Little Miss Sunshine

5

Je vais être obligé de commencer cet article par les traditionnels vœux de bonne année. Je vous souhaite donc une très bonne année 2013, remplie de bonheur, d’émotions, de livres et films en tout genre. J’espère que vous serez de plus en plus nombreux à passer par ici  !

Pour mon premier article de l’année, je vais vous parler d’un film que j’ai découvert hier soir : Little Miss Sunshine de Jonathan Dayton. D’accord, il date de 2006 et je suis sûr que la plupart d’entre vous le connaissent depuis longtemps, mais j’aime bien découvrir des films des centaines d’années après tout le monde. Après en avoir entendu parler sur plusieurs blogs, sur internet et par plusieurs amis, j’ai vu qu’il passait sur Arte hier soir, alors je me suis lancée. Ce film aurait pu être d’une banalité horrible si on ne regardait que le début de l’histoire : une famille qui pars dans un road trip pour conduire Olive, la cadette de la famille, à un concours de beauté. Mais seulement voilà on s’attache rapidement à cette famille qui malgré tous leurs problèmes essayent de rester unis. On s’attache à ce père qui croit dur comme fer à son programme pour devenir un vainqueur en 9 étapes (même si j’avoue on le déteste une bonne partie du film), à cette mère qui veut faire plaisir à tout le monde en oubliant de se faire plaisir à elle-même, à son frère suicidaire spécialiste de Proust, à ses enfants dont l’un à décider de faire vœux de silence jusqu’à l’atteinte de son objectif et l’autre qui s’entraine pour son numéro au célèbre concourt de Little Miss Sunshine avec son grand père accro à l’héroïne.

J’aime les familles atypiques et les personnages qui vont avec. J’aime ce genre de film qui n’est pas tout beau tout rose comme dans Disney  J’aime la souffrance quotidienne, j’aime voir des gens se battre pour leur rêve. Alors je ne pouvais qu’adorer ce film. Et comme ne pas s’attacher à la petite Olive qui veut devenir reine de beauté alors qu’elle ne correspond en rien aux critères de beauté imposés par les concours de mini miss. En plus de l’histoire, ce film est accompagné d’une bande originale magnifique que je vous conseille d’écouter (une partie disponible ici).

Vous aimez le cinéma : ma critique de « Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare » ici

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share.

About Author

Je suis la créatrice de ce blog et rédactrice bien entendu ! J’ai une passion pour Disney et les films d’horreur, eh oui j’aime autant les princesses que les zombies (et je ne vous parle même pas des princesses zombies !). Je suis très éclectique comme lectrice mais aussi dans mes choix de films / séries, je passe des comédies romantiques aux drames ou aux thrillers bien sanglants sans aucun problème ! Rien de m’arrête !

5 commentaires

  1. Pingback: Welcome…on the love boat ! | Blog Culture & Beauté

  2. Vraiment sympa ton blog! les articles sont pertinents et de qualité je trouve! je lance moi aussi un blog et j’espère pouvoir arriver au même résultat un jour 🙂

  3. Pingback: Ciné club #8 | smells like rock

  4. Pingback: Chronique cinéma : Un été à Osage Country | Smells like rock

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :