Réseau(x) – Vincent Villeminot : Play it for real !

17

On continue dans la série des coups de coeur avec aujourd’hui un roman qui sortira le 12 septembre en librairie : Réseau(x) de Vincent Villeminot publié aux éditions Nathan. Entre réalité virtuelle et guerilla, laissez vous porter dans cette guerre 2.0.

Synopsis

Sur les réseaux, tout le monde pense connaître tout le monde. Tout le monde aime, surveille, espionne tout le monde. Mais désormais, une guerre est déclenchée, sur le web et dans le monde réel. Et Sixie, 15 ans, est l’enjeu, le butin, le gibier de tous les combattants…

Mon avis

Je dois avouer que quand j’ai lu la synopsis de ce livre, je n’étais pas particulièrement emballée. Puis j’ai vu le trailer du livre et…. Ce n’était toujours pas ça. C’est pourquoi je tiens vraiment à remercier les éditions Nathan pour m’avoir permis de lire ce livre en avant première parce que c’est un énorme coup de coeur.

#Nada1

Le roman est écrit d’une manière très particulière qui peut être difficile à comprendre pour les personnes peu habituées aux réseaux sociaux et au monde d’internet. On passe d’extraits de chat, à des post sur des forums ou encore des échanges de mail. Le lecture novice en la matière peu vite se sentir perdu mais je pense que le public visé appréciera le style de l’auteur. Dès le départ, beaucoup de personnages d’un coup sans qu’on sache ce qui les relie. Plus le roman avance, plus l’intrigue se ressert, plus les liens et les connexions entre les différents protagonistes se font. Toutes ces intrigues empêchent le lecteur de poser son livre, l’obligeant à lire les chapitres les uns après les autres pour connaitre la suite. Autant vous prévenir tout de suite, Réseau(x) est un roman addictif.

Le personnage principal de ce roman est César Diaz dit #Nada1 qui est un savant mélange de V dans le film « V pour Vendetta » et de Tyler Durden du film « Fight Club« . Grand roi d’un organisation appelé le PIFR (play it for real) qui organise des reproductions de scènes de jeux vidéo dans la vraie vie, transformant de nombreuses capitales européennes en champs de bataille. Qu’est ce qui motive César et son armée de Clowns Noirs ? Le chaos ? Le jeu ? Une question qui va se poser tout au long du livre jusqu’à la scène finale. Un personnage très intelligent, dur à cerner mais très intrigant.

L’autre personnage principal de ce livre est une jeune fille qui suit des études de cinéma et qui est réalisatrice durant son temps libre, Sixie Van De Vogh. Elle est plus connu sous le nom de Sixie-Dreamy sur le réseau social en vogue chez les jeunes : DreamKatcherBook dit DKB (Facebook est depuis longtemps dépassé). DKB fonctionne comme Facebook justement, on partage des statuts, des photos, des vidéos qui sont accessible à tout le monde (comme Twitter) mais il a une particularité, il possède une partie nocturne : MyDarkPlaces dit MDP. Sur la partie nocturne, les internautes racontent leurs cauchemars qu’ils mettent parfois en scène en photo ou vidéo et qui ne peuvent être lu que par les nightfellows. Sixie est une habituée de MDP où elle écrit ses cauchemars qui l’a hante toutes les nuits. Jusqu’au jour où elle reçoit une vidéo anonyme mettant en scène un de ses cauchemars, une noyade. Alors Snuff Movie filmant une véritable noyade ou simple film fiction ?

Théorie de l’anarchie

Vous allez me dire : c’est quoi le rapport ? Le rapport c’est que #Nada1 décide de passer aux choses sérieuses et d’organiser plus que des parties de jeu vidéo en réelle. Il veut engendrer une révolution, une prise de conscience, ridiculiser les forces de l’ordres et semer le chaos. Pour cela il va recruter une véritables armées, le Nadas. Et il va avoir besoin de Sixie, pour tourner le trailer de la prochaine partie prévu, parce que selon #Nada1 « a quoi bon le chaos, si c’est en toute surprise ? ». Sauf que Sixie va se retrouver impliqué dans beaucoup plus que ça….

D’ailleurs les parties de jeu vidéo vont peu à peu se transformer en véritables guérilla urbaines opposant les joueurs aux forces de l’ordre. Des provocations de César vont se déclencher les unes après les autres, une vagues de suicide mystérieuses va toucher de nombreuses jeunes femmes, des snuff movies reprenant les cauchemars de Sixie vont faire leur apparition sur MDP, un attentat contre des étudiants grévistes va mettre en alerte toute la police bruxelloise et parisienne…. Et si ces événements étaient tous reliés ?

Ce livre est prenant, on a d’abord envie de se battre contre #Nada1 et contre le PIFR qui utilise tout le monde pour arriver à ses fins sans se soucier des répercutions. Mais au fil des pages, on en vient à se ranger aux côtés de César (et de son double schizophrène #Nada1) qui m’a vraiment rappelé V (dans le film « V pour Vendetta » qui est un de mes films préférés). D’ailleurs, en tournant la dernière page de Réseau(x) on a envie de continuer la révolution et de se joindre au PFIR.

D’ailleurs pas la peine d’aller vérifier si les réseaux sociaux cités existent, ni les personnages, tout est fictif. Oui, j’ai déjà vérifié…. Et c’est bien dommage, j’aurai adoré que la réalité rejoigne la fiction.

On lit ou pas

Bien sur qu’on lit, on se jette dessus même ! Ce livre a été un de mes plus gros coup de coeur littéraire de cette année. La plume de Vincent Velleminot est efficace, le style est original, les personnages sont attachants et très bien construit, l’histoire est digne d’un scénario de film. Pour moi, on est pas loin de la perfection !

La justice est aveugle. Je suis borgne. #N1

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

17 commentaires

  1. Comment te dire, je crois que c’est ta chronique qui m’a le plus donné envie de lire ce livre. Je vais mettre en pause ma lecture actuelle pour le commencer ce soir. Merci 🙂

  2. Pingback: Réseau(x), de Vincent Villeminot | Charabistouilles

  3. Pingback: Chronique Les princes charmants n’existent pas de Maïa Brami | Smells like rock

  4. Je viens de le finir, mais je ne comprends pas pourquoi dans la quatrième de couverture ils disent que Sixie est l’enjeu, le butin des combattants … J’ai ptêtre loupé un truc mais elle est surtout en relation directe avec Diaz, pas avec les autres, les combattants, si ?

  5. Pingback: Ma famille normale contre les zombies | Smells like rock

  6. Pingback: Expérience Noa Torson, tome 1 : Ne t'arrête pas | Smells like rock

  7. Pingback: Coup de coeur : Le copain de la fille du tueur ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :