Rod Stewart, l’autobiographie

9

Comme l’indique le nom de ce blog, j’aime le rock’n’roll. J’aime les groupes actuels mais j’aime aussi les classiques comme le grand Rod Stewart. Grâce aux édition Michel Lafon, j’ai pu entrer dans la vie de cette légende de rock et en connaître tous les petits secrets.

Synopsis

Avec sa voix rocailleuse, ses compositions uniques et ses performances live totalement habitées, Rod Stewart est l’un des rockers les plus charismatiques du monde, et l’un des plus aimés. Chanteur du groupe d’avant-garde The Jeff Beck Group puis de The Faces, il commence sa carrière d’artiste solo en 1974 et explose avec des tubes internationaux tels que Maggie May, Sailing, Da Ya Think I’m Sexy ?, Young Turks ou encore Baby Jane. Fils de plombier au cœur de l’Angleterre ravagée par la guerre, nourri par les influences folk et blues, Rod Stewart nous livre ici pour la première fois le récit sans concession de sa vie sur scène et en coulisses. Ses passions, mélange de football écossais, de voitures, de manoirs, de modèles réduits et de peinture préraphaélite. Ses amours mouvementées de blonde en blonde (3 mariages, 8 enfants) et ses infidélités jusqu’à sa rencontre avec Rachel Hunter. Mais aussi les épreuves terribles qu’il a dû surmonter, comme son addiction destructrice à la drogue et son cancer… Il nous entraîne avec brio dans son parcours, l’un des plus fascinants du rock’n’ roll.

Mon avis sur Rod Stewart, l’autobiographie

J’ai beaucoup aimé cette autobiographie car Rod Stewart l’a écrite de manière très sincère. Dès les premières pages, on sent qu’il ne va rien nous cacher et qu’il va être totalement honnête avec son lecteur. Au cours de ce livre, Rod va aborder plusieurs thèmes….

La musique

La musique tient évidemment la place la plus importante dans cette autobiographie et cela sera le fil conducteur tout au long des chapitres. Rod nous raconte ses débuts dans des petits groupes de blues à Londres, ses premiers concerts et l’évolution de ses goûts musicaux jusqu’au début de sa carrière solo. Même si l’on connait surtout Rod Stewart pour sa carrière solo on découvre qu’il mettra de nombreuses années avant d’oser se lancer tout seul, préférant l’anonymat que lui donnait un groupe. D’ailleurs, il fera partie des célèbres Faces, le nom ne vous dit peut être rien mais je suis sur que vous connaissez quelques tubes de ce groupe.

Les parties que j’ai préféré sont les anecdotes de tournées. Les chanteurs de rock sont connus pour leurs frasques sur scène, dans les hôtels et là encore Rod ne nous cache rien. Les beuveries dans les coulisses (il avait même fait installer un bar sur scène pendant un moment pour éviter de devoir courir jusqu’à sa loge pour avoir un verre), la destruction de nombreuses chambres d’hôtel (en cachant tous les meubles d’une chambre dans une autre par exemple) ou encore la grande époque de la Sex Police qui était là pour éviter que les membres du groupe aient des relations sexuelles pendant les tournées et qui avait des techniques très…. particulières.

Les excès

Pendant sa carrière, Rod a rencontrer beaucoup de monde et on va vite se rendre compte qu’il ne garda que quelques personnes comme véritables amis. Si vous lisez ce livre, vous saurez tout des fêtes organisées par Elton John que je ne savais pas si dévergondé par exemple (je ne vais rien vous raconter pour vous garder les surprises du livre). Comme le veut la tradition de rock star, Rod a bu beaucoup d’alcool dans sa vie, consommé de la drogue et eu pas mal d’excès mais il a toujours su ne pas dépasser les limites et notamment au niveau de la drogue pour ne pas abîmer sa voix à laquelle il tenait plus que tout.

Les passions

En dehors de la musique, on découvre un Rod Stewart avec de nombreuses passions et la plus connu est bien évidemment le football. Fervent supporter de l’équipe d’écosse, Rod n’hésite pas à prendre l’avion depuis les Etats-unis juste pour aller voir un match avec son père ou à construire un stade de football dans son jardin pour accueillir un entrainement de son équipe favorite, les Celtics. Rod est également un footballeur accompli qui continu à aller à ses entraînements à plus de cinquante ans et à se lever le dimanche matin pour aller disputer des matchs (et ce même s’il avait pris une grosse cuite la veille, respect !).

Mais Rod a des passions plus surprenantes comme le modélismes ferroviaires. Il adore construire des maquettes de train jusqu’à en emmener avec lui en tournée pour s’occuper durant les jours off. Il développera aussi une passion pour les voitures jusqu’à en avoir un nombre respectable dans son garage (et par n’importe quelle voiture hein, Rod il roule pas en Twingo) mêlant Maserati, Ferrari, et autres marques de luxe. Plus tard, cela sera au tour de la peinture de retenir son attention et plus particulièrement la peinture préraphaélite…. On va aller voir sur Google ce que cela veut dire….

La famille

Rod est connu pour sa musique mais aussi pour les nombreuses femmes qu’il a fréquenté : stars du cinéma, mannequins,… Toutes de superbes blondes avec qui il a entretenu des relations plus ou moins longues. La encore Rod ne nous cache rien, il avoue avoir trompé la plupart de ses compagnes avec d’autres blondes même s’il ne savait pas très bien pourquoi il le faisait. En tout, il se mariera trois fois et aura huit enfants.

Je crois que je pourrait vous parler de ce livre pendant des heures mais je vais m’arrêter là pour ne pas faire une chronique trop longue et vous perdre en route. Mais il y a encore plein de chose à raconter : ses débuts avec les Rolling Stones, les secrets de sa célèbre coiffure, son combat contre le cancer,…. J’ai beaucoup apprécié ce livre, j’adore connaître l’envers du décor et lire les nombreuses anecdotes que nous confies Rod avec beaucoup d’humour. Si vous aimez le rock, ou pire si vous ne savez pas qui est Rod Stewart (est-ce possible….) vous devez absolument vous le procurer ! On se quitte en chanson et avec le titre le plus disco du chanteur (surement sa chanson la plus connu…. qui l’a fait devenir le chanteur rock le plus détesté de tous les temps pendant de nombreuses années) : Do you think i’m sexy ? dans laquelle vous pourrez admirer le super postérieur de Rod moulé dans un magnifique pantalon en lycra noir (qu’il regrette encore aujourd’hui….)

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

9 commentaires

  1. Pingback: Ciné Club #2 | smells like rock

  2. Pingback: Challenge d’été : le bilan | smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :