La terrifiante histoire et le sanglant destin d’Hansel et Gretel

8

Aujourd’hui je vais parler d’une réécriture de conte pour le moins originale, sublimée par un livre objet. Hansel et Gretel, on connait normalement assez bien mais ce conte fait partie de ces histoires que j’aime redécouvrir. Alors fausse bonne idée ou coup de cœur ?

Hansel et Gretel

Synopsis

La sanglante histoire et le terrifiant destin de Hansel et Gretel … … ou la vraie-fausse histoire de Hansel et Gretel (celle que vos parents ne vous raconteront jamais). Vous y trouverez :
* un roi amoureux,
* un serviteur fidèle,
* un dragon redoutable,
* une boulangère mangeuse d’enfants,
* du sang,
* des doigts coupés,
* des têtes tranchée.

Et vous savez quoi ? Vous allez adorer. P.S. : Aucun personnage n’a été blessé durant l’écriture de ce roman. P.P.S. : Enfin… Ils s’en sont bien remis. P.P.P.S. : Ne pas laisser à la portée de vos petits frères et sœurs. On vous aura prévenus…

Mon avis

Tout d’abord je dois dire que je suis une grande fan de contes. Alors quand la mode des réécritures a  été lancée j’étais bien sur ravie. Je pense notamment à a trilogie de Sarah Pinborough Poison, Charme et Beauté, qui reprend les contes de Blanche neige, Cendrillon et la  Belle au bois dormant et qui est pour le coup assez étonnant dans sa réécriture. Il y a aussi la saga Il était une fois de Eloisa James  que je n’ai pas encore lu mais qui est bien au chaud dans ma PAL. Alors quand j’ai vu cette magnifique image représentant la réécriture d’Hansel et Gretel, je n’ai pas hésité une seconde.

Il faut dire que cet objet livre et tout simplement magnifique. Je sais qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture mais je suis une fille faible. Le travail fait par la maison d’édition est tout simplement fabuleux. La couverture est en carton dur ce qui fait qu’on a du coup le vrai sentiment d’avoir un conte entre les mains. Il y a aussi l’intérieur du livre marqué par le rouge et le noir, que ce soit sur le texte ou sur les dessins.

 

Ce choix n’est d’ailleurs pas anodin puisque le rouge permet de souligner l’intervention du narrateur. En effet, la vraie originalité de ce roman c’est que le narrateur est un personnage extérieur mais à part entière dans l’histoire. Habituellement je n’aime pas les interventions extérieurs dans un roman, les annotations, les glossaires … J’avais tenté l’expérience avec le livre TS Spivet de Rief Larsen mais je n’ai jamais pu aller au bout de l’histoire tellement je ne savais plus ou j’en étais. Mais là ça ne m’a absolument pas dérangé, le narrateur intervient judicieusement pour donner le ton à l’histoire. Et surtout grâce à cela j’avais l’impression que quelqu’un me racontait le conte, ce qui est un peu ce que l’on recherche quand on lit ce genre d’histoire.

En ce qui concerne le thème même de l’histoire il n’y a pas vraiment de grandes nouveautés pour moi puisque j’avais déjà eu un aperçu du gore dans ce conte avec le film Hansel et Gretel de Tommy Wirkola avec Jeremy Renner et Gemma Arterton. Le livre est composé de plusieurs histoires qui se suivent au niveau de l’intrigue. On a donc Hansel et Gretel, enfants d’un roi et d’une reine qui suite à une très mauvaise attitude de leur père vont quitter le palais pour trouver une autre famille. Pour les personnages, on a bien sur Hansel qui est pour le coup celui qui prend les mauvaises décisions et est un peu le petit diable qui sommeille en nous. Mais heureusement Gretel est là pour l’aider à aller dans le droit chemin et se montrer vaillante.

J’ai aimé cette réécriture du conte parce qu’on y retrouve vraiment tous les codes de ce genre. L’aventure, la morale, les personnages marquants, la magie … J’ai trouvé cependant que c’était un peu long vers la fin, une fois que les enfants ont un peu fait le tour des familles, on tourne un peu en rond mais l’avantage avec le fait que ce soit découpé en différentes histoires, c’est que si je veux le relire je peux lire uniquement les histoires qui m’ont plus.

 C’est un vrai conte pour adultes qui n’est bien sûr pour le coup pas à lire aux enfants avant de s’endormir mais en même temps c’est assez coutumier pour les contes des frères Grimm … La sœur de Cendrillon qui se coupe le talon pour rentrer dans la chaussure, le sang qui coule et tout ça … Gros blanc quand j’ai lu ce passage à des enfants pour les endormir pendant la sieste …

Pour conclure je dirais que ce livre est à lire pour ceux qui veulent retrouver l’essence même des contes des frères Grimm et non les versions édulcorées pour enfants. D’autant plus qu’on est dans la bonne période pour redécouvrir ces histoires. On aime l’aspect livre-objet qu’on gardera avec plaisir dans sa bibliothèque.

Julia Pan

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

8 commentaires

    • Ah mais tu habites à 10km de chez moi je suis de Thonon 🙂 et je compte bien sur aller au palais lumière j’espère juste que l’expo sera bonne j’y ais travaillé et c’est vrai qu’ils restent assez simple au niveau de la scénographie alors que j’attend beaucoup de magie !

        • Oui ca se trouve surtout que je suis née à Evian et que j’y ai habité jusqu’à mes 14 ans ! Ca me bien fait sourire en tout cas quand j’ai vu que tu étais d’Evian le monde est vraiment petit 🙂

    • C’est vraiment un magnifique livre-objet un peu comme Poison, Beauté et Charme sauf que la on retrouve l’essence même des contes

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :