Critique Série : Bleak House

10

Aujourd’hui, on parle série télé avec un programme un peu particulier. En effet, la BBC a diffusé une adaptation télévisée d’un roman de Charles Dickens, Bleak House (traduit « La maison d’Âpre-Vent » en français). Cette série n’a jamais été diffusé en France bien entendu mais vous pouvez facilement la trouver en anglais sur internet (la magie d’internet….).

bleak house

Synopsis

Le richissime John Jarndyce accueille dans son domaine, Bleak House, trois enfants dont il a obtenu la tutelle. Tout porte à croire qu’un avenir radieux s’ouvre désormais à eux, mais la malchance semble poursuivre tous les occupants de la maison…

Trailer

Mon avis

Bleak House est la première série que je regarde en anglais avec des sous-titres… En anglais ! Et je suis quand même, un peu fière de moi. Il faut un peu de temps pour s’habituer aux différents accents et au langage très soutenu utilisé par les personnages, mais une fois le premier épisode passé, il est plutôt facile de comprendre tout ce qui se dit.

Bleak House est une oeuvre de Charles Dickens qui a été publiée sous forme de vingt feuilletons entre 1852 et 1853. Depuis sa première parution, ce roman a été de nombreuses fois réédité et adapté au théâtre comme au cinéma. La BBC a adapté ce roman en 2005, sous la forme d’une mini-série de quinze épisodes de trente minutes. Une série très noire, fidèle au roman qui vous emportera dans l’Angleterre d’avant guerre où tout commence avec la célèbre affaire « Jarndyce contre Jarndyce« .

L’histoire est très complexe comme vous pouvez vous en douter mais je vais essayer de vous faire un résumé rapide. Tout commence avec une sombre affaire de succession portée devant le tribunal, « Jarndyce contre Jarndyce ». Cette affaire va affecter de près ou de loin tous les personnages de cette histoire. Tout d’abord, Ada et Richard, les hérités de l’affaire Jarndyce qui ne pourront recevoir leur héritage qu’à la fin du procès qui traîne en longueur. Ces deux adolescents vont être placé sous la tutelle de John Jarndyce, et aller vivre à Bleak House le temps du procès. Ada emménagera avec Esther, sa suivante et amie qui se verra confier un poste important au sein de la maison, celui de « housekeeper ».

Esther va devenir un personnage très important de la série quand elle va partir à la recherche de ses parents biologiques. Orpheline, placée sous la garde d’une femme horrible, Esther va découvrir que sa mère n’est pas une anonyme et que son statut l’empêchera d’avoir les retrouvailles tant attendue et espérées par la jeune femme. Beaucoup de prétendant vont également se battre pour avoir la main d’Esther, dont le fameux Guppy qui occupe une place de choix dans mon classement des personnages névrosés qui occupent une place importante dans les séries. D’ailleurs, son « My Angel » n’aura pas finit de vous donner des frissons dans le dos.

Dans Bleak House, de nombreux personnages vont se battre autours de l’héritage, mais aussi se mobiliser autours de la mort de Nemo, un homme mystérieux que personne ne semble connaitre réellement mais qui intriguera beaucoup de notables à cause d’un petit paquet de lettres écrites de la main d’une femme…. Cette série compte beaucoup de personnages mémorables comme Jo’, un petit garçon pauvre qui fera l’objet de nombreuses adaptations. Mes préférés sont Hortance, une dame de compagnie avec un accent français à couper au couteau et Smallweed, un homme infecte qui ne se déplace que sur un fauteuil porté par de pauvres hommes mais qui m’a beaucoup fait rire avec sa réplique « Shake me up, Judy ! ».

Côté acteur, on retrouve beaucoup de visage connu. Ada est joué par la très jeune Carey Mulligan que vous pouvez retrouver dans « Gatsby, le magnifique » ou « Inside Llewyn Davis« . Le visage de Lady Dedlock ne vous sera pas étranger non plus puisqu’elle est jouée par Gillian Anderson, la célèbre Dana Scully de la série X-files. Burn Gorman qui joue Guppy a fait de nombreuses apparitions dans des séries comme Revenge ou Games of Thrones et Denis Lawson qui joue John Jarndyce a joué dans les épisodes 4, 5 et 6 de Star Wars.

Pour conclure, Bleak House est une série passionnante qui saura vous surprendre jusqu’au dernières minutes du dernier épisode. Bon, ne vous attendez pas à une happy end, avec une adaptation de Dickens, préparez vous à verser quelques larmes (ou à reste bouche bée devant votre écran, comme moi). Une série que je vous recommande donc, si vous n’avez pas le courage de vous attaquer au roman.

Smells like rock 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

10 commentaires

    • J’avoue qu’en anglais c’est un peu difficile en anglais mais on s’y fait très vite ! Il me semble qu’il existe une version vostfr que tu dois pouvoir trouver dans un recoin d’internet ^^

  1. Pingback: Mini série : Nord & Sud (adaptation BBC) | Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :