Ciné club #18

7

Aujourd’hui on se retrouve pour un nouveau ciné club. Ca faisait bien longtemps que je ne vous avais pas présenté mes dernières trouvailles cinématographiques mais pendant mes vacances, j’ai été plutôt active côté films (à défaut d’être active côté livres et séries). Au programme de cette nouvelle séance, de l’horreur, de la comédie et… Aucuns navets ! Si c’est possible ! Prenez du pop corn et installez vous confortablement, on y va !

ciné club 18

Reservoir Dogs (bande annonce)

Vous pouvez me huer. Et me jeter des cailloux. Vous avez le droit. En tant que fan du grand Quentin Tarantino, je n’avais jamais vu Reservoir Dogs. J’ai honte vous savez… Mais grâce à Lapin, voilà une erreur de réparée ! D’ailleurs, je pense vous faire prochaine un ciné club spécial « films cultes que je n’avais jamais vu ». Une bonne occasion de vous moquer de moi sans que je vous en veuille ! Mais revenons-en au film. L’histoire est celle d’une bande de truands réunis pour faire un gros casse. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et chacun quitte les lieux du bain de sang comme il peut. Le film se déroule dans un garage désaffecté où tout le monde doit se retrouver pour essayer de savoir qui les a balancés aux flics. Si vous avez aimé Pulp Fiction, vous allez adorer Reservoir Dogs ! Le film est tourné de la même manière, pas de réalisation linéaire mais Tarantino nous fait avancer et reculer dans l’histoire à sa guise. J’ai bien évidemment adoré ce film que j’ai trouvé super à tout point de vue et que je compte bien revoir très vite (et très souvent).

Si tu m’flingues en rêve tu me demande pardon en t’réveillant

Mama (bande annonce)

J’avais déjà vu ce film il y a longtemps mais le fait de retomber sur la bande annonce m’a donné envie de revoir cette histoire. Mama est un film d’horreur, qui ne fait pas vraiment peur, mais dont l’histoire vaut le détour. Lily et Victoria sont deux petites filles adorables qui mènent une vie paisible et remplie d’amour jusqu’à ce que leur père rentre un soir, tue leur mère et les emmène de force pour un petit tour en voiture. Le père, qui ne regarde visiblement pas les pubs de la sécurité routière sur la vitesse excessive, percute un arbre et doit se refugier dans une maison abandonné avec ses deux filles. Alors qu’il décide de tuer tout le monde, un esprit lui régler son compte avant qu’il ne commette l’irréparable. Les petites filles sont retrouvées cinq ans plus tard et confié au frère de leur père. Mais il semble qu’elles ne soient pas revenues toute seule… Pour un film d’horreur, il ne fait pas peur mais je le trouve très intéressant surtout au niveau du comportement des deux petites filles qui ont été livrées à elles-mêmes pendant cinq ans. Un film que je classerai « suspense » et que je vous conseille de voir si vous êtes amateur de ce genre ou d’histoire de fantôme. Côté acteurs, vous pourrez retrouver Nikolaj Coster-Waldau, notre Jaime Lannister national dans Game of Thrones.

After the dark (bande annonce)

After the dark est un film que j’ai découvert en lisant des chroniques sur vos blogs. Le thème m’a tout de suite emballé, un professeur de philosophie mets en scène des scénarios apocalyptiques afin de faire réfléchir ses élèves. Par exemple, en cas d’explosion nucléaire seules les personnes protégées dans un bunker pourront survivre. Seulement, un seul bunker est disponible et ne peut accueillir que dix personnes. Comment choisir les personnes qui entreront dans le bunker ? Par rapport à leur métier ? Par rapport à leur possibilité de repeupler la terre après la catastrophe ? Par rapport aux affinités ? Un film qui fait réfléchir et qui est plutôt bien fait. Le gros point négatif est la fin qui n’a absolument aucun intérêt et qu’on voit venir à dix kilomètres. Le casting est plutôt pas mal puisqu’on retrouve Katie Findlay (Maggie Landers dans la série The Carrie Diaries), Sophie Lowe (Alice dans le remake de Once upon a time) et Bonnie Wright (Ginny Weasley dans Harry Potter).

Somewhere (bande annonce)

Arte est une des chaînes que je regarde le plus. En plus de passer des reportages très intéressants, je tombe toujours sur de super films et en VO s’il vous plait ! Et l’autre soir que je suis tombé sur Somewhere de Sofia Coppola. Je suis une grande fan de Sofia depuis ma découverte du film Virgin Suicide mais elle avait grandement baissé dans mon estime après The Bling Ring. J’ai tout de même consentis à lui donner une nouvelle chance avec ce film. Somewhere met en scène la vie d’un acteur adulé de tous, Johnny Marco. Le film nous montre les paillettes de la vie d’acteurs, les débordements ainsi que les excès. Mais Johnny n’est plus content de sa vie et l’arrivée de Cléo, sa fille, va remettre en question tout son style de vie. Les spectateurs ont reprochés son rythme très lent au film mais il ne m’a pas dérangé. Je l’ai trouvé très bien fait et intéressant. C’est peut être parce que j’adore d’amour Elle Fanning mais j’ai bien apprécié ce film. A voir si vous avez envie d’un film calme qui se laisse regarder tout seul.

Les gazelles (bande annonce)

Encore une fois j’ai tenté la comédie française ! Je ne m’avoue jamais vaincue ! Après avoir souffert devant Fiston et Supercondriaque, j’ai tenté l’expérience Les gazelles. En même temps, je savais que je ne prenais pas trop de risque vu l’article très positif fait par Jones sur le blog. Le thème et le ton avait l’air de ressemblé à celui de Sous les jupes des filles, film que vous devez absolument voir au passage, donc je me suis lancée. Effectivement, l’histoire est très similaire. Marie étouffe dans sa relation avec Eric qu’elle fréquente depuis 14 ans. L’achat d’un appartement et surtout la signature d’un crédit lui fait réaliser qu’elle passe peut être à côté d’autre chose. Elle décide donc de tout plaquer du jour au lendemain après avoir fait la rencontre d’un charmant jeune homme dans un bar. Mais ce retrouver célibataire à 30 ans n’est pas une chose facile… Heureusement, Marie pourra compter sur ses nouvelles copines pour lui remonter le moral. Les gazelles est une comédie drôle et bien pensé que j’ai plutôt apprécié. On retrouve Audrey Fleurot, Joséphine de Meaux, Camille Chamoux, Camille Cottin et même Josiane Balasko. Par contre, dans le même registre, j’ai vraiment préféré Sous les jupes des filles que j’ai trouvée beaucoup plus drôle et touchant.

Oculus (bande annonce)

On continue dans les films d’horreur avec Oculus. Bon, il n’y a toujours pas de quoi fouetter un chat (quelle belle expression) mais on est déjà un cran au dessus par rapport à Mama. Tout commence avec un massacre dans une très jolie maison. Dans la famille Russell, je demande le père psychopathe qui torture sa femme pendant plusieurs jours avant de l’abattre et le fils qui descend son père devant les yeux de sa petite sœur avant de se faire transformer en kebab. Résultat, plus de parents, le frère en hôpital psychiatrique et la sœur persuadée que tout cela est arrivé à cause d’un miroir. Une famille ordinaire quoi. Le film va bien entendu tourner autours de ce fameux miroir et du démon / fantôme / zombie qui a élu domicile à l’intérieur. Ce film était prometteur mais malheureusement la réalisation a fait descendre Oculus tout en bas de ce classement. Le film mélange des scènes du passer et des scènes qui se déroulent dans le présent. Les deux époques s’enchainent sans prévenir jusqu’à se confondre et que tout se déroule en même temps. Au final, j’étais complètement perdue et j’ai perdu le fil de l’histoire. Côté casting, les rôles principaux sont tenus par Karen Gillan (Amy Pond dans Doctor Who) et Brenton Thwaites (Prince Philippe dans Maléfique dont je vous parlerai bientôt).

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

7 commentaires

  1. Occulus…ahlala que dire sur ce film ? Des sursauts, une bonne idée de film à la base mais un peu baclée quand même et quelques fous rire grâce à la version canadienne et à la famille zombie aux yeux qui brillent ! Mais on s’en fout on aura passé une bonne soirée sans « terreurs nocturnes » !

  2. Pingback: Les Huit Salopards : le nouveau western de Tarantino ⋆ Smells like rock

  3. Pingback: Within : connaissez-vous vraiment vos voisins ? ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :