Les Sorcières de Zugarramurdi (Las Brujas de Zugarramurdi)

10

Aujourd’hui on parle cinéma puisque jeudi soir avait lieu le premier cinéclub de l’année avec la diffusion du film espagnol « Les Sorcières de Zugarramurdi » de Álex de la Iglesia. Une comédie complètement barrée qui saura vous séduire à coup sur !

Synopsis

En plein jour, un groupe d’hommes braque un magasin d’or de la Puerta del Sol à Madrid. José, père divorcé en plein conflit avec son ex-femme, Tony, son complice, sex-symbol malgré lui, Manuel, chauffeur de taxi embarqué contre son gré dans l’aventure, et Sergio, le fils de José, partent en cavale. Objectif : atteindre la France en échappant à la police… Mais arrivé près de la frontière française, dans le village millénaire de Zugarramurdi, le groupe va faire la rencontre d’une famille de sorcières, bien décidées à user de leurs pouvoirs maléfiques pour se venger des hommes…

Bande annonce

Mon avis

Après avoir vu la bande annonce, je n’étais pas motivée plus que ça à aller voir ce film, surtout que je ne connaissais pas le réalisateur. Comme quoi, parfois, il faut se méfier de son instinct puisque j’ai passé un très bon moment devant « Les Sorcières de Zugarramurdi« .

Álex de la Iglesia est un réalisateur espagnol qui est surtout connu pour son film « Action mutante » mais vous avez surement déjà entendu parler de « Le jour de la bête« , « Le crime parfait » ou encore « Crimes à Oxford » avec Elijah Wood (que je n’ai jamais réussi à regarder en entier d’ailleurs… Rien à faire, je m’endors toujours en moins d’une demi heure).

Mais revenons en au film. « Les Sorcières de Zugarramurdi » raconte l’histoire de José, un père qui souhaite avoir la garde de son fils et surtout les moyens pour l’élever correctement. Alors un après-midi, il regroupe plusieurs personnes dans le besoin et organise le braquage d’une boutique d’achat d’or. Mais le braquage tourne mal et José se retrouve en cavale avec son fils, Sergio, Tony, un beau gosse malgré lui qui est parfois un peu limité (mais qui nous fait bien rire) et Manuel, le chauffeur de taxi qui va se retrouver embarqué dans cette histoire complètement par hasard. Alors qu’ils décident de fuir vers la France, nos braqueurs amateurs vont se retrouver coincé dans le village de Zugarramurdi (qui existe réellement d’ailleurs) avec une famille de sorcières féministes.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de José, ce père qui se bat pour retrouver son fils et qui est poursuivit par son ex-femme à la limite de l’hystérie après avoir appris que son garçon avait servis d’appât dans un braquage (oui, bon en même temps, on peut comprendre sa réaction…). Le personnage de Tony m’a également beaucoup fait rire, certaines de ses répliques vont devenir culte j’en suis sur ! Du côté des sorcières, nous avons un trio gagnant, une femme de chaque génération qui n’ont rien à voir avec Sabrina, notre blonde apprentie sorcière préférée. Ceux qui me connaissent, auront anticipé mon coup de coeur pour Eva, une sorcière au look punk et complètement borderline.

Côté acteurs, on retrouve Carmen Maura, une habituée des films d’Álex de la Iglesia et aperçu dans une film que j’aime beaucoup, « Volver« . José est joué par Hugo Silva, un acteur que j’aurai aimé découvrir dans d’autres films mais on le retrouve surtout dans des petits films espagnols. Et si la tête de Tony (Mario Casas) vous dit quelque chose c’est que vous aussi, vous avez scotché devant un film très mauvais mais qui a une capacité hypnotique impressionnante : Twilight Love (si vous ne connaissez pas, ce n’est pas la peine de faire des recherches sur ce film).

Pour conclure, si ce film est diffusé dans un cinéma près de chez, je vous conseil d’aller le voir (en VO c’est encore mieux !). Une comédie qui saura vous faire rire pendant 1h50 et qui vous surprendra avec une fin WTF comme on l’aime.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

10 commentaires

  1. J’ai également vu ce film et je suis tellement contente de voir des avis positifs ! Il n’a malheureusement pas eu de publicité digne de ce nom…

    • Oui malheureusement c’est souvent le cas avec des films qui ne sortent pas tout droit des studios hollywoodien… C’est dommage car il mériterai d’être connu ! J’ai vraiment passé un super moment 🙂

  2. Crimes à Oxford est, je pense, le moins déjanté de ses films, et est passable. Sinon, j’ai vu « Balada Triste de Trompeta », qui est assez délirant mais m’avait gonflé (et endormi) à la fin. Je ne sais pas si je dois wisher ce film. J’y reviendrai peut-être après avoir vu « Le crime farpait » mais en tout cas je ne le connaissais pas avant que tu en parles !

    Et puis, Psst. L’affiche laisse un peu présager un navet quand on ne l’a pas vu non? ^^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :