« Boys out » de Rawia Arroum

8

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre qui m’a beaucoup intrigué et pour cause il s’agit d’une dystopie qui parle d’un monde où les femmes ont pris le pouvoir. La féministe qui dort au fond de moi trouvait que c’était plutôt une bonne idée, alors je me suis lancée dans ce livre avec beaucoup d’attente. Alors est ce que ce livre y a répondu ou non ?

boys out

Synopsis

Dans le monde de Lyra, les hommes sont des fugitifs. Les hommes sont des proies qu’il faut éliminer. Ils n’ont qu’une utilité : la procréation. Une fois cette unique tâche accomplie, ils sont exécutés. Lyra s’entraine dur pour être un des meilleurs éléments de cette société d’amazones. Jusqu’au jour où c’est à son tour d’être en contact avec un garçon …

Mon avis

Ce qui m’a vraiment intrigué dans ce livre c’est bien évidemment son histoire. D’aussi loin que remonte ma mémoire, j’ai rarement vu ce genre d’histoire exploité de cette façon. Il y a bien certains films qui en ont parlé comme « Jacky au royaume des filles »  un film humoristique. Or là c’est sombre et dur. J’étais aussi intriguée par le fait que c’est une française qui a écrit ce livre. Je sais c’est mal mais je suis assez peu clémente avec la France notamment en matière de film mais aussi parfois en ce qui concerne certains types de livres. La dystopie c’est assez la chasse gardée des américains, je me demandais donc ce que ça donnait du côté français. Sans compter que je ne suis pas forcément une grande adepte du genre, il ne faut pas que ça parte trop loin sinon j’ai du mal à rentrer dans l’histoire.

Pour ne pas faire durer le suspense globalement je trouve que le pari est réussi. Rawia Arroum c’est très certainement beaucoup inspiré des auteurs américains pour écrire son livre mais il n’en reste pas moins qu’elle a su créer un véritable univers et une histoire pour le moins originale.

On retrouve donc Lyra qui vit dans une société où les hommes ne servent qu’à procréer et sont tués une fois que l’acte est fait. Lyra croit au bien-fondé de cette société et participe même de façon active à la chasse des hommes. Mais tout bascule le jour où elle doit devenir mère et donc rencontrer un homme et procréer avec lui.

Ce qui m’a le plus bouleversé dans ce livre c’est le ton utilisé par l’auteure. Je pensais jubiler un peu de voir les hommes se faire taper dessus mais en fait j’ai été clairement révoltée par ce monde. J’ai eu parfois l’impression de lire un livre sur l’holocauste parce que c’est totalement ça. Les hommes n’ont plus leur place dans ce monde et doivent se soumettre au destin que la femme prévoit pour lui. Si un enfant au sexe masculin naît, il est tout simplement supprimé.

Je ne pensais vraiment pas être autant frappée par ce monde où l’homme est un déchet. Ce qui est également dur à imaginer c’est bien sur le passage à la procréation même, comment imaginer qu’un homme et une femme puisse s’unir dans une telle société. C’est sombre, très sombre et révoltant, du coup on apprécie d’autant plus le changement de Lyra tout au long de ce bouquin. Car elle va rencontrer un homme qui va lui faire comprendre qu’ils ne sont pas juste des  déchets.

Tout va très vite entre eux, trop vite peut être car on passe d’une personne qui rejette l’idée même d’être près d’un homme à quelqu’un qui s’y attache plus qu’elle ne le pensait. Car oui il y a certains points qui m’ont un peu dérangé. La romance pour commencer qui est nécessaire et juste mais qui arrive de façon trop maladroite vue le ton donné à l’histoire. Et surtout la fin … Mais pourquoi … Alors je ne peux évidemment pas vous en dire plus mais on reste sur notre faim et c’est vraiment vraiment frustrant … Apparemment le livre devait être unique mais suite à des nombreuses demandes des lecteurs, l’auteur envisagerait de faire une suite pour mon plus grand plaisir.

 Pour conclure je dirais que ce livre se lit très bien, malgré le ton et l’histoire on passe un très bon moment. J’ai vraiment apprécié les personnages même si Lyra est un peu agaçante vers la fin. Même si le livre se finit sur une note d’espoir, je pense qu’une suite est nécessaire pour vraiment aller au fond de l’univers que l’auteur a créé.

Julia Pan

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

8 commentaires

  1. Pingback: Drôle de Karma - Sophie Henrionnet | Smells like rock

  2. Pingback: Box Once upon a book - Décembre 2014

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :