Faking it – Saison 1

6

Aujourd’hui je vais vous parler d’une série qui fait du bien. On parle souvent des « feel good movies » ces films qui mettent de bonne humeur, et bien il en va de même pour cette série. Vous allez me dire que ce n’est pas suffisant pour en faire la série du siècle… Oui mais voilà, on aborde des thèmes  assez peu vus à la télé et ça c’est original.

Faking it

Synopsis

Deux lycéennes « ordinaires » deviennent populaires du jour au lendemain en se faisant passer – à la suite d’un quiproquo – pour un couple de lesbiennes. Déplorant leurs vies jusqu’ici ennuyeuses, elles décident de saisir cette opportunité, quitte à trahir ce qu’elles sont, pour être remarquées et appréciées…

Trailer

Mon avis

Si vous avez vu la photo avant de lire le synopsis, vous me direz : » mais il n’y a rien de nouveau, il y a deux couples et voilà ». Et là je vous dis mais si mes amis, cette série est originale parce qu’on y parle d’homosexualité principalement féminine. Alors oui il y a eu des séries traitant de ce sujet comme Will and Grace, Queer as folk et The L world mais elles ont été très peu mise en avant sauf peut-être pour Will and Grace qui du coup est un peu le parent de Faking it.

On a dans cette série Karma et Amy, deux meilleures amies qui suite à un quiproquo se retrouvent à jouer au petit couple pour être élu reines du lycée. Le résumé parait assez simpliste et sans grand intérêt mais là je vous dis non ! Parce que ce qui aurait pu être une série sur des filles qui désirent être populaires, traite en fait de sujet bien plus profond. Amy le personnage principale va au fil du temps se perdre un peu dans son mensonge et se rendre compte qu’elle a de réels sentiments pour Karma et forcément ce n’est pas évident. Il faut qu’elle l’accepte elle-même mais aussi qu’elle le fasse accepter à sa mère ce qui, vous vous en doutez bien, laisse place à des scènes assez difficile.

Cette série arrive je trouve à point nommé et traite d’un sujet tabou comme on devrait le faire dans la vie de tous les jours, de façon banale. Car le but n’est pas de dire que ces deux filles sont des parias du fait de leur penchant sexuel mais bien de montrer que leurs sentiments sont bien comme ceux de tout le monde. Au-delà de l’homosexualité, on parle aussi de l’hermaphrodisme qui est un sujet que je n’ai jamais vu dans une série et qui mérite je pense d’être souligné car elle s’associe assez bien avec la quête de personnalité.

Le véritable atout de cette série or son thème c’est bien sur ses personnages. Il n’y a pas les gentils ou les méchants, juste des adolescents qui peine parfois à faire les bons choix mais toujours sur le ton de l’humour. Une mention spéciale pour Shane qui joue l’ami homosexuel de Liam et Amy, qui a toujours la bonne réplique et le bon comportement et qui est la touche humoristique et dramatique de la série. Une mention pas bien pour Karma qui est du coup est celle qui fait les mauvais choix et en devient très vite insupportable même si la plupart du temps elle essaye de bien faire.

 

 Alors bien sûr il n’y a pas que des points positifs, il y a quand même beaucoup de clichés. A l’image de la relation entre Karma, l’adolescente impopulaire qui a une relation avec Liam Booker le tombeur du lycée.  Tout ça à tendance a gâcher un peu un épisode quand on y parle que de leur relation car il y a un monceau de personnages qui sont bien plus intéressant comme Lauren, la fille du futur mari de la mère d’Amy (vous me suivez ?), qui est un peu l’homologue féminin de Shane.

Quant aux acteurs, ça me fait toujours sourire de voir un peu comment ils tournent dans les séries. On retrouve Gregg Sulkin (Liam Booker) qui a joué dans Les sorciers de Waverly Place et dans Pretty Little Liars (mais si le frère d’Ezra !). On a aussi Katie Stevens (Karma) qui est assez peu connu chez nous mais qui a participé à American Idol aux Etats-Unis. Sa faculté à chanter est d’ailleurs souvent utilisée dans la série mais ça c’est assez caractéristique des séries de MTV. Enfin je félicite l’action des acteurs de la série qui mettent la thématique de celle-ci en avant pour participer à la campagne No H8 qui est une protestation silencieuse en photo contre la proposition 8. Pour ceux qui ne connaitraient pas, c’est un referendum proposant pour l’Etat de Californie, l’interdiction des mariages de personnes de même sexe.

 

Pour conclure je dirais que c’est une série fraiche qui se regarde sans se poser de questions malgré le thème abordé. On s’attache assez rapidement aux personnages et on partage des points communs avec tous. J’aime les répliques de Shane et Lauren qui sont extrêmement bien écrites et donnent du piquant à la série. La saison 1 ne fait que huit épisodes et chacun d’eux durent environ 20 minutes. C’est court certes mais je pense que pour ne pas se lasser c’est largement suffisant. La saison 2 est actuellement en court alors je vous invite à rapidement la regarder.

Julia Pan

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

J’ai longtemps espéré que Peter Pan vienne me chercher et m’amène au pays imaginaire pour y vivre pleins d’aventures mais à 25 ans je me suis fait une raison. Afin de pouvoir quand même vivre mille vies, je me suis réfugié dans la lecture, les films et les séries.

6 commentaires

  1. Je suis en train de regarder Finding Carter et j’adore cette série ! Je la dévore littéralement ! Celle-ci aussi a l’air très intéressante donc je vais suivre ton avis ! Merci pour ces chroniques!

    • Je suis contente de voir que des personnes regardent je n’en connais pas beaucoup alors que comme tu dis elle est addicitive 🙂

  2. Je suis contente que Finding Carter te plaise 🙂 Je ne peux que te conseiller Faking it qui du coup permet de contre balancer le côté dramatique de Finding Carter 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :