Un monde idéal où c’est la fin de J. Heska : c’est quand la fin du monde ?

23

En ce moment, je suis très branché « fin du monde », en fait je l’ai toujours été. Alors si je crois moyen au fait que la fin du monde va arriver avec une invasion de zombies comme dans World War Z, ce livre de J. Heska donne des centaines d’alternatives sur la fin de notre belle planète. Alors si toi aussi tu veux savoir comment va finir la race humaine, ce livre est pour toi !

Synopsis

Un monde idéal où la civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Dérèglement du temps ? Avènement de la magie ? Crise climatique irréversible ? Épidémie mondiale de mort subite ? Extra-terrestres maladroits ? Invasion de poireaux découpeurs de cervelles ? Crise de déprime globale ? Robots hors de contrôle ? Zombies entreprenants ?  Découvrez 100 histoires drôles, émouvantes, tragiques ou absurdes qui mènent à notre perte !

Mon avis

Tu ne vois pas le lien entre Justin Bieber, une armée de chats et l’évangile selon Crusty la patate ? Alors tu n’a pas lu le recueil de nouvelles de J. Heska « un monde idéal ou c’est la fin » paru aux éditions seconde chance ! Dans ce livre, vous trouverez une centaines de nouvelles, allant de quelques pages à seulement un paragraphe, qui imagine comment la fin du monde pourrait arriver. Je ne suis pas une très grande fan de nouvelles mais j’ai tout de même apprécié ce roman même si quelques points m’ont gênés.

On va tout de même commencer par les points positifs. Je ne connaissais pas J. Heska, je ne connaissais pas son blog, ni ses autres romans. Après avoir lu celui là, je garde un très bon souvenir de l’écriture de l’auteur, très accessible et pleine d’humour. Et quelle imagination ! Pour imaginer une centaine de fin du monde, il faut avoir une imagination très fertile et celle de J. Heska est bien plus que ça ! Je pense que la plupart d’entre nous aurait mis des années à trouver toutes ces histoires ! Je pense d’ailleurs me souvenir de certaines nouvelles pas mal de temps parce qu’elles m’ont bien fait rire, mais je ne vais pas les dévoiler ici pour na pas gâcher le suspense à ceux qui voudront lire le livre. Mais que pensez vous qu’il arriverait si les femmes prenaient le pouvoir ? Si un mec à l’autre bout du monde mettait en vente la Terre sur Ebay ? Et si les chats dominaient le monde ? Pour le savoir, vous n’avez qu’une solution…. (Me soudoyer n’est pas la solution, hein ! Quoique….).

Pour les points négatifs, ils viennent essentiellement du format. Comme je l’ai déjà dit plus haut, je ne suis pas une grande fan de nouvelles. J’aime bien suivre une histoire, avoir des personnages que je suis du début à la fin. Même si dans ce livre, on retrouve certains personnages plusieurs fois tout au long des nouvelles, on ne peut pas vraiment s’attacher et le temps de comprendre une histoire, elle est déjà finit. Certaines n’ont pas besoin de plus que deux pages mais j’aurai bien aimé que certaines nouvelles soit un peu plus développées. L’autre point négatif est que la plupart des nouvelles relèvent de la science fiction pure. Je n’aime pas tous les films qui traitent de l’invasion de la terre par des extra-terrestres et c’est un thème récurant dans ce recueil. Je n’ai donc pas accroché aux nouvelles ayant ce thème et j’ai trouvé certains passages assez long.

Ces points négatifs sont vraiment une question de goût et pas un défaut du livre. Je suis sur que ces nouvelles raviront les fans de science fiction (qui trouveront plein de référence à des films comme Ameni) et les amateurs de fin du monde. Ce livre est très accessible et vous fait passez un bon moment. D’ailleurs, il m’est arrivé plusieurs fois de me mettre à rire en terminant une nouvelle sous les regards inquiets de mes collègues de travail.  Le style de l’auteur est très agréable et un autre de ces romans « Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir » me tente pas mal. Vous le découvrirez peut être dans ne future chronique….

Merci aux éditions seconde chance pour ce partenariat.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

23 commentaires

  1. Tant mieux s’il t’a plu ! D’autant plus à la non-fan de nouvelles que tu es. J. Heska pousse le principe de la nouvelle à son extrême en plus.
    J’ai hâte que tu lises Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir, j’ai l’occasion de m’y mettre aussi, mais j’aimerais un avis de valeur avant !
    (Ah, et merci bien pour le lien 🙂 )

    • Je vais essayer de m’y mettre rapidement mais j’ai beaucoup (trop) de choses à lire avant…. Mais je vais tenter d’accélérer mon rythme de lecture pour arriver à tout faire 🙂

  2. Flight of Swallow on

    Merci d’avoir lu ce livre, ton avis me donne bien envie ! Comme toi je n’aime pas la science-fiction pure et dure, mais si tu as su apprécier ce livre, il devrait en être de même pour moi ^^

  3. Pingback: Queen Betsy, tome 02 : Vampire et fauchée (MaryJanice Davidson) | smells like rock

  4. C’est le deuxième livre de l’auteur que je découvre et, à chaque fois, c’est une très agréable lecture. J.Heska a un très bon style d’écriture. Je reproche juste à ce livre le manque de positivisme.

  5. lapetitebiblioggeuse on

    Tiens, cela me fait penser à un recueil de nouvelles qu’on m’a envoyé pendant les vacances:
    Fin(s) du Monde: 20 nouvelles pour en finir avec l’Apocalypse, par les Éditions des Artistes Fous. Je l’ai lu (ma critique bientôt!) et certaines nouvelles sont pas mal du tout ! Merci pour ton billet 😉

  6. Pingback: Challenge d’été : le bilan | smells like rock

  7. Pingback: La fille qui lisait des romans d’amour (Inara Lavey) – Ceci n’est pas une autobiographie | smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :