Confessions d’une accro du shopping

21

Ca y est, la chronique littéraire est de retour ! Enfin me direz vous mais c’est à cause de l’autobiographie de Rod Stewart que j’ai bien du mal à finir…. J’ai tout de même fait une petite pause de deux jours pour lire un classique de la littérature chick : Confessions d’une accro du shopping de Sophie Kinsella.

Synopsis

Selon Rebecca Bloomwood, « si l’on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n’existerait plus ». Droguée au shopping, notre héroïne s’expose à un nombre de tracas aussi impressionnant que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin de la riche correspondance qu’elle entretient avec son banquier… Comble de l’ironie: Beckie est journaliste à Réussir vos épargnes, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s’amoncellent… Un dernier shopping pour se remonter le moral ? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c’est la panique. De quoi miner aussi son début d’histoire d’amour avec le séduisant homme d’affaires Luke Brandon. A ce stade, une issue heureuse ne tiendrait-elle pas du miracle ?

Mon avis

J’ai envie de lire ce livre depuis un bon moment et figurez vous que le week end dernier, alors que je faisais un tour rapide dans une brocante je suis tombée dessus au détours d’un stand (prenez une chaise ça va être long). A côté de lui, un autre livre dont je vais taire le titre pour le moment mais dont vous entendrez parler rapidement. Bref me voila avec mes deux bouquins à la recherche de leur propriétaire pour en savoir le prix et là, ô surprise, ils appartiennent à une de mes amie qui me les a offert (c’est beau l’amitié hein). Et deux livres en plus dans sa PAL pour 0 € ca fait du bien à mon compte en banque. Voilà j’ai finis de vous raconter ma vie, on passe au livre peut être ?

Je me suis donc lancé avec plaisir dans cette histoire que je connaissais déjà grâce au film du même nom. Mais j’ai vite compris que le livre et le film n’avaient pas grand chose en commun. Et d’un côté tant mieux, comme ça je pouvais me plonger totalement dans cette histoire en ne sachant pas déjà quelle tournure elle allait prendre. Une fois commencé, je n’ai pas pu m’arrêter de tourner les pages pour savoir comment l’histoire de Rebecca Bloomwood allait tourner.

Rebecca est une jeune femme très attachante dans laquelle je me retrouve (dans laquelle toute les filles se retrouvent je pense….). Qui n’a jamais acheté une nouvelle paire de chaussures pour combattre un coup de blues ? Certaines mauvaises langues diront que vu mon armoire à chaussures, je dois souvent avoir des coups de blues et bien… Oui mais mon morale remonte toujours quand je porte une nouvelle paire de Dr Martens. Bref, malgré ses dettes qui ne cessent d’augmenter, Rebecca ne peut pas s’empêcher de faire du shopping, que ce soit pour acheter des vêtements, des chaussures, de la déco, des muffins au chocolat ou le dernier Vogue. C’est alors que son père va lui donner la solution pour ce sortir de ce mauvais pas : gagnez plus ou dépensez moins (ca a l’air simple comme ça, non ?).

J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Rebecca dans ses tentatives de faire des économies ou au contraire de continuer à dépenser mais en essayant de gagner plus d’argent. J’ai également beaucoup aimé sa colocataire Suze, qui ne connaîtra jamais de problèmes d’argent mais qui soutient Beckie dans toutes ses histoires et qui tentera par tous les moyens de l’aider. On assiste également à un duel amoureux entre Tarquin, milliardaire, cousin de Suze mais pas très beau et Luke, canon mais tellement énervant.

Comme toujours avec Sophie Kinsella, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Rebecca dont j’ai particulièrement aimé l’humour. Un roman à mettre entre toute les mains et qui est parfait pour emmener avec soi à la plage cet été !

Lu dans le cadre du challenge Chick-lit

Lu dans le cadre du challenge d’été

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

21 commentaires

  1. Hi hi hi ! Une saga que j’ai dévoré ! (D’ailleurs si tu peux lire le tome 2, tu comprendras mieux le film vu qu’il réunit un peu les deux) Quand on lit cela, ce livre semble être un peu stupide mais dès qu’on se plonge dedans, on ne peut plus en sortir, on devient Beckyaddict. On rit des mensonges de Becky pour expliquer ses dettes ou encore pour retarder les factures auprès de son banquier. Des scènes parfois loufoques où elle se ridiculise ce qui nous attache rapidement à elle. Alors, on arrive à s’imaginer à sa place. (du moins moi car je suis un peu dépensière sur les bords). Et Luke … ah Luke (c’est Chouchou British dans le film !!! 😀 ) Même s’il semble un peu c** au début, bah je l’aime bien en fait (je sais pas, il a un petit truc d’entrée de jeu qui me plait chez lui). Il me fait penser à une sorte de conscience pour Becky par moment. Bref … je vais pas m’étaler sur le roman alors je vais m’arrêter là ^^

  2. tequiladrenaline on

    J’adore Sophie Kinsella mais bizarrement j’ai du mal avec Becky ! Je n’ai lu que celui ci, ça fiat un bail que je me dis qu’il faut que je poursuive la découverte de la saga mais je n’ai toujours pas approfondi !

    • Je ne pense pas que je vais lire la suite de la saga (a moins de tomber sur les livres en occasion…) mais j’ia peur que l’histoire perde de son intérêt dans les autres tome…. Pourquoi tu n’as pas aimé Becky ?

      • tequiladrenaline on

        J’aime les nénettes héroïnes de chicklit, mais la Becky je l’ai trouvée vraiment too much ! C’est à dire que je comprends qu’on puisse avoir une addiction de ce type, mais ça va quand même trop loin et du coup je n’ai pas accroché et j’avais plus envie de la baffer que d’avoir de l’empathie pour ses déboires !

        • Ouai c’est vrai que quand tu as des dettes, généralement tu arrêtes de dépenser de l’argent dans des conneries… Mais bon, moi elle m’a fait rire et j’adore ses excuses qu’elle donne aux banques pour ne pas se présenter aux rendez-vous ^^

  3. Pingback: In my mailbox #7 | smells like rock

  4. Flight of Swallow on

    J’ai lu ce roman récemment moi aussi, j’ai adoré, comme tous les Sophie Kinsella que j’ai pu lire jusque là ! C’est à dire deux : Les petits secrets d’Emma (très très drôle) et Très chère Sadie (plus creusé déjà, moins « frivole »). J’ai hâte de lire la suite des aventures de Bex désormais !

  5. Je l’ai vu tout à l’heure quand je faisais les boutiques ^^
    J’en entend pas mal parlé. Alors pourquoi pas !
    Mais j’ai tellement de livres qui m’attendent ^^

  6. Pingback: Challenge d’été : le bilan | smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :