Sublimes créatures (16 lunes)

7

Hier soir, je suis allée voir l’adaptation cinéma du livres 16 lunes, sublimes créatures. Alors que le livre ne m’avais pas vraiment convaincu, est ce que le film aura su gagner mes faveurs ?

Sublimes créatures (16 lunes)

Synopsis

Ethan Wate, un jeune lycéen, mène une existence ennuyeuse dans une petite ville du sud des États-Unis. Mais des phénomènes inexplicables se produisent, coïncidant avec l’arrivée d’une nouvelle élève : Léna Duchannes. Malgré la suspicion et l’antipathie du reste de la ville envers Léna, Ethan est intrigué par cette mystérieuse jeune fille et se rapproche d’elle. Il découvre que Lena est une enchanteresse, un être doué de pouvoirs surnaturels et dont la famille cache un terrible secret. Malgré l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, ils vont devoir faire face à une grande épreuve : comme tous ceux de sa famille, Lena saura à ses seize ans si elle est vouée aux forces bénéfiques de la lumière ou à la puissance maléfique des ténèbres.

Bande annonce

Mon avis sur Sublimes créatures

Bon il faut dire que je ne portais pas très positive sur ce film. J’avais déjà lu le livre il y a quelques mois et je n’avais pas accroché plus que ça sur l’histoire. Mais comme je suis de nature curieuse, je n’ai pu résister à l’envie d’aller voir le film. Déjà, j’ai été surprise par le nombre d’enfants de bas âge dans la salle (à 20h, les gosses doivent être au lit, non ?). Sublimes créatures n’est pas un film pour les enfants selon moi, malgré tout ce qu’on a pu lire dans la presse ce n’est pas le nouveau Twilight. Et mes doutes ont été confirmés quand la bande annonce de « Le dernier exorcisme Part II » a déclenché les cris des gosses assis derrière moi (et oui madame, vous n’allez pas dormir cette nuit, sachez le *rire diabolique*).

Bon trêve de bavardage, et le film ? Pour cette partie, je vais faire abstraction du livre et me consacrer uniquement sur le film en tant que tel. Comme je l’ai déjà dit, ce n’est pas le nouveau Twilight. Une bonne surprise, Léna n’est pas aussi niaise que le laissait penser la bande annonce par contre, Ethan c’est une autres histoire. Le pauvre garçon passe pour quelqu’un de très influençable et il faut le dire, pas très futé. Alice Englert est plutôt pas mal dans le rôle, malgré des dents très bizarres qui m’ont perturbées pendant tout le film (oui je fais une fixation sur les dents il faut le savoir) mais je ne suis pas fan de Alden Ehrenreich.

Sublimes créatures (16 lunes)

Pour les points positifs, je tiens à féliciter Jeffrey Kurland pour les costumes du film que j’ai trouvé sublime ! Les robes que portent Ridley sont à tombées et les robes que portent Léna, Ridley et Sarafine dans la scène finale sont vraiment magnifiques ! J’ai aussi craqué sur le maquillage de Léna dans la scène finale. Je vais également mettre l’humour du film dans les points positifs parce que il y a 2-3 choses qui m’ont bien fait rire et surtout au début du film, quand Ethan raconte que le cinéma du coin à pour habitude d’écorcher les noms des films et qu’on peut voir « interception » à l’affiche. Macon Raverwood interprété magistralement par Jeremy Irons est LE point le plus positif  du film, c’était déjà mon personnage préféré dans le livre et il le reste dans le film.

Sublimes créatures (16 lunes)

Dans les points négatifs, je vais mettre les effets spéciaux qui sont très limites parfois à mon goût? Le ‘tatouage » de Léna est vraiment mal fait, on dirai une incrust’ texte faite sur Paint. Le film se traîne aussi en longueur à certain moment mais le vrai gros point négatif de ce film est ses libertés prises par rapport au livre.

Et par rapport au livre ?

J’ai lu le livre il y a quelques moins maintenant, et après avoir vu le film je me demande si les scénaristes ont réellement lu le livre ? Le film n’a rien à voir avec le livre à cause des nombreuses libertés prises par Richard LaGravenese. On va commencer par les personnages, Ridley Duchannes (Emmy Rossum) est une sirène, blonde, pin-up qui tire son pouvoir d’une sucette rouge qu’elle fait rouler dans sa bouche. Dans le film, c’est une très belle fille certes  mais elle est brune avec des cheveux court et il n’y a aucun signe d’une sucette. Je ne voyais pas Gramma et la tante Del comme ça…. Et le plus choquant pour moi et la complète disparition de plusieurs personnages. Marianne qui tient la bibliothèque à complètement été effacé du scénario remplacé par Amma (Viola Davis) qui passe de gouvernante de Ethan à… bibliothécaire ! Il y également le père d’Ethan qui tient un rôle important à la fin du livre qui a complètement été zappé par les scénaristes.

Sublimes créatures (16 lunes)

Ridley Duchannes avec un air Tim Burtonnien

Ensuite le scénario. Il y a tellement de chose à dire que je vais essayer de faire cours parce que sinon on va y passer la journée. Le fait d’enlever beaucoup de passages de livre pour donner du dynamisme au film et réussir à rentrer dans le format des 120 min, ça je peux comprendre. Mais pourquoi changer totalement un morceau de l’histoire ? Pourquoi Léna fait oublier leur histoire à Ethan ? Pourquoi est ce qu’Ethan ne joue pas on rôle dans la fin du film ? Pourquoi avoir totalement changé la fin d’ailleurs ? Aux Etats-unis, les fans de la saga littéraire ont boycotté le film et je comprends pourquoi ! En plus, ils ont enlevés la scène que j’attendais : l’anniversaire de Léna avec la grosse fête dans son jardin qui dans le film…. ben à été zappé pour changer !

Pour conclure, le film Sublimes Créatures va surement plaire à ceux qui n’ont pas lu les livres mais va surement être beaucoup critiqué par les autres…. D’ailleurs les très mauvais chiffres du film aux USA mettent en péril la réalisation de la suite, Beautiful Darkness.

Smells like rock

Facebook - Twitter - Instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

7 commentaires

  1. J’ai vraiment aimé le film. Ayant lu les 4 tomes (que j’ai adoré), j’ai pris du recul sachant que le film n’étaient qu’une inspiration des livres.

  2. Pingback: Stoker | smells like rock

  3. Pingback: Hunger Games, tome 1 : livre vs film | Smells like rock

  4. Pingback: Nerve, le film : une bonne adaptation ? ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :