Le ciné club de Jone #1

3

Cela fait bien longtemps que je n’avais pas écrit pour Smellslikerock, pas par manque d’envie mais ma flemmardise et mon emploi du temps ultra chargé m’ont mis quelques bâtons dans les roues. Mais j’ai tout de même eu le temps d’aller voir quelques films, donc voici mon ciné club des dernières semaines.

ciné club Jone

Le dernier diamant (bande annonce)

Je vous avais fait une petite chronique sur la bande d’annonce du film il y a quelques mois de ça, alors oui je suis grave à la bourre mais il n’est pas resté assez longtemps à l’affiche pour que je puisse le voir, donc j’ai attendu la VOD.Côté histoire, « Simon, un cambrioleur en liberté surveillée, accepte de monter sur le plus gros coup de sa vie: Le vol du « Florentin », un diamant mythique mis en vente aux enchères par ses propriétaires. Pour réussir, il devra approcher Julia, l’experte diamantaire, pour qui la vente constitue un enjeu personnel et familial considérable. Au-delà d’un casse particulièrement osé, Simon entrainera Julia vers un destin qu’elle n’aurait pas pu imaginer. » (Synopsis Allociné)J’avais beaucoup aimé la bande annonce et elle m’avait vraiment donné envie de voir le film, malheureusement la critique qui va suivre ne va pas être objectif étant donné que je me suis endormie devant le film…mais heureusement l’Homme était là pour me faire un débriefing ! Alors oui vous allez me dire si je me suis endormie devant c’est que ça devait pas être terrible, honnêtement le film a vraiment bien démarré. Yvan Attal (Simon) et Bérénice Béjo (Julia) sont très bien dans leur rôle respectif. Julia jeune héritière qui a perdu sa mère, femme révoltée et déterminée et Simon, cambrioleur bien connu dans le milieu. Mais je pense que certaines longueurs ont contribuées à mon entraînement dans les bras de Morphée. En tout cas, l’Homme a beaucoup aimé (y’avait pleins d’actions !!) Donc si vous êtes avec votre cher(e) et tendre, je vous le conseille vous pourrez toujours dormir si vous n’aimez pas !

Brèves de comptoir (bande annonce)

J’avais vraiment envie de voir ce film car j’avais adoré le livre qui avait bercé (mouvementé) mes années lycées. Pour les non-initiés, à l’origine Brèves de comptoir est un livre écrit par Jean-Marie Gourio, à l’époque il avait écumé les bars et bistrots et noté toutes les meilleures « citations » des personnes quelques peu alcoolisées.J’ai été vraiment déçue de l’adaptation du film par Jean-Michel Ribes. Toutes les scènes du films se passent dans un bistro. Outre le manque de variation de décor (ce qui est normal vu la thématique du film) on a surtout un manque total de fluidité et de logique entre les différentes tirades. Aucun fil conducteur à part l’heure de la journée. Car le film commence à 6h et finit à 23h. Côté acteur on a que du beau monde de la comédie française :  Régis Laspales, Chantal Neuwirth, Laurent Gamelon….et c’est ce qui sauvent (un peu) le film.En conclusion, je vous conseille vivement le livre mais vous pouvez passer votre tour pour le film.

Tu veux ou tu veux pas ? (bande annonce)

Si vous vous posez la question, j’y suis allée de mon propre gré accompagnée d’un pote qui aime beaucoup les films de filles (c’est super pratique d’avoir un pote comme ça). Donc revenons à nos moutons : Lambert (Patrick Bruel), sex addict repenti, tente de se racheter une conduite en devenant… conseiller conjugal. Abstinent depuis plusieurs mois, la situation se complique lorsqu’il recrute une assistante, la séduisante Judith (Sophie Marceau), dont la sexualité débridée va très vite mettre ses résolutions à rude épreuve…Alors on va rien se cacher, c’est une petite comédie gentillette qui se laisse regarder avec un pot de glace Ben&Jerry’s. Je n’aimais déjà pas beaucoup Patrick Bruel en tant qu’acteur et il ne m’a pas plus convaincue. Côté Sophie Marceau mention spécial pour son corps de rêve malgré son âge (elle a pas 80 ans non plus mais bon ce n’est plus l’ado de La Boum), du coup j’ai pas finit mon pot de glace… Un peu d’humour, un peu d’amour et voilà, ça permet de remplir un petit après-midi pluvieux si on est d’humeur films de filles ! En conclusion : moyen, on passe son tour si on est pas fan de Patrick et que l’on en peut plus du « déjà-vu ».

La crème de la crème (bande annonce)

Dan (Thomas Blumenthal), Kelliah (Alice Isaaz) et Louis (Jean-Baptiste Lafarge) sont trois étudiants d’une des meilleures écoles de commerce de France. Ils sont formés pour devenir l’élite de demain et sont bien décidés à passer rapidement de la théorie à la pratique.Alors que les lois du marché semblent s’appliquer jusqu’aux relations entre garçons et filles, ils vont transformer leur campus en lieu d’étude et d’expérimentation.La crème de la crème de la jeunesse française s’amuse et profite pleinement de ses privilèges : tout se vend car tout s’achète… mais dans quelle limite ? (Synopsis Allociné)Cette petite description ne dévoile pas réellement le sujet du film, ces trois jeunes étudiants montent un réseau de prostitution pour aider certains garçons définis comme « looser » à faire remonter leur côté de popularité. J’ai beaucoup aimé les analogies avec le concept de l’offre et de la demande qui permet de dédramatiser le business. Évidemment on parle de prostitution donc je ne valide absolument pas, mais l’aspect manque de popularité en fonction du milieu social d’origine et du physique est très intéressant. Côté acteur, tout ce nouveau monde est très rafraîchissant et je pense que l’on reverra rapidement certains d’entre eux dans les futurs films français.En conclusion, j’ai beaucoup aimé mais ce film est essentiellement destiné aux jeunes (étudiants de préférence).

Les yeux jaunes des crocodiles (bande annonce)

Les yeux jaunes des crocodiles est un film adapté du roman à succès de Katherine Pancol. Je n’ai malheureusement pas eu le courage de lire le livre avant de voir le film, donc je ne pourrai pas vous donnez mon avis par rapport à l’adaptation mais ce livre est tout de même dans ma  » TO DO LIST « .Deux sœurs que tout oppose. Joséphine (Julie Depardieu), historienne spécialisée dans le XIIème siècle, confrontée aux difficultés de la vie, et Iris (Emmanuel Béart), outrageusement belle, menant une vie de parisienne aisée et futile. Un soir, lors d’un dîner mondain, Iris se vante d’écrire un roman. Prise dans son mensonge, elle persuade sa sœur, abandonnée par son mari et couverte de dettes, d’écrire ce roman qu’Iris signera, lui laissant l’argent. Le succès du livre va changer à jamais leur relation et transformer radicalement leurs vies.J’ai beaucoup aimé ce film bien qu’il eut été pas mal critiqué dans la presse. L’histoire est très prenante et le jeu des deux actrices principales est vraiment remarquable. Mention spécial à Julie Depardieu qui incarne à la perfection son rôle. Je regrette le côté cliché du film : la blonde, belle et superficielle et la brune, réservée et intelligente ; pas très rafraichissant. On retrouve également Patrick Bruel dans ce film en mari d’Iris : je suis toujours pas convaincue par ses talents d’acteur…par contre Alice Isaaz jouant la fille de Joséphine (vue dans La crème de la crème) confirme mes premières impressions et j’ai hâte de la revoir dans d’autres films.En conclusion, un film à voir si on aime les films français, j’ai beaucoup beaucoup aimé.

Interstellar (bande annonce)

Il est décrit comme LE film de l’hiver 2014 : meilleur film parlant de l’Espace loin devant Gravity. Malgré tous les avis controversés, j’ai réussi à me faire le mien. Commençons tout d’abord par l’histoire : Cooper (Matthew McConaughey) tente de faire vivre sa famille alors que la planète Terre se retourne contre la race humaine, la poussière a envahit l’air ambiant et toutes les espèces végétales disparaissent les unes après les autres. Suite à une chose inexplicable qui s’est produite dans la chambre de sa fille cadette, il est conduit dans la base de recherche du Docteur Brand (Anne Hathaway) qui souhaite sauver les humains. Malgré lui, Cooper est entrainé dans une aventure qui décidera de l’avenir de race humaine mais surtout de ses enfants…Ma description est un peu simpliste je vous l’accorde, mais la complexité de ce film ne permet pas de réaliser une description courte et explicite donc on va faire avec…Quand on parle  » film compliqué  » on pense rapidement à Inception et ça tombe bien étant donné que c’est le même réalisateur : Christopher Nolan. Côté effet spéciaux, on ne peut être que subjugué par les prouesses techniques mises en place pour le film, c’est d’un réalisme incroyable (enfin je pense, je ne suis jamais aller dans l’espace !). Côté histoire, on parle de physique, mécanique quantique, pas toujours évident à comprendre mais relativement abordable. Côté acteur, j’ai été très surprise car pour moi Matthew McConaughey c’est  » Comment se faire larguer en 10 leçons  » et Anne Hathawey c’est  » Le diable s’habille en Prada  » ; donc forcément j’étais un peu déroutée mais leurs jeux respectifs m’ont fait revoir mes références.En conclusion, j’ai adoré et l’Homme aussi malgré une fin quelques peu tirées par les cheveux. Je conseille à ceux qui ont aimés  » Gravity « , pour les autres passer votre tour (trop d’espace, tue l’espace).

 Jone

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

3 commentaires

  1. Je n’ai pour le moment vu qu’un seul film de cette liste : la crème de la crème, moi aussi j’ai plutôt bien aimé, et effectivement certains acteurs/actrices sont assez doués !

  2. Pingback: Ciné club #26 ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :