Les princes charmants n’existent pas de Maïa Brami

11

Aujourd’hui, je fais mes premiers pas en tant que chroniqueuse pour les Editions Nathan ! Et pour ma première chronique (enfin deuxième, la première étant celle de mon coup de foudre livresque, Réseau(x) ), je vais vous parler de « Les princes charmants n’existent pas » de Maïa Brami qui sortira en librairie le 3 avril 2014.

Synopsis

À quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d’une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu’un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettres en lettres, les deux jeunes gens deviennent intimes. Sans vraiment oser passer à l’action. Nora ne peut s’empêcher de rêver à une histoire d’amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination ?

Mon avis

Je suis sur qu’avec un titre comme ça, ce livre a déjà conquis le cœur de plusieurs lectrices ! J’avoue, c’est le titre qui m’a poussé à lire ce roman en premier (on se refait pas). Mais si vous prenez le temps de lire le résumé, vous vous rendez compte que l’histoire donne également envie de se plonger dans cette histoire. Une histoire d’amour par correspondance ? Il n’en fallait pas plus pour que je commence très rapidement ce roman (parfois être malade ça a du bon, on peut rester toute la journée au lit avec un bon bouquin).

Pour l’histoire, nous faisons la connaissance de Nora. Jeune collégienne de quinze ans, Nora n’a pas les mêmes préoccupations dans la vie que la plupart des filles et surtout que sa meilleure amie, Julie. Alors que les autres filles pensent aux garçons et à tout ce qui va avec, Nora, elle est complètement réfractaire à l’amour. Elle ne veut pas en entendre parler et ne s’imagine pas avec un garçon. Jusqu’au jour où elle trouve une mystérieuse lettre de rupture sur son balcon. Nora va se contenter de remettre la lettre dans la boite aux lettres de son voisin accompagné d’un petit mot sarcastique. C’est comme ça qu’une correspondance avec Rodrigue, son voisin, va naître.

Ce roman a pour personnage principal une collégienne qui va correspondre avec un lycéen. Autant  vous dire que l’on se trouve dans un roman très axé « jeunesse ». Mais n’empêche que j’ai beaucoup apprécié ce roman. Même si parfois les réactions de Nora sont très « gamine » (en même temps, elle a quinze ans), j’ai beaucoup aimé son personnage. Nous avons beaucoup de choses en commun. Déjà sa passion pour la correspondance par lettre que j’adore également (les emails ça ne compte pas !), elle rêve de devenir écrivain (bon je compte pas devenir écrivain, quoique…) et surtout elle n’a pas comme idole Justin Bieber ou autres 1D, non, Nora aime Ava Gardner ! J’ai également beaucoup aimé que Maïa Brami exploite un complexe que l’on a pas l’habitude de voir (enfin, de lire), Nora se trouve trop maigre et aimerait avoir les formes d’Ava ! Pour une fois, l’histoire ne tourne pas autours d’une adolescente qui aimerait ressembler à Kate Moss !

J’ai trouvé le personnage de Rodrigue également très bien amené. Ce lycéen, passionnée de piano, qui va correspondre avec Nora suite à une rupture difficile. Rodrigue va d’ailleurs tout essayer pour rencontre Nora « pour de vrai ». Même s’ils sont voisins, Nora va redoubler d’ingéniosité pour que leur relation se limite à du papier et de l’encre. Le seul personnage que je n’ai pas apprécié est celui de Julie. Ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça. En plus, certaines parties de son histoire m’ont choqué quand on pense qu’elle est censé avec quinze ans et être en troisième. Mais je ne vais pas en parler ici, de peur de vous gâcher la surprise !

Pour conclure, une histoire qui se laisse dévorer en peu de temps, une histoire d’amour épistolaire bien écrite et prenante, des personnages attachants malgré leur jeune âge. Je conseil ce livre à toutes les filles (je ne me fais pas d’illusion, je ne vois pas un mec lire ce roman) qui ont envie d’une histoire légère et rapide à lire. Rendez-vous en librairie le 3 avril 2014 !

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

11 commentaires

  1. voilà un livre qui me parle ! on parle toujours de celles qui veulent maigrir, jamais du complexe inverse ! Quand je disais ça au collège, mes copines me regardaient de travers ^^

  2. Pingback: Trois (ou quatre) amies de Laurence Schaack & Françoise de Guibert | Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :