La fille qui lisait des romans d’amour (Inara Lavey) – Ceci n’est pas une autobiographie

10

Aujourd’hui, on parle chick lit’ avec La fille qui lisait des romans d’amour de Inara Lavey paru aux éditions Milady. Ce livre était dans ma PAL depuis un petit bout de temps et grâce à Flight of Swallow, je l’ai enfin sortie. Malheureusement, je n’ai pas eu le coup de coeur que j’attendais….

Le challenge Livra’ deux

Livra' deux pour PAL addict

J’avais déjà participé à ce challenge une première fois avec Kim qui m’avait choisi Ce qui nous lie de Samantha Bailly. Je renouvelle l’expérience avec Flight of Swallow qui m’a très gentiment proposé de me joindre à elle dans cette aventure. Le principe est très simple : chacune doit choisir dans la PAL (pile à lire ndlr) de l’autre trois livres qu’on a lu et qu’on aimerait faire découvrir à sa partenaire, dont on a envie d’avoir un avis avant de se lancer ou dont le titre nous interpelle.

Les livres que j’ai choisi pour elle (trois livres que j’ai beaucoup aimé) :

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver, d’Eileen Cook.
Le journal de Carrie, tome 1, de Candace Bushnell.
Le baiser des sirènes, tome 1 : Attirance, d’Anne Greenwood Brown.

Les livres qu’elle m’a choisi :

– La fille qui lisait des romans d’amour, d’Inara Lavey
Un monde idéal où c’est la fin, de J. Heska
– Un amour vintage, d’Isabel Wolff

Synopsis

Et si la réalité dépassait la fiction ?
Cassandra Devon rêve de vivre une bouleversante histoire d’amour. Son imagination débridée fourmille de séduisants détectives, d’irrésistibles pirates et de héros plus charmants les uns que les autres.
Absorbée par ses rêveries tout droit sorties des romances qu’elle dévore, Cassandra a beau être séduite par Raphaël, incarnation de l’homme idéal, elle a du mal à repousser les avances de Connor, le facétieux Irlandais qui voudrait se substituer à ses fantasmes. Entre les deux, son coeur balance. Finira-t-elle par comprendre que dans cette bluette, elle tient le rôle de l’héroïne qui ne sait pas reconnaître l’amour quand celui-ci se présente ?

Mon avis

Ce livre avait réussi à me séduire rien qu’avec son titre. Etant une grande fan de chick lit’ et de romans racontant de belles histoires d’amour, je ne pouvais qu’être séduite ! A lire la synopsis, je me suis dit qu’il avait beaucoup de potentiel et j’étais a peu près sur de beaucoup aimer ce livre. Et pourtant….

L’histoire

Cassandra adore les romans d’amour mais pas n’importe lesquels. Elle aime les romans types Arlequin, vous savez ceux avec des couvertures vintages et qui détournent les scènes de sexe avec des expressions comme « son objet de désir », « ses replis soyeux ». Manque de chance, ça commençait mal : je déteste les romans arlequins et leurs histoires où tu connais la fin dès la première page (j’ai essayé d’en lire plusieurs fois mais rien n’y fait, j’abandonne toujours après cinq chapitres).

Bon bref, cette Cassandra est à la recherche de son prince charmant, celui qui saura la séduire comme tous les apollons qu’elle croise au fil de ses lectures. Après un échec amoureux, elle va retrouver son amie Val dans un hôtel de luxe à l’autre bout de la planète. En plus de son amie, elle devra partager ses vacances avec Raphaël, le cousin de Val qui correspond parfaitement à la description de l’homme parfait mais aussi de Connor, associé de Raphaël et irlandais au sang chaud qui énervera plus Casandra qu’autre chose. Oui, vous ne rêvez pas, deux hommes qui vont se battrent pour conquérir le cœur de la belle…. Encore un mauvais point !

L’histoire est bateau, aucune originalité. On devine la fin dès le début et je déteste ça ! Cette histoire ne nous offre aucune surprise et j’ai poussé des gros soupires de lassitude pendant toute ma lecture. En plus, l’histoire est sans arrêt coupée par des rêveries de Cassandra, sous la forme de passage « érotique » qui sortent de nul part. Le lecteur est complètement perdu, ne sait plus ce qui se passe réellement, ce qui vient des fantasmes de Cassandra… C’est un peu n’importe quoi !

Les personnages

Cassandra, parlons en tient ! Elle est le genre d’héroïne qui vous énerve du début à la fin. Elle se croit supérieur à tout le monde, à des réactions qui nous donne envie de crier « mais what the fuuuuuck » toutes les dix minutes. Bref, je n’ai pas du tout accroché…. Ah, vous aviez compris ? Oui bon je vais essayé de me calmer pour le reste des personnages. Val’, sa pseudo meilleure amie à un rôle plus que secondaire, on peut même dire qu’elle est transparente.

On va parler très vite des garçons, Raphaël est le playboy au grand coeur. Gentil garçon, qui ne fait pas de vagues, qui veut être gentil avec tout le monde mais bien entendu, il est trop gentil. On en vous a jamais appris que les femmes aiment les bad boy ? Et s’il y a le prince charmant dans toute sa splendeur, il faut obligatoirement son opposé, Connor. Lui c’est l’homme qui ne mâche pas ses mots, franc, qui laisse libre court à ses émotions et ses sentiments. Un panel de personnages plus insipide les uns que les autres, mise à part peut être Connor qui a réussi à avoir ma sympathie bien que ses actions soient très prévisibles également.

 

Pour conclure, un roman que je ne vous conseil pas car il m’a vraiment déçu. Une histoire des plus banale, qui ennuiera la plupart d’entres vous et des personnages sans intérêt. Dommage car ce romans avait un bon potentiel !

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

10 commentaires

  1. Ah bah ça m’a tout l’air d’être un livre que je ne lirais jamais vu ce que tu dis. J’ai du lire un Harlequin un jour mais je n’ai jamais réitéré … Pour les fameuses raisons que tu énonces. Quitte à lire de la romance, je crois que je préfère de la romance historique 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :