Les brumes du Caire de Rosie Thomas

3

Aujourd’hui nous parlons littérature avec le dernier roman lu dans le cadre des Lectrices Charleston 2014. Que le temps passe vite, j’ai l’impression que c’était hier que je vous annonçais mon partenariat avec les Editions Charleston… Mais pour le moment, partons découvrir l’Egypte avec le roman « Les brumes du Caire » de Rosie Thomas.

les brumes du caire

Synopsis

Trois femmes, trois générations, une histoire d’amour et de perte, tout en nuances.

L’arrivée inattendue de Ruby, une adolescente obstinée, apporte vie et désordre à la vieille maison du Caire d’Iris Black, sa grand-mère de 82 ans. Poussée par la relation tendue qu’elle entretient avec sa mère, Ruby a quitté l’Angleterre et cherche refuge chez cette vieille dame qu’elle n’a pas vue depuis des années. Un lien étonnant s établit entre elles tandis que Ruby aide Iris à se remémorer ses souvenirs du Caire scintillant et cosmopolite de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que de son grand amour l’énigmatique Capitaine Xan Molyneux que les ravages du conflit lui ont arraché.

Cet ancien amour a déterminé la vie d’Iris, et celle de sa fille et de sa petite-fille. Et il va les affecter à nouveau, toutes les trois, d’une façon qu’elles n’auraient jamais imaginée.

Mon avis

Les brumes du Caire est un roman typique des Editions Charleston, une belle saga familiale qui vous plonge dans la période de la seconde guerre mondiale et surtout dans une rencontre hors du temps entre une grand-mère et sa petite fille. Chacune évolue au Caire mais à des époques différentes. Iris, la grand-mère, qui se remémore sa jeunesse, son arrivé au Caire, la débauche et la passion qui régnait dans cette ville colonisée par l’armée anglaise mais aussi sa belle histoire d’amour avec l’officier Xan Molyneux. Ruby, sa petite-fille fuit l’Angleterre et sa famille. Une relation conflictuelle avec sa mère et peut-être trop intime avec son oncle la pousse à prendre un billet d’avion pour rencontrer sa grand-mère. Ruby va découvrir à son tour le Caire, 60 ans après sa grand-mère, aux côté d’un ben égyptien.

Le Caire d’Iris est décrit comme très festif, glamour et insouciant. La belle jeune femme, engagée comme secrétaire auprès un général, enchaine les sorties, les fêtes, les réceptions. Cette époque me rappelle beaucoup les années 20 à New York où la prohibition bat son plein. Sa relation avec Xan va d’ailleurs être précipitée par l’arrivée de la guerre. Une relation qui va vite, des fiançailles et surtout une perte qui va impacter à jamais la vie d’Iris, ainsi que la vie de sa fille. Le Caire de Ruby est radicalement opposé à celui de sa grand-mère. Traditionnel, pudique, emprunt de pauvreté, la même ville semble être radicalement différente et la différence de culture avec l’Angleterre va être difficile à comprendre pour Ruby.

Ce qui semble unir cette famille est la douleur. La douleur de la perte de son grand amour pour Iris, la douleur et rancœur contre sa mère qui l’a abandonné pour la mère de Ruby et la douleur de la mort de son petit ami pour ruby. Mais derrière toute cette douleur, cette colère et la rancœur se cache des liens forts et beaucoup d’amour.

J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire, le style de l’auteure est très agréable à lire. On est vite pris par l’histoire, on se laisse porter à travers les ruelles du Caire et à travers cette saga familiale. Un roman que je vous conseil si vous aimez les romans Charleston, les sagas familiales et les belles histoires d’amour.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

3 commentaires

  1. Pingback: Le dernier article de 2014

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :