Le cercle des confidentes, tome 1 : Lady Megan (Jennifer McGowan) : Bienvenue à Windsor

9

Mercredi 4 septembre vous pourrez découvrir dans vos librairies un roman très attendu à la rentrée : Le cercle des confidentes, tome 1 : Lady Megan de Jennifer McGowan. Grâce aux éditions Macadam, j’ai pu lire ce roman en avant première et découvrir pour la première fois un roman historique. Je vous raconte tout juste en dessous !

Synopsis

Lorsque Meg Fellowes, 17 ans, voleuse et comédienne de la troupe de la Rose d’Or, est arrêtée, elle sait que la sentence va être la mort. C’est ce à quoi les voleurs sous le règne d’Élisabeth 1re d’Angleterre doivent s’attendre. Pourtant, on lui propose une alternative : accepter de faire partie d’un groupe de demoiselles d’honneur très spéciales : des espionnes. Avec ses nouvelles compagnes, Jane, Anna, Béatrice et Sophia, Meg doit protéger la couronne des intrigues de la cour. En ces temps troublés, mille complots guettent la jeune reine protestante. Grâce à son sens inné de la comédie et à sa mémoire extraordinaire, Meg doit espionner la délégation espagnole, composée de fervents catholiques, opposés à Élisabeth, dont le séduisant Rafe, comte de Martine, qui vient d’arriver à la cour. Mais dans le paysage complexe de ce début de règne, la jeune fille comprend vite que les frontières entre ennemis et alliés sont mouvantes et qu’elle ne peut se fier à personne. Si elle entend sauver la vie de sa reine et retrouver sa propre liberté, elle devra aussi démasquer le meurtrier d’une autre demoiselle d’honneur, mystérieusement assassinée quelques mois avant son arrivée…

Mon avis

Lady Megan

Le Cercle des confidentes n’est pas un livre que j’aurai acheté de mon plein grès en le croisant au détour des rayons de ma librairie. Je ne suis pas une fan des romans historiques et encore moins des romans d’espionnage. Mais grâce à mon partenariat avec les Editions Macadam, je me suis dit que c’était l’occasion de découvrir autre chose que mes lectures habituelles.

Vive la reine !

Ce roman se déroule au temps d‘Elisabeth 1re d’Angleterre, à la cour de Windsor. Il m’a donc fallu quelques temps, une bonne centaine de pages en fait, pour me mettre dans le contexte et surtout pour m’imprégner de l’histoire. Etant plutôt une lectrice de romans contemporains, le contexte historique était un peu difficile à appréhender. On se retrouve donc directement plongé dans la cour de la reine et le lecteur doit affronter toute une armée de personnages qui déboule tous en même temps. Il faut retenir qui est qui, qui fait partie de l’entourage de la reine, qui fait partie de quelle délégations, et autant dire que ce n’était pas évidant. Nous faisons surtout connaissance des confidentes de la reine, cinq jeunes femmes qui ont juré fidélité à la couronne d’Angleterre et qui ont pour mission de protéger leur souveraine.

Chacune des confidentes à un talent bien particulier qui lui a permis d’accéder à sa fonction. Meg, l’héroïne de ce tome, à une mémoire très développée et est capable de tout retenir que ce soit les détails d’une pièce, qu’une conversation dans une langue étrangère. Béatrice est une séductrice née qui peut arracher n’importe quel renseignement d’un battement de cils. Anna est l’érudit de la bande, aucun code, aucune énigme ne peut lui résister. Sofia est la voyante, ses visions peuvent se révéler très utiles dans un contexte de trahison permanente. Et pour finir, Jane aussi appelé « fine lame », manie l’art du combat comme aucun homme. Niveau personnage, je me suis surtout attachée à Meg et à Jane qui ont des personnalités que j’ai beaucoup apprécié. Indépendante et forte, elles n’ont besoin de personne pour avancer dans la vie et se débrouille très bien toute seule, contrairement aux autres jeunes femmes qui pensent au mariage et donc la préoccupation principale est de trouver un bon mari.

Trahisons & co

Concernant l’histoire, elle tourne autour de l’arrivée de la mystérieuse délégation espagnol au château. Alors que des troubles nuisent à l’ambiance de la cour (costumes de cérémonie brûlés, symboles peint sur les tours du château), des missives contenant des ordres du Pape circulent entre les émissaires espagnols.  Est-ce des ordres contre la reine ? Sa vie est-elle en danger ? Ce sont ce que vont devoir découvrir nos confidentes. A cette histoire, s’ajoute un autre drame et un autre mystère. Meg découvre qu’elle a été admise à Windsor car une des confidentes de la reine s’est fait sauvagement assassiner. Va t-elle subir le même sort à son tour ?

Tout dans ce roman est fait de trahisons, de mystères et d’enquête. Malheureusement, l’action est très longue à se lancer et avant d’arriver à la partie intéressante, il faut subir de long (très long) chapitres où il ne se passe pas grand chose. J’ai beaucoup aimé la fin de l’histoire, où il y a beaucoup d’action, mais les longueurs de la plupart des chapitres m’ont presque donné envie d’abandonner ma lecture. Trop d’histoires secondaires inintéressantes viennent détourner l’attention du lecteur comme le mariage de Lady Béatrice et la cour que lui font tous ses prétendants. D’ailleurs je redoute le tome concernant ce personnage… J’aurais aimé que les personnages d’Anna et Sophia soient plus développés.

J’ai également beaucoup apprécié le jeu de séduction entre Meg et Rafe qui donne un peu de légèreté à cette histoire. J’avoue que j’ai souvent continué ma lecture pour en savoir plus à leur sujet. Je n’ai par contre pas du tout aimé la tournure que prend l’histoire concernant Maître James que je trouve absolument pas crédible.

On lit ou pas ?

Ce roman est tout en demi teinte. Je l’ai apprécié pour certains aspects mais je l’ai trouvé long et ennuyeux dans l’ensemble. Si tout le roman avait été comme les derniers chapitres, je pense que je l’aurais beaucoup aimé. J’espère que dans les tomes suivants, l’auteure nous fera entrer directement dans le feu de l’action au lieu de nous faire perdre du temps avec des chapitres concernant des promenades. Mais en même temps, on ne peut pas vraiment lui en vouloir car c’est toujours difficile d’écrire le premier tome d’une saga : il faut mettre l’histoire en place, tous les personnages, les liens entre ceux-ci….  Je dois également reprocher à ce roman d’utiliser parfois des termes trop soutenus qui m’ont souvent coupé dans ma lecture, le temps de trouver un dictionnaire (c’est dans ces moments là que ma liseuse me manque).

Un roman qui n’est donc pas un coup de cœur mais dont je pense tout de même découvrir les futurs tomes qui j’espère sauront garder le même rythme que les derniers chapitres de ce tome 1.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

9 commentaires

  1. Pingback: Challenge d’été : le bilan | smells like rock

  2. Ce roman me tente énormément. L’époque historique me plaît ainsi que le résumé. Je verrais bien si je suis plus convaincue que toi !

  3. Moi j’ai adorée, ok à certains moment on a tendance à s’ennuyer, mais quand il y a de l’action on ne veut plus lâcher les livre. Moi je me jetterai sur le prochain tome avec voracité ! ^^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :