American nightmare (The purge)

16

Aujourd’hui, je vous parle d’un film que j’attendais au tournant ! Un scénario très original (et dérangeant à souhait) et un film qui s’annonçait sanglant, au vu de la bande annonce American nightmare (The purge en VO) avait tout pour me plaire. Alors verdict ?

Synopsis

Dans un futur proche, les Etats-Unis sont entrés dans une ère prospère, sans crime ni chômage. Et ce pour une unique raison : tous les ans, pendant une nuit entière, le gouvernement autorise quiconque à se livrer à une violence totale et légale. Cette nuit-là, la police ne répond à aucun appel, les hôpitaux ferment leurs portes. Cette nuit-là, alors que personne ne peut être puni et que le pays est à feu et à sang douze heures durant, une famille se retrouve au coeur de l’horreur alors qu’un étranger vient frapper à sa porte … Réussiront-ils à survivre à la nuit ? (Source : Allociné)

Bande annonce

Mon avis

Comme je le disais en introduction, ce film avait tout pour me plaire : une histoire originale (enfin je ne connais aucun film similaire) à vous donner froid dans le dos. Bon je m’attendais à un film d’horreur mais ici on se trouve plus face à un thriller sanglant qui saura vous faire sursauter à quelques moments mais rien d’insurmontable pour mes lecteurs sensibles.

Je vous parlais également d’histoire dérangeante, je m’explique : afin de garder un taux de criminalité au plus bas, les Etats-unis ont décidé d’organiser une nuit où tout est permis : la purge. Pendant douze heures, les américains sont encouragés à sortir dans la rue et à laisser exploser toute la violence et la haine qu’il garde en eux tout le reste de l’année. Pendant douze heures, la police ne réponds plus aux appels, les services d’urgence et les hôpitaux ferment leur porte en laissant les citoyens seuls face à leurs semblables. Les armes sont autorisées, les délits aussi et surtout les meurtres ne sont plus punis pendant se laps de temps. Autant vous dire que c’est pas le bon moment d’énerver votre voisine ou de larguer votre mec !

Pourquoi est ce que j’ai trouvé ce film très dérangeant ? Tout simplement parce qu’on nous explique que cette nuit de purge est faite pour se débarrasser des citoyens non désirables dans la société à savoir les criminels (bon là on se dit pourquoi pas) mais aussi les pauvres. Tous ceux qui n’ont pas assez d’argent pour transformer leur maison en char d’assaut deviennent des cibles durant la purge. Et là ça devient dérangeant : si tu n’es pas pété de frique, tu n’es pas un bon citoyen. Et cela ce confirme quand la cible d’un groupe de tueurs des quartiers aisés est ce qu’ils appellent un « clochard ».

D’ailleurs tout tourne au drame quand ce clochard va trouver refuge dans la maison des Sandin, la famille la plus riche de leur quartier car inventeur d’un système de sécurité pour se protéger des agressions durant la purge. Le groupe de tueurs va tout faire pour récupérer leur cible, quitte à s’en prendre à la famille Sandin. L’intrus sera-t-il un allié ou un ennemis de la famille ? Le groupe de psychopathes vont-ils récupérer leur cible ? Laisser la vie sauve à la famille ? D’ailleurs vont-ils rendre l’intrus à leurs ennemis pour sauver leurs fesses ? Pour répondre à ces questions il va falloir regarder le film !

Côté point positif, on notera le scénario que j’ai beaucoup aimé et qui ferai un bon sujet de réflexion en philo pour le bac (ou en économie). Les acteurs sont pas trop mal aussi surtout Max Burkholder qui joue Charlie et Rhys Wakefield que j’ai trouvé très beau dans son rôle de psychopathe très poli. Et si la mère (Lena Headey) vous dit vaguement quelque chose c’est normal puisqu’elle joue Cerceï dans Game of Thrones ! (oui moi aussi ca m’a fait un choc). Dans les points négatifs, j’ai tout de même été déçu par ce film dans l’ensemble. Le scénario n’a pas été assez exploité et survol le sujet alors que l’idée de base était géniale ! La plupart des scènes sont prévisibles et j’avais deviné la fin dès les dix première minutes du film… Dommage !

Pour conclure, un bon thriller qui saura vous surprendre si vous n’avez pas ma force de déduction (oui mes chevilles ca va, merci). Si vous vous attendez à un film d’horreur, vous serez déçu car il n’y a pas de scènes « gores » ou de moment de suspenses insoutenables. Bon par contre, pour ceux qui voudraient voir ce film au cinéma il faudra attendre le 25 septembre pour la France et le 18 septembre pour la Belgique….

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

16 commentaires

  1. Sympa (euh je sais pas si c’est le mot) comme idée !! Dommage que ,d’après ce que tu dis, ils ne soient pas aller au bout du concept…! Je pense que j’irai le voir quand même (en tant que psychopathe qui se respecte…)… Merci pour la découverte en tous cas, je n’en avais pas du tout entendu parler !

    • Honnêtement, j’ai tiqué sur une phrase qui m’a fait deviné la fin direct…. Après il est sympa a regarder une fois comme ca mais il ne révolutionne pas le genre comme peux le laisser penser la bande annonce

  2. lapetitebiblioggeuse on

    Je suis d’accord avec toi, il n’est pas révolutionnaire; mais je l’ai tout de même beaucoup aimé, grâce à son scénario très…séduisant ? 😉

  3. Pingback: Chronique cinéma : American Nightmare 2, Anarchy | Smells like rock

  4. Pingback: American Nightmare 3 : Élections ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :