World War Z : une bonne surprise

26

Après plusieurs semaines de résistance, j’ai fini par craquer. Alors que j’allais au cinéma voir Monstres Academy, je me suis finalement retrouvé devans le dernier film de Brad Pitt, World War Z. Adieu peluches géantes trop mignonnes et bonjour zombies affamés de viande fraîche.

Synopsis

Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos…

Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation…

Bande annonce

Mon avis

Je ne m’en suis jamais cachée, je suis plus vampire que zombie. Je n’ai jamais vraiment apprécié les films de zombies (seule exception pour le moment, Bienvenue à Zombieland). Et à la vue de la bande annonce, je n’étais pas du tout motivée à aller payer une place de ciné pour voir Brad Pitt botter des culs (morts). Les chroniques sur les blogs arrivaient au fur et à mesure, et je ne voyais que des mauvaises critiques. Alors, me direz-vous, comment est ce que je me suis retrouvée dans une salle pour justement voir ce film ? Et ben parce que les cinéma ont décidé de diffuser Monstres Academy qu’en plein milieu de l’après midi ! Et ceux qui travaillent vous y penser ? Non évidemment.

Bon après avoir passé toute le première partie de mon article à râler, je dois tout de même que World War Z est plutôt une bonne surprise. Je m’attendais tellement à un navet que j’ai été agréablement surprise et je n’ai pas regardé l’heure une seule fois pendant tout le film (vous pouvez m’applaudir).  Première bonne surprise : l’évolution des zombies.  Rien ne pouvais plus m’énerver que de voir ces créatures avancer d’une lenteur extrême, ne pouvant sortir qu’un « braiiiiiiiin » minable entre leur reste de dents et en buttant pendant des heures contre un mur parce que penser à se tourner de l’autre côté, c’était bien trop compliqué pour eux. Dans WWZ, les zombies sont un petit peu plus évolués. Déjà, ils sont rapides (très rapides même en cas d’attaque) ce qui empêche le film d’avoir des longueurs en attendant qu’un zombie traverse la route en 20 minutes et possède un mode veille (oui comme votre ordinateur) quand il n’y a pas d’humain à grignoter dans les parages. En plus, ils ont parfois de la suite dans les idées comme s’empiler les uns sur les autres pour franchir un mur (et ouai !).

Deuxième bonne surprise : tous les pays sont sur un pied d’égalité (qu’on se le dise : en cas d’attaque de zombies, on se fera tous bouffer pareil). Comme dans toute bonne grosse production américaine, je n’aurai été qu’à moitié surprise que le monde entier succombe au virus, sauf les Etats-Unis parce que c’est les meilleurs, les plus forts, les plus beaux, les plus tout quoi. Mais ce n’est pas le cas ici, les américains se font massacrer au même titre que les autres.  Et pour finir, dernière bonne surprise : Brad Pitt est trop mignon avec son petit carré blond. J’avais un peu peur qu’à son âge les cheveux longs fassent un peu trop « je me prend pour un surfer alors que j’ai cinquante ans » mais en fait…. Euh pardon, je m’égare. Alors on disait ? Ah oui, les zombies.

Au final, World War Z n’est pas un si mauvais film que ça. Il ne révolutionne pas le genre et reste très conventionnel (vous ne verrez pas de dévorage de cerveaux dans les règles de l’art ou d’écrasage de tête à coup de batte de baseball….) et tout public. Le côté super-héro de Brad Pitt est aussi un peu risible parfois mais c’est le côté super production hollywoodienne qui veut ca je pense (ouai Brad Pitt rien ne lui fait peur, même pas un crash d’avion !). Par contre, j’ai beaucoup aimé l’actrice Daniella Kertesz qui joue Segen.

Pour finir, je vous conseil également d’aller écouter le bande originale du film qui est très réussie (et pas seulement parce qu’il y a Muse…. Bon un petit peu parce qu’il y a Muse).

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

26 commentaires

  1. Il y a des choses sympas et d’autres moins. Je suis plus zombies et certaines choses m’ont déçue. Il n’est pas si effrayant que ça !

    • Il n’est même pas du tout effrayant ! Je dirai que c’est un thriller plutôt moyen. Mais bon comme je le disais je m’attendais tellement à un gros navet que j’ai été agréablement surprise

  2. Moi aussi tu m’as fait rire ! Comme toi, je n’y suis pas allée pensant tomber sur un film raté, mais si tu dis que c’est sympa… Je ne pense pas aller le voir au ciné mais je le regarderai sur l’ordi à l’occasion 😉

    • Autant de compliment sur mon humour, c’est…. adorable ! Bizarre mais adorable 😀
      Oui sur l’ordi il passera très bien ! Moi il m’a occupé pendant la soirée puisque je n’avais rien d’autre à voir et ca ma permis de me faire une sortie fille mais sinon je n’y serai pas aller

  3. tequiladrenaline on

    Je suis blasée, ça fait des mois que j’ai pas eu le temps d’aller au ciné et j’ai loupé tous les films que je voulais voir cette année !

    • C’est vrai que pour un film de zombies, il est très « tout public ». Et justement, je trouve que ca manque tout de même…. Un film de zombie sans au moins un éclatage de tête à la batte de baseball, ce n’est pas vraiment un film de zombies ^^
      Mais bon je m’attendais à un bien pire vu les critiques que j’ai pu voir !

  4. J’ai la version bouquin mais il parait qu’elle est très différente du film. C’est sur le site Myboox que ça a été dit. Je viens de gagner l’intégrale de Max Brooks, l’auteur du livre, je me ferais donc un avis. Je trouverais le moyen de regarder le film après les avoir lu parce que j’ai pas envie de me faire un ciné.

  5. Content que tu aies aimé ! (Pis t’as cité Bienvenue à Zombieland alors tout va bien). Par contre, ma critique à moi elle était pas mauvaise ! 😉
    Même avec le recul, je continue de le trouver sympa (manque de gore par contre).
    Faudra que tu me dises où tu trouves toutes ces images animées aussi 😉

    • Tu étais l’exception dans les chroniques 🙂 et encore une fois tu avais raison ! Par contre, un peu de gore (pas grand chose, juste quelques bouts de cervelle par ci par la) ça aurait rendu le film beaucoup plus intéressant !
      (Je te révélerai tous mes secrets ne t’en faut pas…. 😉

  6. Pingback: Un monde idéal où c’est la fin de J. Heska : c’est quand la fin du monde ? | smells like rock

  7. Je suis d’accord avec toi, bonne surprise et, comme toi, comme je l’explique http://bit.ly/1fK5Pqq je m’attendais à un gros navet. Et surprise : bien rythmé, creschendo dans l’action, très varié dans la photo. Non, vraiment, du très bon blockbuster ! Belle critique.

  8. Coucou :p
    donc mes impressions sur ce film ? Eh bien….euh….

    Je vais résumer : quand tu regardes la bande annonce tu fais « Wouééééééé », quand tu es à la fin du film tu te dis « ah ».

    Je déteste les films où tout est dans la BA, regardez là si vous le voulez mais absolument toute les scène d’action son dans la bande annonce. Vous regardez le film avec aucune surprise alléchante. Certes d’une certaine façon c’est un bon divertissement mais d’une autre c’est « too much ». La vitesse des zombies est hallucinante et ça rajoute un cachet au film, mais un zombies est sensé être bête comme ses pieds. Or se monter dessus pour gravir un mur moyen pour un zombies. L’effet vague de monstre y est mais le côté ambiance un peu moins.

    Pour moi c’ets un moyen moins pour ce film..

  9. Pingback: Chronique cinéma : Fury | Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :