Beautiful Bastard (Christina Lauren)

61

Je n’ai pas pu résister bien longtemps à la tentation et hier, j’ai lu Beautiful Bastard de Christina Lauren. Encore un roman érotique comme les autres me direz-vous mais celui là est quelque peu différent de tous les autres…

Synopsis

Beautiful Bastard met en scène la relation tumultueuse et torride entre un patron odieux et exigeant, l’irrésistible Bennett Ryan, et sa jeune collaboratrice, la superbe Chloé Mills, forte tête promise à un brillant avenir. Un duel amoureux au bureau raconté alternativement par deux êtres dévorés par l’ambition et le désir. « Un parfait mélange de sexe, d’audace et de sentiments » – C.S. Stephens. L’esprit vif, bosseuse et volontaire, Chloé Mills n’a qu’un seul problème, son patron : Bennett Ryan. Exigeant, direct, dépourvu de tact, ou d’une quelconque considération à l’égard d’autrui, il est absolument… irrésistible. Un salaud magnifique. Bennett retourne à Chicago après avoir séjourné en France pour jouer au sein de l’entreprise familiale qu’il dirige, un grand groupe de média  un rôle de premier plan. Rien ne laissait supposer que son assistante chargée de l’aider à distance lorsqu’il était à l’étranger, puisse se révéler être, cette sublime créature – dotée d’une innocence toute provocatrice et absolument exaspérante – avec laquelle il allait désormais devoir travailler chaque jour. Malgré sa réputation, Bennett n’est pas du genre à entretenir une aventure sur son lieu de travail. Mais Chloé est si séduisante qu’il envisage de faire une entorse à la règle – pour ne pas dire, la faire complètement voler en éclats – si c’est le seul moyen pour lui, de la conquérir, de se l’approprier, de la posséder. Alors que désir et attirance mutuelle ne cessent de croître jusqu’à un point limite, de non-retour, Bennett et Chloé doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre ou à sacrifier, pour continuer à s’auto-posséder, l’un l’autre sans répit.

Mon avis

Beautiful Bastard est un roman érotique tiré d’une fanfiction inspirée de Twilight postée sur le net sous le titre « The Office » et qui a recueilli aux États Unis plus de 2 millions de téléchargements. Oui c’est assez surprenant bien que je ne comprenne pas bien la référence à Twilight (si quelqu’un peut m’expliquer….). Rassurez-vous pas de vampire, pas de Bella niaise et pas d’Edward boule à facettes.

Ici tout commence comme dans la plupart des sex-seller sortie ces derniers mois : un patron beau à s’en damner et dominateur, coureur de jupon qui peut vous mener à l’orgasme juste avec sa voix et une employée, un peu empotée qui est totalement à la merci de bel apollon avec qui elle travail.  Jusque là, je me suis dit « ouai, rien de bien original ». Mais comme bien souvent j’avais parlé un peu trop vite (généralement je réfléchie après avoir hurler sur quelqu’un / un livre / un film).

Premier point fort de ce roman : les personnages se détestent ! Et ça fait une sacré différence ! Oubliez la petite Ana de Fifty Shades ou Eva de Crossfire qui sont en admiration devant des beaux dominateurs  qui leur font faire tout ce qu’ils veulent. Ici, on fait la rencontre de Chloé qui est loin d’être une greluche sans cervelle. Afin de valider un MBA (équivalent d’un master en France), on l’affecte dans le service marketing de l’entreprise où elle travaille depuis plusieurs années, pour devenir l’assistante du fils prodigue du patron, Bennett. Et elle ne compte pas se laisser écraser par un patron tyrannique. Au programme : répliques cinglantes, petits pics dans le dos et remballage à tout va.

Ensuite deuxième point fort : pas de BDSM ! Et j’ai envie de dire ENFIN ! Non parce que y’en avait marre de toujours lire et relire la même histoire dans tous les livres érotiques qui sortaient et qui voulaient surfer sur la vague Christian Grey. Là nous avons deux personnes consentantes qui ont des relations sexuelles comme tout le monde (bon peut être pas vraiment comme tout le monde…. Mais c’est un roman, il faut bien faire un peu rêver les femmes), sans utilisation de fouet, cravache ou autre accessoire qui laisse des bleues sur les fesses.

Dernier point positif : les personnes sont construits et ont une vraie personnalité. Encore une fois on oublie le schéma homme dominateur / femme soumise. Dans Beautiful Bastard, chacun est dominateur à certain moment et chacun accepte d’être soumis à d’autre moment. Les rôles s’inversent selon les situations et on ne tombe pas dans la facilité. D’ailleurs, les personnages ont une histoire en dehors du sexe qu’on se plait à suivre. Par contre, autant vous prévenir, les scènes de sexe sont très présentes mais pas forcément dérangeantes pour l’histoire comme dans 80 notes de jaune.

Le seul point négatif de ce roman est la vulgarité. Les deux personnages ne s’aiment pas et je n’ai pas osé compter combien de « connard », « salope », « fils de pute » et autres on trouve au fil des pages. Qu’on en trouve quelques uns pour appuyer des sentiments de haine, je veux bien mais Christina Lauren n’était peut être pas obligé d’en mettre autant.

Pour conclure, Beautiful Bastard est un roman addictif, je n’ai pas pu lâcher mon livre de la journée et qu’on prend plaisir à lire. Si vous ne devez lire qu’un seul roman érotique ce doit être celui là (ou peut être le premier tome de Cinquante nuances de Grey). A bientôt pour le tome 2 : Beautiful Stranger.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

61 commentaires

  1. J’ai trop envie de le lire ! Purée je veux le même rythme de lecture que toi ! Là je subis une fameuse panne de lecture, j’arrive à rien, beuuuh! Bisous Marine 😀

  2. Artemissia Gold on

    Entièrement d’accord avec toi mais la vulgarité des personnages ne m’a pas dérangé outre mesure, ça faisait parti aussi de leur jeu.

  3. Salut ! Moi je l’ai lu et j’ai beaucoup aimé ! J’ai surtout apprécié le caractère de Chloé, je me suis dit ENFIN une femme qui ose s’imposer ! Non parce que Ana est bien mignonne et j’ai adoré Fifty Shades mais je trouvais qu’elle se laissait trop faire. Et Eva… bof bof. Bref mais il y’a un truc qui m’a marqué, j’ai lu la version américaine et là j’ai lu la version française et il m’a semblé que ce n’était carrément pas la même histoire ! Déjà ils ont changé les noms des personnages (à part Chloé et Bennett) mais ils ont carrément réécrit l’histoire. Il ont rajoutés des scènes qui ne sont pas dans la version originale et on enlevé certaines qui était importantes à l’histoire. Je ne comprends pas pourquoi… Est-ce que vous pourriez m’expliquer ? ça ne m’a même pas donné envie de le finir et je regrette même d’avoir acheté le livre en français.

  4. Ok je viens de réaliser que j’avais lu The Office, la première version de l’histoire qui était publiée sur le net. Tout s’explique maintenant 🙂
    Au fait je vous conseille Beautiful Disaster de Jamie McGuire. Mais il n’est pas encore sortie en français (nous on est toujours en retard). Les scènes de sexe sont très soft rien à voir avec Fifty Shades, Beauiful Bastard ni même Crossfire, mais l’histoire des personnages, Travis et Abby, est toute aussi belle et compliquée. Puis il n’y a pas ce critère du milliardaire plus riche que n’importe qui, qui revient encore et toujours dans les histoires. Ce sont juste deux jeunes qu’on pourrait croiser tous les jours à la fac.

      • Tu ne seras pas déçue, et puis il est facile à lire. Moi j’ai beaucoup aimé, j’étais même triste quand je l’ai fini lol et là je vais commencer Walking Disaster, qui apparemment serait encore mieux que le 1er.

        • Bon tu me donne trop envie, il faut que je me dépêche de finir le bouquin que je suis en train de lire (et qui ne m’emballe pas trop en plus) et que j’attaque beautiful disaster !

  5. tequiladrenaline on

    J’ai halluciné comme il était mis en avant dans toutes les librairies et autres Relay en France ! Genre c’est la sortie de l’année ! Incroyable quand même en quelques mois comment la clitlit a envahi les librairies ! Bon je note quand même que celui ci pourrait peut être me plaire plus que les autres… OMG je vais finir par succomber ! lol

  6. Je reviens après l’avoir lu… Et verdict… Je l’ai dévoré (addictif? Naaannnnnn ;)). Dès que je l’ai commencé, je ne l’ai pas lâché (tu avais raison :)) il fallait absolument que je connaisse la suite.
    Par contre le petit bémol que je mets c’est justement sur les chapitres qui alternent Chloé et Bennett (j’ai trouvé ça un peu bizarre). Mais sinon j’ai beaucoup aimé, et surtout cette relation qui n’est pas du tout dominant-dominé comme tu le dis ^ ^
    Et puis j’avais complètement tord en pensant qu’il y aurait moins de scène que dans FSOG
    Oh la la et tous ces « connards » que Chloé a pu dire mdr

    • La vulgarité est le seul point négatif de ce livre… trop de connard, tue le connard mdr Par contre il n’y a pas de suite …. Oui c’est nul je sais. Le deuxième tome « beautiful bastard » raconte l’histoire de deux nouveau personnages.
      En tout cas, je suis contente que tu ai aimer le bouquin (très très addictif hein ? ^^)

      • C’est pas vrai il y a pas de suite?! Mais c’est plus que nul oui!! Alors pourquoi faire un « deuxième tome » si ce ne sera pas la même histoire… Très LOGIQUE ahah
        Ah oui trop de vulgarité tue la vulgarité (surtout pour le perso de Chloé). Mais ça ne m’empêche pas d’avoir aimer ce livre et de le recommander quoique, on peut passer pour des perverses non?! 😉

        • Alors apparemment on m’a appris qu’il y avait un tome 1.5 qui s’appelle « Beautiful Bitch » qui sors en juin en anglais et qui continue l’histoire de Bennett et Chloé 🙂
          Le problème avec ce genre de bouquin c’est que c’est difficile de le recommander sans avoir des petits regards en coin mdr Comme il est gênant de flâner dans le rayon érotique des libraires 😉

          • Ahhhh une suite tout compte fait ^^
            C’est clair que pour le rayon érotique c’est limite THE mission : passer en mode incognito,et agir le plus vite possible (james bond quoi lol).
            Heureusement qu’Amazon est là 😉

      • Je le pense aussi. Va falloir que je t’ajoute à ma blogroll car vu que ton blog est une petite mine d’or pour moi … je vais vider mon compte en banque rapidement ^^
        PS : t’as une image qui représenterait ton blog ? 😉

          • Ca marche ^^

            PS : je viens de l’acheter le livre (et heureusement, il était en bout de gondole et c’est une amie qui était à la caisse donc pas de regard en biais 😉 )

          • Je crois que pour ce genre de littérature, la liseuse va être de rigueur (mon anniv est dimanche, c’est l’occasion de demander ^^)

          • Oh j’ai pas dit ça pour ça hein ? ^^ Ma copinaute Childhood a écrit un article sur sa liseuse et ça m’a assez débloqué sur le fait que j’aime le livre papier mais que parfois, il faut être ouvert et pas resté bloquer sur une chose (je serai du genre puritaine pour certaines choses :D).

          • J’étais comme toi avant et j’ai craqué à cause d’un manque de place (ma bibliothèque est ultra remplis et je ne sais plus où mettre mes livres) et je ne regrette pas d’être passé au ebook même si je continue à acheter certain livre en version papier

  7. Pingback: In my mailbox #11 | smells like rock

  8. Bonjour,
    Je vais commencer beautiful bastard aujourd’hui mais quel beautilful dois-je lire après, beautiful Bitch ou stranger?
    J’ai difficile de savoir dans quel ordre les lire. Merci de m’aider

    • Beautiful bitch est le tome 1.5, une nouvelle qui fait suite à beautiful bastard.
      Beautiful stranger est le 2 donc à lire ensuite mais vous pouvez très bien le lire avant Beautiful Bitch ce n’est pas génant.
      J’espère vous avoir aidé 🙂

  9. Pingback: Nuits d’enfer au paradis | Smells like rock

  10. Pingback: La nuit dernière de Ruthie Knox ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :