Attirance, tome 1 : Le Baiser des sirènes (Anne Greenwood Brown)

28

Aujourd’hui, on parle à nouveau de livre et à nouveau d’un coup de cœur. Tous les livres que je lis en ce moment sont excellents ce qui explique mon rythme de lecture plus rapide de ces dernières semaines ! Avec « Le Baiser des sirènes, tome 1 : Attirance« , on plonge dans un univers magique qui vous fera oublier tout le reste….

Synopsis

Calder White vit dans les eaux sombres du lac supérieur. Il est le seul mâle d’une fraterie de sirènes. Pour survivre, les sirènes n’ont d’autre choix que de se nourrir d’énergie vitale humaine donc de tuer. Mais Calder est convaincu qu’une autre manière de survivre est possible. Il veut arrêter de tuer et se « sevrer ». Il va faire la rencontre de Lily,une humaine et il va devoir faire un choix cornélien entre cet amour naissant et le clan de sa famille de sirènes…

Mon avis

Qu’on se le dise, messieurs les vampires vous êtes has been ! Finis les dents longues et les bad boy de lycée, cette année les autres êtres surnaturels reprennent le pouvoir ! Et je ne sais pas pour vous mais moi ca me fait un bien fou de me plonger dans d’autres histoires. Et comme je vous le disais déjà dans mon IMMB #3, j’avais vraiment hâte de commencer « Attirance » de Anne Greenwood Brown.

Dans les points positifs de ce roman, on va commencer par le plus évident de tous : les sirènes. Oubliez la petite sirène sympa et pas très futée de Walt Disney parce que dans ce livre nous avons à faire à de vrais sirènes (bon en même temps, je dis « vraie » mais j’en ai jamais rencontré personnellement….). Ces êtres aquatiques se nourrissent des émotions positives des humains jusqu’à les transformer en « coquille vide ». Oui, les sirènes de ce livre sont des prédateurs qu’il ne vaut mieux pas croiser si vous tenez à votre vie. J’ai donc beaucoup aimé avoir des êtres pas si gentils que ça comme personnages principaux avec une toute nouvelle culture à découvrir.

Le deuxième point positif est que ce n’est pas une histoire d’amour qui est le fil conducteur de notre histoire, enfin pas vraiment. Tout tourne autours d’une histoire de vengeance. Un homme en train de se noyer à promis de donner son premier fils à une sirène en échange de sa vie mais une fois sur la terre ferme, le monsieur à préféré prendre la fuite plutôt que de se séparer de son enfant. Et on ne peut pas briser une promesse faite à une sirène. C’est donc pour se venger que toute une bande de sirène attendent dans un lac que la famille de cet homme revienne pour récupérer ce qui leur reviens de droit.

Et en ce qui concerne l’histoire d’amour, encore un point positif. Les deux personnages ne vont pas se tomber dans les bras l’un de l’autre dès les premières lignes du roman. Même si on se doute qu’ils vont tombé amoureux, c’est tout de même une agréable surprise d’avoir une phase de séduction qui dure plus de deux pages. Et mon dernier point positif portera sur les nombreuses références à des poètes victoriens et les nombreux extraits de poème que vous pourrez retrouver au fils des pages. Oui, j’aime la poésie.

Dans les points négatifs, je mettrais justement l’histoire d’amour entre Calder, notre triton préféré et Lilly. Oui je suis pleine de contradiction. Au début de l’histoire, Lilly ne peut pas voir Calder et fait tout pour s’éloigner de lui. Et puis, tout à coup : pouf ! Ils sont fous amoureux l’un de l’autre. J’appelle ça le syndrome Twilight. J’ai eu l’impression d’avoir manqué quelque chose, qu’une partie importante de l’histoire manquait. Mon deuxième point négatif est la fin du roman. Je ne vais pas vous gâcher le plaisir en racontant la fin mais je l’ai trouvé improbable par rapport au reste du roman.

Malgré ces deux points négatifs, j’ai passé un très bon moment en compagnie des sirènes et j’ai hâte de pouvoir lire le tome 2 dont je n’ai pas réussi à trouver la date de publication (si quelqu’un à cette info…..). Je vous conseil donc ce livre si vous aimez les sirènes psychopathes et les vieux poètes anglais.

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

28 commentaires

  1. Hahaha « sirènes psychopathes » et « vieux poètes anglais »? Tu sais donner envie! ^^
    Mais cette histoire de sirène m’intrigue tout de même beaucoup! Oh là là, trop de séries… Je crois que je vais essayer de me focaliser sur les séries qui sont déjà terminées histoire de ne pas être frustrée (enfin, j’ai bien dit essayer ^^)!

  2. Artemissia Gold on

    Un titre que je mets dans le coin de ma tête (non parce que si je l’ajoute de suite à ma PAL,elle va un peu tirer la tête xD). Merci pour cette chronique qui donne envie 🙂 !

  3. tequiladrenaline on

    Je l’ai repéré en fin de semaine dernière !!! 🙂 En fait, quand je suis dans une librairie (ou n’importe où ailleurs où ils vendent des livres), quand je vois un roman broché qui me plait, je le prends en photo avec mon tel et après je me le note pour surveiller une éventuelle sortie poche. Et celui là je l’avais justement repéré grâce à son thème original et sa magnifique couverture !

  4. Flight of Swallow on

    Je l’ai dans ma PAL depuis le début du mois, je dois bien avouer qu’une histoire avec des sirènes (pas gentilles, qui plus est) ça m’intrigue, ça change des vampires et autres créatures surnaturelles !

    • Ce roman est un gros coup de coeur pour moi ! Effectivement on sort des vampires, des enchanteurs, des loups garou et ca fait vraiment du bien ! En plus l’histoire est très prenante 🙂

  5. Pingback: Ciné Club #2 | smells like rock

  6. Pingback: Enfernité, tome 2 (Brodi Ashton) | smells like rock

  7. Pingback: Les nouveaux partenaires de la rentrée | smells like rock

  8. Pingback: La fille qui lisait des romans d’amour (Inara Lavey) – Ceci n’est pas une autobiographie | smells like rock

  9. Pingback: 2013, le bilan de Smells like rock | Smells like rock

  10. Pingback: La sirène : répondrez-vous à l'appel de l'océan ? ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :