Le goût des souvenirs de Erica Bauermeister – Vous reprendrez bien une madeleine de Proust ?

4

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre qui paraîtra le 17 janvier 2014 aux Editions Charleston, Le goût des souvenirs de Erica Bauermeister. Un livre très tendre qui suit la vie de plusieurs habitués d’un restaurant. Suivez des destins très différents mais qui seront tous dicté par l’amour….

Synopsis

Lillian et son restaurant ont une manière tout à fait singulière de rassembler les gens. Il y a tout d’abord Al, le comptable, qui voit une signification dans les chiffres et les rituels ; Chloé, un futur chef prometteur qui a perdu toute confiance en l’autre après un chagrin d’amour ; Finnegan, aussi discret et solide qu’un arbre, et qui peut se fondre dans le décor malgré sa très grande taille ; Louise, l’épouse d’Al, emplie d’une colère prête à exploser ; et enfin Isabelle, dont les souvenirs s’estompent petit à petit. Puis, il y a Lillian bien sûr, dont la vie prend un tournant inattendu…
Ils se croisent, se rencontrent, se mélangent les uns aux autres, se séparent. Les liens se créent parfois de manière surprenante et sans le moindre effort ; à d’autres moments, ils se nouent avec difficulté. De là naîtra une famille que tous auront choisie.
Un très beau roman sur les liens qui unissent, et ceux qui se brisent. Une réflexion fascinante sur l’importance et l’influence de la gastronomie, de l’amitié et de l’amour.

Mon avis

Je suis une habituée des romans jeunesse et être une lectrice Charleston est pour moi l’opportunité de découvrir des romans d’un autre genre. Je me suis lancée dans la lecture du « goût des souvenirs » d’Erica Bauermeister avec beaucoup de curiosité et ce roman a comblé beaucoup de mes attentes.

L’histoire tourne essentiellement autours de Lillian, une talentueuse cuisinière qui décide d’ouvrir un restaurant dans une petite ville. Lillian est la propriétaire, la chef en cuisine mais aussi le centre de gravité d’un monde rempli de personnes passionnantes qui gravite autour de cette femme et de sa passion pour la cuisine. Au fil des chapitres, nous faisons la connaissance de plusieurs personnages qui vont nous raconter leur histoire tour à tour et le lecteur se rend vite compte que les vies de ces personnes sont toute liées entre elles.

Nous partons de Lillian et de l’ouverture de son restaurant, pour ensuite faire la connaissance de Al, son comptable et de sa femme Louise. De Chloé son sous-chef qui vit avec Isabelle, une vieille dame qui a besoin de compagnie, et qui a une relation avec Finnegan, le plongeur. Toutes ces personnes ont une histoire à raconter et je les ai toutes trouvées très belles d’une certaine façon. Le goût des souvenirs nous fait rencontrer des personnes comme on pourrait en croiser tous les jours dans la rue, ces personnes pourraient être nos amis, des membres de notre famille, on se sent proche d’eux et on n’a pas envie de les laisser disparaître à la fin de ce roman.

Alors que tout le monde est ancré dans sa routine, un livre va changer le cours de leur vie, le livre des rituels. Et si un simple geste pouvait changer le cours de votre vie ? C’est en tout cas ce qu’il va se passer pour nos protagonistes quand Chloé va décider d’organiser une cérémonie en l’honneur d’Isabelle. Réconciliation, compréhension, déchirement vont être au programme de cette fête qui sera le commencement et la fin de beaucoup de choses.

Pour conclure, La goût des souvenirs est un roman qui m’a beaucoup touché. Je me suis beaucoup attachée aux personnages qui sont devenu des amis le temps de ma lecture. Le style d’écriture d’Erica Bauermeister arrive à vous faire passer toutes les émotions des personnages et on aurait presque l’impression de faire partie de l’histoire. La gastronomie a une place très importante dans cette histoire qui saura plaire aux amoureux de la cuisine comme aux éternelles romantiques.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

4 commentaires

  1. IL a l’air bien sympa celui-ci aussi !! Il faut que tu arrête sinon, je vais me ruiner en bouquin…et dans max 1 mois 1/2 j’aurai nettement moins le temps de lire !! lol
    Bisous ma poulette

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :