Smells like rock vous raconte le Sziget Festival 2014

15

Bonjour, bonjour ! Je sais que vous l’attendiez avec impatience, du genre, « Mais quand est-ce qu’elle nous raconte ses vacances au Sziget ??!!! », voilà chose faite avec ma rétrospective sur le Sziget 2014 ! (Ne me remerciez pas…).

sziget 2014 - smellslikerock

Aujourd’hui, je vous raconte mes vacances. Je suis au courant que nous sommes en septembre et que je suis revenu de vacances il y a bientôt un mois mais je n’avais pas eu le temps de me pencher sur l’écriture d’un article. Je manque à tous mes devoirs de blogueuse en ce moment ! Mais mieux vaut tard que jamais, non ? En plus, en ce moment à Belfort il pleut alors cela ne peut que nous faire du bien de repenser au soleil et à tous ces moments très cool qu’on a vécu pendant l’été. Tout le monde à attaché sa ceinture ? On décolle pour Budapest !

Le Sziget est le plus grand festival d’Europe et s’est déroulé du 11 au 18 août 2014 à Budapest en Hongrie. J’y étais déjà allé en 2012 et j’avais décidé de retenter l’expérience de passer mes vacances d’été dans un festival. Au programme, farniente, musique, concert et amis. Nous sommes donc arrivée à Budapest (après presque 11 heures de trajet en voiture qui finalement reviens moins cher que l’avion) le 10 août afin de profiter d’une journée tranquille pour s’installer. Il faut savoir que le prix du billet est assez cher (environ 200 €) et qu’il faut rajouter 12 € sur place pour pouvoir entrer un jour de plus. Dans les frais à débourser, il faut également prévoir 80€ pour le parking qui est payant, ce que je trouve pas très classe pour un festival…

Le premier jour, après avoir installé notre campement, nous décidons de prendre le métro pour aller visiter Budapest. Nous choisissons de nous rendre dans le côté « Pest » qui est la partie touriste de la ville pour boire un verre (notre premier Mojito), flâner dans les rues et manger au restaurant. Nous ne faisons pas trop d’effort car le manque de sommeil se fait sentir et la marche entre le métro et le « centre ville » était assez longue. Mais nous nous laissons tout de même tenter par une bouteille de vin hongrois au restaurant, « very special wine » d’après le serveur. Grosse erreur, le vin hongrois n’est pas bon. Vraiment pas. Et il fait mal à la tête. Moi et ma migraine allons donc nous coucher à la tente et notre première journée s’arrête ici.

Je voulais vous faire le résumé de mes journées passée sur le site mais une semaine de festival c’est très long à résumer. Alors j’ai décidé d’organiser mon article par rubrique avec les concerts que j’ai aimé, ceux que j’ai détesté, les points fort et les points faibles du Sziget.

Les concerts que j’ai aimés

Brody Dalle : le concert qui reste pour moi le meilleur concert du Sziget est celui de Brody Dalle. Je suis une grande fan des Distillers et de pouvoir voir Body Dalle en vrai était juste incroyable ! Sa voix est la même sur scène que sur ses albums (ce dont peu de chanteuses peuvent se vanter) et elle reprend même toutes les chansons les plus connus des Distillers sur scène. Un moment incroyable que je ne suis pas prête d’oublier.

Lilly Allen : dans les concerts dont je garde un bon souvenir, il y a celui de Lilly Allen. Je ne m’y attendais pas et pourtant j’ai beaucoup aimé son show ! Elle reprend beaucoup de chansons très connues, j’ai chanté pratiquement tout le long et Lilly est un show a elle toute seule ! Bourrée sur des talons de 15 cm, c’est quelque chose à voir !

Skrillex : bon son concert n’était toujours pas au niveau de son passage à Strasbourg mais son set était cent fois mieux qu’aux Eurockéennes ! Moins commercial, plus dubstep, j’ai passé un très bon moment. Par contre, pas de super vaisseau extraterrestre comme décor, j’en conclu que c’est ce vaisseau qui provoque des sets tout pourris. Hypothèse à vérifier.

Imagine Dragons : je ne connaissais que trois chansons de ce groupe, celles qui passent à la radio en fait et j’avais hâte de voir à quoi ressemblait leur concert. Bon, on va être honnête, ca ne casse pas trois pattes à un canard mais il y a avait une super ambiance. Les gens ont sauté, dansé pendant une bonne partie du concert et le groupe était très proche du public. Cela se voyait qu’ils prenaient beaucoup de plaisir à être là et c’est toujours agréable de voir des groupes passionnés qui aiment ce qu’ils font.

Queens of the stone age : je ne suis pas forcément une énorme fan de ce groupe mais j’aime beaucoup écouter leurs albums. Le concert était génial, je connaissais (enfin j’avais déjà entendu) toutes les chansons, le show était super, bref j’ai passé un très, très bon concert.

Calvin Harris : j’ai classé Calvin Harris dans la catégorie des chanteurs « grosse arnaque », catégorie présidée par Snoop Dog. Pourquoi grosse arnaque ? Parce qu’il se contente de passer toutes les tubes électro du moment, les uns après les autres, sans mix particulier juste une playlist qu’il met sur play. Bon je le garde dans les bons souvenirs parce que j’ai pu danser et chanter sur toutes les chansons donc c’était cool mais n’importe qui aurait pu faire la même chose.

Korn : déjà vu quatre fois en concert et j’adore toujours autant ! Ils ont une énergie qui arrive à motiver une foule entière. Impossible de se retenir de bouger ! En plus, un peu de métal au milieu de tout l’électro qu’on a mangé pendant une semaine, ça faisait vraiment du bien ! D’ailleurs, il faut que je me procure leur nouvel album au plus vite !

Madness & Ska-P : je ne suis pas fan de ce genre de musique d’habitude mais en concert, avec une bière à la main c’était très sympa ! Très bon moment avec ces deux groupes cultes.

Les concerts à oublier

Macklemore : j’aime bien les chansons qui passent à la radio mais alors en concert… Une catastrophe ! Bon le show et les musiques étaient pas si mal dans l’absolu si on aime ce genre de musique mais alors il parle beaucoup, beaucoup trop ! Entre chaque chanson, c’est un discours d’au moins dix minutes ! On a juste envie de lui crier de se taire et de chanter ! Je suis sur que ce qu’il raconte est très intéressant mais tout le monde est là pour la musique pas pour l’écouter nous faire de beaux discours sur tout le monde doit d’aimer blablabla

NOFX : ce n’est pas parce qu’on fait du punk, qu’on peut faire n’importe quoi. D’accord chanter faux et jouer deux accords pendant tout un concert est un concept mais ce n’est pas du tout de mon goût…

Cee lo Green : à part les deux chansons connus de Cee Lo, le reste était beaucoup trop funk pour moi. Je ne suis pas du tout fan de ce genre de musique alors ce concert à plus été un calvaire qu’autre chose. Mais j’étais contente qu’il fasse « Fuck You ».

Prodigy : la plus grosse déception de cette édition du Sziget. J’avais gardé un super souvenir de leur passage aux Eurockéennes mais alors là… Ils ne chantent même plus, ils se contentent de sauter sur scène et de faire des « yeah », « put your hands up ». Ils devraient penser à faire un concert commun avec Snoop Dog, ils ont le même style maintenant !

Stromae : ma déception ne vient pas du show en lui-même mais de l’organisation du concert. Mettre Stromae sous un chapiteau limité en place à été la plus grosse erreur du festival ! Beaucoup trop de monde, impossible de rentrer dans la salle malgré l’arrivée une heure trente avant le début du concert… Sziget installe des écrans à l’extérieur mais sans le son pas vraiment d’intérêt ! J’ai donc écouté le concert depuis le dehors… Mais bon c’était drôle d’entendre les hongrois faire du yaourt en français !

Je ne peux pas vous parler de tous les concerts que j’ai vu, il y en a beaucoup trop mais c’est un bon résumé des temps forts musicaux du Sziget 2014.

Le festival

Il y a deux ans, j’avais beaucoup aimé le Sziget. Peut être que cette année, la découverte n’était plus là et que le fait de déjà connaitre les lieux à joué mais je n’ai pas été séduite… Le festival est devenu beaucoup trop fréquenté, il y a beaucoup trop de monde sur l’île et la foule devient usante très vite. Faire la queue vingt minutes à chaque fois, que vous avez envie de faire pipi ce n’est pas toujours évident… Il faut compter une demi-heure minimum d’attente pour prendre une douche (froide)  et quarante minutes pour avoir un hamburger digne de ce nom. Trop de foule, trop de monde tout le temps et surtout une semaine en camping ce n’est plus de mon âge. Je vais bientôt passer la barre des vingt cinq ans et je pense que l’année prochaine, mes vacances se feront au bord de la mer avec un bouquin dans les mains !

Sur le festival, tout est devenu payant et les prix augmentent d’année en année. Ca aussi c’est dommage ! Sur le site, il faut sortir sa carte tout le temps, heureusement l’eau au toilette est encore gratuite (jusqu’à quand ?). Les points positifs sont les spectacles proposés en dehors des concerts qui sont très jolie à voir, par contre une fois encore, il y a très peu de spectacle de rue contrairement à il y deux ans.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

15 commentaires

  1. Dans les points méga fort du festival je tiens à rajouter Brody Dalle. Malgré son attitude « je m’en fou d’être ici » elle a toujours sa voix tellement parfaite. Son concert était génial et le fait qu’elle est gardée son guitariste des The Distillers renforce encore plus ce moment fort quand tu es fan de ce groupe.
    Je parle en mon nom bien sûr, mais j’ai cru avoir compris que le concert t’avait beaucoup plu aussi 😉

  2. Cool, ça fait envie tous ces concerts, le festival un peu moins, ça à l’air « trop »: trop grand trop de monde.
    Je partage ton avis sur NOFX, je les ai vu une fois en concert au Greenfield Festival, c’était daubique ! Par contre, j’ai jamais vu Korn, malheureusement. Ils sont venus en Suisse il y a deux ans, mais dans une mini-salle, donc plus de billets en 3 secondes…

  3. J’aurais vraiment voulu venir à ce festival! 🙂
    Voir Imagine Dragons en concert devait être génial! J’ai entendu qu’il y avait aussi Blink 182 a ce festival, tu es allée les voir? 🙂

  4. Pingback: Queens of the stone age : mon top 10 ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :