Chronique cinéma : Fury

9

Aujourd’hui, on parle cinéma avec le film événement Fury. Ce film fait parler de lui depuis pas mal de temps déjà, et vous avez probablement dû voir les acteurs en promo à la télé puisqu’ils font tous beaucoup de plateaux. Alors autant vous dire que moi et les films de guerre ça fait deux mais les très bonnes critiques m’ont tout de même poussé à me rendre au cinéma (et un lapin très insistant qui voulait absolument le voir… Tant pis pour Gone Girl !). Alors verdict ?

fury

Synopsis

Avril 1945. Les Alliés mènent leur ultime offensive en Europe. À bord d’un tank Sherman, le sergent Wardaddy et ses quatre hommes s’engagent dans une mission à très haut risque bien au-delà des lignes ennemies. Face à un adversaire dont le nombre et la puissance de feu les dépassent, Wardaddy et son équipage vont devoir tout tenter pour frapper l’Allemagne nazie en plein cœur…

Bande annonce

Mon avis

Comme je le disais en introduction, les films traitant de la guerre ce n’est pas mon truc. Les batailles, les combats, les soldats dans la boue, très peu pour moi ! Mais Fury fait tellement parler de lui sur internet depuis le début du tournage qu’on s’est dit qu’il devait tout de même valoir le coup d’oeil. Enfin il a surtout fait parler de lui à cause de Shia LaBeouf qui a refusé de se laver pendant toute la période du tournage pour se mettre dans la peau du personnage. Ses compagnons acteurs n’ont pas vraiment été ravis par l’odeur…

Mais commençons par parler de l’histoire. Tout le film retrace 24 heures. 24 heures au coeur de la seconde guerre mondiale. 24 heures dans un tank avec cinq soldats américains au milieu du champs de bataille. Le sergent Wardaddy mène ses hommes au milieu de l’Allemagne pour faire affaiblir l’armée nazie. Il est accompagné de quatre hommes qu’il a juré de ramener chez eux en vie. Mais lorsqu’un de ses soldats se fait tuer sur le champs de bataille, on lui envoi un tout jeune soldat qu’il va devoir former mais aussi aider à faire face aux horreurs de la guerre.

Bizarrement j’ai beaucoup aimé ce film. Je dis bizarrement parce que passer 2 heures 14 dans un tank avec cinq soldats, ce n’était pas gagné d’avance pour la chronique positive ! Mais si Fury plait autant aux spectateurs c’est parce qu’en dehors des scènes de bataille, il a tout un côté psychologique autours des soldats envoyés au front. Alors bon, soyons honnête, les batailles sont une grande partie du film. Les tirs avec le char, les offensives, les exécutions, tout y passe. Mais d’un autre côté, faire un film sur la seconde guerre mondiale sans aborder cet aspect, cela aurait été bizarre.

Mais ce que j’ai le plus aimé, c’est tout ce qui se passe autours de ce char. Tout d’abord, il faut savoir que Fury tient son nom d’un char ayant réellement existé. David Ayer, la réalisateur, s’est beaucoup documenté sur cette période de l’histoire et ça se ressent. Les acteurs ont tous suivis un entrainement militaire pour apprendre à conduire un char et à tirer avec et cela donne toute sa crédibilité au film. Ensuite, chaque personnage a une personnalité travaillée et bien exploité pendant le film. Il y a ceux qui sont sur ce champs de bataille car ils aiment la guerre, d’autres qui tue des ennemis tout en gardant foi en dieu, ceux qui sont là parce qu’ils n’ont pas eu le choix… J’ai surtout apprécié le personnage de Shia LaBeouf, dit La bible, car c’est un soldat qui a conscience qu’il tue des êtres humains mais qui essaye de garder foi en dieu malgré tout. C’est un personnage sensible qui change des terminators qu’on a l’habitude de voir dans ce genre de film.

Même si le côté psychologique aurait dû être plus exploité, on arrive à entrevoir le travail effectué par les acteurs. Il y a notamment quelques scènes « chocs » qui représentent bien cet aspect comme lorsque le sergent Wardaddy pousse le jeune Norman a exécuter un officier SS. Ce jeune homme qui ne veut pas se trouver là, qui se retrouve de secrétaire à soldat sans avoir eu de formation et qui ne veut tuer personne. Mais au milieu d’un champs de bataille, la règle est soit de tuer soit de se faire tuer… Il y a également une scène où les soldats forcent deux femmes allemandes à leur faire à manger le temps d’une soirée. La scène a l’air cruelle au début mais on remarque vite que les soldats essaient juste de retrouver des fragments de vie normale… Ce qui ne sera pas au goût de tout le monde. Aller, j’arrête avec les anecdotes sinon je vais vous raconter tout le film et vous allez me détester.

Le casting apporte également beaucoup au film. Dans le char Fury, vous pourrez retrouver Brad Pitt (World War Z), Logan Lerman (Percy Jackson, Le monde de Charlie), Jon Bernthal (Shane dans Walking Dead), Shia LaBeouf (Nymphomaniac, The Necessary Death of Charlie Countryman) et Michael Peña. Ce qui fait déjà beaucoup de beau monde ! Ca donnerait presque envie de se retrouver coincé dans un char… Mais vous pourrez également reconnaître Xavier Samuel (Riley dans Twilight) et  Jim Parrack (Hoyt dans True Blood).

Pour conclure, un film très bien réalisé qui donne un autre point de vue de la Seconde guerre mondiale. Il est peut être un peu long sur certains moments et vers la fin mais il reste très agréable à regarder. Il n’aura peut être pas réussi à me réconcilier avec les films de guerre mais je ne regrette pas d’avoir été le voir au cinéma.

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

9 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :