Bates Motel – Saison 1

32

Alors autant je n’avance pas beaucoup dans mes lectures, autant je rattrape assez vite mon retard dans beaucoup de séries. Pendant deux jours, je me suis fait un marathon Bates Motel pour regarder toute la saison 1. Retour sur cette première saison et sur mon avis mitigé.

bates motel

Synopsis

Une plongée dans le passé du fameux Norman Bates, futur propriétaire de l’hôtel de « Psychose« , alors qu’il partage une relation très complexe avec sa mère, Norma. Pourquoi est-il devenu un serial killer ?

Mon avis

Cette série m’a attiré pour deux raisons : déjà j’ai une fascination pour les serial killer (non je ne suis pas folle…. et je ne suis pas une tueuse psychopathe non plus, pas de panique) et je me suis toujours demandée comment une personne tout à fait normal pouvait plonger dans la folie jusqu’à devenir ce genre de tueur. Cette série me promettait de répondre à cette question, je n’ai donc pas hésité une seule seconde avant de la regarder. La deuxième raison est que j’aime beaucoup Alfred Hitchcock (je pense d’ailleurs lancer un challenge Hitchcock, si vous êtes intéressé faites moi signe !) et  le fait de rentrer dans un de ces plus célèbres films pour savoir le pourquoi du comment était très tentant.

Je partais donc très positive sur cette série et globalement, je n’ai pas été déçu. La série commence quand Norma achète le fameux motel en décidant de commencer une nouvelle vie avec son fils, Norman. Ils auraient pu mener une vie tranquille tous les deux si l’ancien propriétaire du motel n’avait pas débarqué dans la maison pour tuer (et violer au passage) Norma qui fut obliger de le tuer pour s’en sortir vivante. Voila la base de cette série, l’enquête sur le meurtre de Keith Summers.

Les épisodes se suivent et nous entraîne dans la folie de la famille Bates où va se rajouter un membre, Dylan, demi-frère de Norman et fils de Norma (logique me direz-vous). Les nombreux rebondissements font qu’on regarde les épisodes les uns après les autres sans se lasser et je n’ai qu’une chose à reprocher à la série. J’aurai aimé que les épisodes soient plus centrés sur Norman et sur sa relation avec sa mère, qu’on voit le motel en activité plus tôt  et qu’on centre l’intrigue sur le futur tueur que va devenir Norman (même si le dernier épisode met en place cette facette de sa personnalité pour la prochaine saison). Cette première saison part parfois dans tous les sens avec des histoires de meurtres, de corruption de drogues,…. Et j’ai trouvé ça dommage.

Niveau acteur, la casting est parfait selon moi. Norman (Freddie Highmore qui a bien changé depuis Charlie et la Chocolaterie) incarne parfaitement le rôle, sachant être un ado renfermé quand il le faut et se transformant en sociopathe aux moments voulus. Le seul problème est sa bouche…. On dirait une sangsue quand il embrasse cette pauvre Bradley qui aurait pu mourir étouffée ! Sa mère est incarné par Vera Farmiga, soeur de Taissa Farmiga que vous avez pu voir dans la saison 1 de American Horror Story ou dans le dernier film de Sofia Coppola The bling ring. J’ai également un problème avec les dents de Max Thieriot qui incarne Dylan…. Elles sont beaucoup trop petites pour sa mâchoire !

Une série a regarder si vous aimez les thriller, les drames familiaux et la folie (si vous êtes sur ce blog c’est que vous aimez la folie à coup sur !). La série a été officiellement renouvelé pour une saison 2 qui sera diffusé en 2014…. L’attente va être longue !

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

32 commentaires

  1. Etant moi aussi fan de folie et de serial killer et légèrement psychopathe je vais être obligée d’aller voir cette série… 😉

  2. J’ai vu le pilot, enfin une partie, je l’ai trouvé vraiment très très bon. Après, je ne l’ai pas terminé car l’ambiance me dérangeait, un peu comme American Horror Story, j’étais mal à l’aise en regardant, enfin c’est difficile à expliquer mais j’ai préféré stopper là ^^ Mais ça se voit direct que c’est une série de qualité !

  3. J’ai cette série bien au chaud, pour quand j’aurai un peu de temps libre (pour le moment c’est mémoire à finir et caféine en intraveineuse), elle me tente bien aussi (j’adore les psychopathes, même AHS : Asylum et Hannibal n’ont pas étanché ma soif de psychopathes).
    Ton avis ne fait qu’aiguiser encore plus ma curiosité !

    Ah, et le jour où un challenge Hitchockien se précisera, fais-moi signe 😉

    • Bon courage pour ton mémoire…. J’ai traversé cette période l’année dernière et je n’en réécrirais un pour rien au monde !
      En tout cas j’ai hâte de savoir ce que tu va penser de Bates Motel mais je pense que tu va aimer l’ambiance malsaine 😉
      Je te tiens au courant pour le challenge Hitchcockien !

  4. Pingback: Under the dome – Saison 1 : welcome in Chester Mill ! | smells like rock

  5. Ca y est je l’ai regardée ! Bien aimé, particulièrement Freddie Highmore très bon en psychopathe naissant. J’ai été aussi assez perplexe sur le fait que la saison part un peu dans tous les sens, c’est une vraie ville de barges. C’est à cause de ce point que je ne suis pas totalement sous le charme de Bates Motel. Mais ça reste une bonne surprise en tout cas (sauf la relation Dylan/Bradley totalement inintéressante).
    Vu la fin du dernier épisode, j’espère que la saison va se recentrer sur les Bates (Dylan compris, le personnage est très utile pour la dynamique familiale je trouve).

    • J’ai aussi regretté le fait que la série joue sur tellement de tableau qu’au final on perd un peu l’intrigue principale autours des Bates et surtout de notre futur tueur psychopathe préféré ! J’espère que la saison 2 tournera plus autours de Norman et de sa personnalité qui a commencé à se révéler dans les derniers épisodes

  6. Pingback: Ciné club #8 | smells like rock

  7. Pingback: Chronique cinéma : Ouija ⋆ Smells like rock

  8. Pingback: Under the dome - Saison 1 : welcome in Chester Mill ! ⋆ Smells like rock

  9. Pingback: Autopsie de Kerri Maniscalco : à la recherche de Jack l'éventreur ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :