seins nus et couronnées de fleurs, campées sur des talons aiguilles, les Femen transforment leurs corps frêles en instruments d’expression idéologique grâce aux slogans et dessins portés à même la peau. L’humour, la mise en scène, le courage et leur capacité à choquer sont leurs armes. Depuis 2008, cette « bande des quatre » – Inna, Sacha, Oksana et Anna – élabore un féminisme nouveau, radical, spectaculaire. En Ukraine d’abord, puis dans le monde entier, elles luttent pour la condition de la femme mais se battent aussi contre la pauvreté, la discrimination, les dictatures, le diktat des religieux. Les filles escaladent des clochers et des ambassades, font irruption dans des studios de télévision et des bureaux de vote. Passées par la case prison, certaines d’entre elles sont poursuivies pour « hooliganisme » dans leur pays natal et interdites de séjour dans d’autres États. Mais grâce à une couverture médiatique extraordinaire, le mouvement fait des émules en France, en Allemagne et au Brésil. Le centre Femen France, nouvellement créé, se propose de former des activistes pour lancer d’autres actions de protestation dans le monde entier. Inna, Sacha, Oksana et Anna ont choisi la France pour raconter leur incroyable parcours. Elles livrent ici un témoignage exceptionnel et leurs ambitions pour les femmes partout dans le monde.

Mon avis

Les droits des femmes est un sujet qui m’a toujours passionné, alors quand j’ai découvert le mouvement Femen je me suis tout de suite sentie proche de leurs idées. Puis le mouvement a été très médiatisé, on en parle beaucoup aussi bien de façon positive que de façon très négative. Alors comment faire le tri entre les véritables idées du mouvement et les fausses informations diffusés par leurs détracteurs ? Ce livre écrit par la journaliste Galia Ackerman me semblait tout à fait approprié et objectif par rapport à ce mouvement sextrémiste.

Femen

Le livre commence par le manifeste de Femen. Il est certes mal écrit mais il a le mérite d’être clair et sans équivoque. Les Femen se battent pour le droit des femmes dans le monde. Ce manifeste explique leurs objectifs et aide à comprendre la suite de ce livre qui retrace l’histoire du mouvement depuis sa création jusqu’à leurs actions les plus récentes.

Ensuite vient la biographie des quatre fondatrices de Femen, Inna, Sacha, Oksana et Anna. C’est une partie extrêmement intéressante puisqu’elle retrace leur enfance mais aussi leur vie en Ukraine. Je connaissais très mal ce pays et ses coutumes et de lire tout ce qu’il s’y passe aussi bien au niveau politique qu’au niveau social, cela aide vraiment à comprendre les actions des Femen. Si en France nous pouvons être choqués par leur attitude et les actions, on découvre qu’elles ont une bonne raison d’agir ainsi. Ce livre est à la fois très intéressant et choquant car je pense que la plupart d’entres nous n’imaginent pas tout ce qu’il peut se passer dans les autres pays qui nous entourent et comment les droits des femmes sont bafoués voir inexistants encore aujourd’hui.

Dans ce livre, on nous explique aussi pourquoi les filles sont topless lors de leurs actions. C’est un reproche qu’on me fait souvent lorsque je parle de ce mouvement : comment défendre les droits des femmes en se baladant nue ? Je ne vais pas vous faire toute l’explication ici mais être féministe c’est assumer son corps et avoir le droit d’en faire ce que l’on veut. Être nue c’est aussi le moyen d’attirer des médias, c’est peut être bête mais lorsque les Femen faisaient des actions avec seulement des ballons roses, leur couverture médiatique était proche de zéro. Le fait d’écrire leurs slogans sur leur poitrine est un moyen efficace de faire passer leurs messages.

Ce livre est vraiment très intéressant et très bien fait. On découvre les fondatrices du mouvement et leurs idées par rapport à l’évolution de Femen car toutes ne pensent pas de la même manière et c’est aussi ce qui est intéressant. On découvre toutes les actions mais aussi leurs conséquences comme leurs heures de garde à vue, les attaques physiques des manifestants, les interrogatoires, les tortures subies par certains activistes face au KGB, les interdictions de séjourner dans certains pays… Parce que se battre pour les droits des femmes n’est pas rose tous les jours. On en apprend également plus sur le centre d’entraînement parisien et sur la formation dispensée aux volontaires qui rejoignent le mouvement pour transformer des femmes en véritable guerrière.

Femen

Pour conclure, Femen est un livre que je vous conseille de lire absolument (tout comme la BD « Journal d’une Femen« ). Il est très intéressant et explique très bien ce qu’est réellement le mouvement Femen et ses objectifs. Comme Femen est uniquement financé par les dons, je vous invite également à aller faire un tour sur leur shop !

Le féminisme et la question de la liberté de la femme se terminent là où commence la religion

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

5 commentaires

  1. Ce livre m’avait vraiment attirée en librairie, car je trouve ce mouvement intriguant et j’aimerais avoir un autre point de vue que celui des médias qui est un peu réducteur, de plus la couverture est vraiment magnifique. Le livre de Caroline Fourest sur Inna doit également être intéressant, même si d’après les interviews que j’ai vu je ne suis pas sure qu’elle ait su rester neutre sur le sujet!

  2. Pingback: Le fight club féministe de Jessica Bennett ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :