Spring breakers

13

Hier je suis aller voir un film que je critique depuis que l’affiche a été dévoilée, Spring Breakers. Mais comme je n’aime pas critiquer des choses que je ne connais pas, je me suis lancée et j’ai été le voir hier soir…. Autant vous dire que vous ne lirez aucun compliment dans la suite de cet article.

Spring breakers

Mon avis sur Spring breakers

Bizarrement, il y a un grand écart entre les critiques presse et les critiques spectateurs de ce film. La presse trouve le film génial, bien réalisé alors que les spectateurs le décrivent comme long, sans intérêt. Moi déjà, rien que l’affiche me donne envie de mourir mais comme je suis une fille courageuse (et que le petit cinéma près de chez moi le passait en VO), je suis aller me faire mon propre avis. Tout d’abord, nous étions à peu près 10 dans la grande salle ce qui déjà sentait mauvais…. Mais bon j’ai déjà vu des films excellents alors que j’étais toute seule dans la salle et des gros navets dans une salle remplis, donc je remballe mes commentaires sarcastiques et attends le début du film.

Comme je m’y attendais, le film commence par des images d’étudiants durant le Spring Break (vacances ayant lieux au printemps au Etats-unis et donnant l’occasion aux étudiants de faire la fête et de décompresser entre les deux semestres ndlr). On a le droit à tous les clichés possibles et imaginables : alcool à gogo, jeux à boire, drogues, meufs à poil (pas de mec bizarrement tient…..), danse de prostitués, poses suggestives, baisers enflammés,…. La total, je vous dit ! Bon je me dis que maintenant que ce moment est passé, je vais pouvoir apprécier mon film. Et ben non ! Des fois que vous n’ayez pas bien vu ces étudiants dévergondés, on vous repasse ses images environs toutes les 10 minutes jusqu’à la fin du film.

Spring breakers

Avant de vous parler des actrices (enfin pseudo actrices), on va s’intéresser à l’histoire parce que, comme vous avez pu le remarquer, je n’ai même pas pris la peine de vous mettre la synopsis. L’histoire nous présente 4 jeunes femmes qui sont à l’université, enfin deux d’entre elles sont à l’université. Celle avec les cheveux roses ne semble pas aller en cours et dors sur un canapé miteux pendant toute la première partie du film et Selena Gomez passe son temps à l’église (ah ben oui, il fallait bien un rôle de petite fille prude). Et donc ces 4 jeunes femmes veulent aller en vacances en Californie pour le Spring Breakers sauf qu’elles n’ont pas d’argent (roooooo). Alors elles vont faire quelque chose de très crédible : braquer un fast food ! Evidemment, tout le monde fait un braquage pour se payer des vacances. En plus elle le font en extra-mini-short  avec seulement une cagoule et des pistolets à eau. Toujours très crédible. Je passe sur le fait que depuis le début du film, les filles ne portent pratiquement aucun vêtement et qu’on voit leur cul à chaque plan. Bref, ces demoiselles prennent le bus en direction de leur hôtel (ben ouai elles ont plein d’argent maintenant…. la police qui pourrait éventuellement les rechercher ? noooooooon). Et là attention, on repart pour des scènes destinés à nos chères adolescents en chaleur avec les mêmes images qu’au début du film. Comme les filles sont trop des rebelles, elles boivent, prennent de la drogue et se roulent des pelles à grand renfort de « bitch face ».

Mais elles se font arrêter par le police (qui est enfin là) en train de prendre de la drogue. Et là, je me suis dit « on va peut être voir quelque chose d’intéressant ». Si, si je vous assures j’y ai cru de tout mon petit coeur. Mais au lieu d’une histoire qui tienne enfin la route, on entre dans la partie la plus ridicule de l’histoire. Le « gangster » de ville (c’est lui qui le dit) paye leur caution et les amènes chez lui au milieu de ses potes gangster. Là on imagine qu’il va les obliger à vendre de la drogue pour lui pour rembourser la caution, qu’il va les prostituer à ses potes ou les séquestrer pour avoir une rançon mais…. non. Ils deviennent tous les meilleurs amis du monde et font la fête ensemble. Crédible, je vous ai dit ! J’ai même eu un gros fou rire dans la salle (je tiens à m’excuser d’avoir gêner le visionnage du film aux autres personnes présentes) quand le gangster, mélange de Sean Paul et Joey Starr,  qui se la joue gros dur avec des flingues, joue Britney Spears au piano. J’ai pas réussi à ma retenir mais la scène était tellement ridicule qu’il fallait que mon fou rire sorte.

Spring breakers

Il faut également parler des actrices….. Je vais essayer de faire cour. Déjà quand il y a plus de 2 disney girl dans un film, c’est mal partie. Mais alors choisir que des actrices avec une image de petite fille sage qui veulent justement casser leur image, c’était vraiment une mauvaise idée. Les filles en font des tonnes, surjoue toutes les scènes et les dialogues se composent essentiellement de « bitch » et « fuck » avec des phrase culte comme « fuck school ». Les filles veulent se donner une image de bad girl en ne portant que des maillots de bain qui ne cachent rien du tout (au moins le budget vêtement du film n’a pas du  coûter bien cher), on montrant leurs seins et leur cul, en s’embrassant à tout va et en faisant des plans à trois dans une piscine (Loana ?). Elles sont juste insupportables à regarder et leur image de « bad girl » est complètement ratée. Pourtant j’ai toujours aimé Selena Gomez et surtout Ashley Benson que j’ai toujours trouvé superbe dans Pretty Little Liars mais ce film ne rend pas justice à leur talent et elles auraient mieux fait de s’abstenir. Je pense que la pire est Vanessa Hudgens qui arbore une seule et même expression tout le long du film, une tête de je-pense-que-j’ai-une-tête-de-chaudasse-mais-en-fait-j’ai-juste-l’air-débile. En plus, je viens de découvrir que le Sean Paul locale fan de Britney Bitch est joué par James Franco, que j’ai vu récemment dans le monde fantastique d’Oz. Je ne l’avais pas du tout reconnu et…. Mais qu’est ce qu’il vient foutre là ?

Bref, Spring Breakers ressemble plus à une parodie qu’autre chose. Ridicule du début à la fin et sans une once de crédibilité (comme les filles qui font un braquage en maillot de bain fluo, qui tue 50 mecs alors qu’elles n’ont jamais eu de flingue en main avant et qui s’en sorte sans une égratignure). Un navet comme j’en ai rarement vu qui a d’ailleurs gagné le titre du film le plus ridicule de l’année dans mon top.

Smells like rock

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

13 commentaires

  1. ben effectivement il ne donne pas trop envie. Je suis d’accord avec toi Vanessa Hudgens est juste INSUPPORTABLE, une vraie tête de s****** (et ce que ce genre de filles plait vraiment aux mecs ? au delà d’une nuit ?!) et James Franco est méconnaissable (le seul intérêt que j’aurai pu trouver à aller voir ce film, mais quand j’ai vu le look je m’en suis passé 🙂 ) Mais c’est tjrs sympa de lire tes critiques bonnes ou mauvaises car ya toujours de sympatoches arguments !

  2. Pingback: The bling ring (Sofia Coppola) | smells like rock

  3. Pingback: Insaisissable : de la magie made in hollywood | smells like rock

  4. Pingback: American Nightmare 3 : Élections ⋆ Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :