In my mailbox #9

19

Cet été, j’avais pris la décision de ne plus rien acheter pour faire baisser ma PAL. Malgré quelques tentations, j’ai tenu mes engagements. Mais la rentrée est là et avec elle, les nouveautés littéraires…. Bienvenue dans le In My Mailbox de la rentrée (attention article très long) !

In my mailbox

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais la plupart des classiques de la littérature sont disponibles en format électronique gratuitement. En faisant un petit tour sur le site de la FNAC, j’ai donc décidé de faire le plein de ebook pour revoir ma littérature classique anglaise et tout cela pour 0 € !

classiques anglais

Jane Eyre (Charlotte Brontë) : Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l’Angleterre victorienne et à trouver l’amour… Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foie en son avenir, une intrigue où se succède mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n’est écrit d’avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

Emma (Jane Austen) : Orpheline de mère, seule auprès d’un père en mauvaise santé, Emma Woodhouse, désormais la maîtresse de maison, s’est mis en tête de marier Harriet Smith, une jeune fille qu’elle a recueillie chez elle. Ce faisant, ne s’est-elle pas attribué un rôle qui n’est pas (ou pas encore) pour elle ? Son inexpérience des coeurs et des êtres, ses propres émotions amoureuses, qu’elle ne sait guère interpréter ou traduire, lui vaudront bien des déconvenues et des découvertes.

Lady Susan (Jane Austen) : Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle sans scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s’amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question…

Persuasion (Jane Austen) : Sous le vernis d’un genre, chacune des phrases de Jane Austen attaque les conventions, traque les ridicules, et finit avec une grâce exquise par pulvériser la morale bourgeoise, sans avoir l’air d’y toucher. Les héroïnes de Jane Austen lui ressemblent, elles aiment les potins mais détestent bavardages, grossièreté et vulgarité. La pudeur, le tact, la discrétion, l’humour sont les seules convenances qu’elles reconnaissent… Et si Jane Austen mène les jeunes filles au mariage, c’est fortes d’une telle indépendance qu’il faut souhaiter au mari d’être à la hauteur ! A lire yeux baissés et genoux serrés pour goûter en secret le délicieux plaisir de la transgression des interdits.

Les hauts de Hurle-vent (Emily Brontë) : Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.

Mansfield Park (Jane Austen) : Fanny Price est issue d’une famille pauvre qu’elle quitte à l’âge de dix ans pour vivre avec son oncle et sa tante, Sir Thomas et Lady Bertram, à Mansfield Park. Sir Thomas désire en effet aider Mrs. Price, la mère de Fanny et la sœur de Lady Bertram, en prenant en charge l’éducation de Fanny.

En dehors des classiques anglais, j’ai également fait le plein de romans contemporains et très différents les uns des autres :

imm8

Eighty Days, tome 2 : 80 notes de bleu (Vina Jackson) : Summer a intégré un prestigieux orchestre new-yorkais. Sa carrière de violoniste décolle. Mais à nouvelle ville et nouveaux succès, nouvelles tentations. La jeune femme cède une nouvelle fois aux attraits d’un monde sensuel et dangereux qu’elle croyait avoir laissé derrière elle. Dominik, le séduisant professeur de littérature rencontré à Londres, la rejoint à New York. Mais bien qu’il tente de la protéger de ses pulsions vénéneuses, ses propres passions risquent de les détruire tous les deux…

Chronique de Eighty Days, tome 1 : 80 notes de jaune

La révolte de Maddie Freeman (Katie Kacvinsky) : Maddie vit dans un monde ou tout est virtuel, les arbres, l’école, les flirts… on ne s’aventure jamais au-dehors. Et elle se satisfait plus ou moins de cette existence. Jusqu’au jour ou elle rencontre Justin. Celui-ci l’entraîne dans un univers inconnu, ou les gens se voient sans le filtre de l’écran, se parlent, se touchent… Maddie découvre alors un mode de vie différent de celui que la société et ses parents lui ont imposé. Pour changer sa destinée, elle devra apprendre à se rebeller, à ses risques et périls.

Poppy Wyatt est un sacré numéro (Sophie Kinsella) : En Angleterre, de nos jours. Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. Juste au moment où elle envisage la fuite à l’étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr… Car ce portable appartient à l’assistante d’un dénommé Sam qui n’a pas l’air de saisir l’urgence de la situation. A force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone. C’est juré, c’est l’affaire de quelques heures, et elle lui transmettra tous ses messages d’ici là. Sauf que bien entendu, toute cette affaire va rapidement tourner au vinaigre : impossible de retrouver cette foutue bague, la soirée avec les beaux-parents vire au désastre, Magnus n’est pas d’un très grand soutien et Lucinda, la très irritable wedding planner, est aux abonnés absents. Et puis, il y a ces messages étranges reçus sur le portable de Sam, qui laisseraient entendre qu’un complot se prépare contre lui dans sa propre entreprise. Poppy parviendra-t-elle à redresser la situation ?

Cent facettes de M. Diamonds (Emma Green) : Il est beau, il est puissant, il est multimilliardaire ! Mr. Diamonds, personnage fascinant à plus d’un titre, va séduire la jeune et jolie Amandine et l’entraîner à la découverte d’un monde jusqu’ici inconnu pour elle, fait de luxe, de plaisirs et surtout de rapports charnels voluptueux et insatiables.

Complètement cramé (Gilles Lejardinier) : Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme.

Crossfire, tome 3 : Enlace-moi (Sylvia Day) : La première fois que j’ai rencontré Gideon Cross, j’ai immédiatement vu quelque chose en lui dont j’avais besoin. Quelque chose auquel je ne pouvais pas résister. J’ai vu aussi son âme dangereuse et abimée, tout autant que la mienne. Cela m’a attiré vers lui. J’avais besoin de lui autant que j’avais besoin de sentir battre mon coeur.

Chronique de Crossfire, tome 1 : dévoile moi
Chronique de Crossfire, tome 2 : regarde moi
Chronique de Crossfire, tome 3 : enlace moi

Et pour finir, un petit tour du côté des DVD :

dvd8

Sin City : Sin City est une ville infestée de criminels, de flics ripoux et de femmes fatales. Hartigan s’est juré de protéger Nancy, une strip-teaseuse qui l’a fait craquer. Marv, un marginal brutal mais philosophe, part en mission pour venger la mort de son unique véritable amour, Goldie. Dwight est l’amant secret de Shellie. Il passe ses nuits à protéger Gail et les filles des bas quartiers de Jackie Boy, un flic pourri, violent et incontrôlable. Certains ont soif de vengeance, d’autres recherchent leur salut. Bienvenue à Sin City, la ville du vice et du péché.

Gatsby le magnifique : Adaptation du célèbre roman de Francis Scott Fitzgerald. Nick Carraway, un jeune homme du Middle West américain atteignant la trentaine, se rend à New York pour travailler dans la finance. Son voisin s’appelle Jay Gatsby. Il possède une immense maison très animée qui occulte celle misérable de Nick. Gatsby donne fréquemment des réceptions somptueuses qui accueillent des centaines de convives. Mais qui est-il ? D’où vient-il ? Que fait-il ? Les rumeurs les plus étranges circulent sur son passé et sa fortune.

Chronique de Gatsby le magnifique

J’ai toujours rêvé d’être un gangster : L’histoire d’un braqueur sans arme dont la victime est elle-même une braqueuse, armée. Deux kidnappeurs amateurs qui enlèvent une adolescente suicidaire. Deux chanteurs qui parlent d’un tube volé. Cinq septuagénaires qui se retrouvent pour un dernier coup…

Kill bill, volume 2 : Après s’être débarrassée de ses anciennes collègues Vernita Green et O-Ren Ishii, la Mariée poursuit sa quête vengeresse. Il lui reste à régler le sort de Budd puis de Elle Driver avant d’atteindre le but ultime : tuer Bill.

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

19 commentaires

  1. Sacrée liste dis donc ! Je croyais que tu ne tenterais pas la suite de la série 80 notes ^^
    Sinon j’ai hâte d’avoir ton avis sur Wuthering Heights (Hurle-Vent quoi) car j’adore ce livre ! (j’ai même converti Booky Boop c’est pour dire 🙂 ) et ton adresse par mail (j’ai commencé à les écrire dans mon super carnet tout beau). Dire que moi je galère dans ma sélection de livres français pour mettre dans ma valise … (j’ai réduit à 17 soit 3kg de livres. Si j’ai pas trop de fringues, j’emporte le tout avec moi sinon … nouveau tri 🙁 )

    • Oui je ne voulais pas tenter la suite de 80 notes mais que veut tu, je suis curieuse… Il faudrait que j’arrête d’acheter des livres ou que j’augmente mon rythme de lecture parce que la ca va devenir compliqué pour ma PAL ^^
      Et bon courage pour ta valise 😉

  2. Moi aussi c’est par curiosité que je l’ai mis dans ma PAL cette suite 🙂
    Les classiques je les ai mis sur mon Kindle lors de sa réception, j’ai mis un max de ebooks qui me tentaient et qui coutaient rien du tout 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :